4 juin 2013

T'es une fille et t'as pas de shampooing ? Bah lis donc ce billet !


Non mais allo, le mec disparait pendant un mois et il revient avec une citation de Nabila ? Non mais allo quoi ! Bah oui, une fois encore, le rythme de la vie quotidienne ne m'a guère laissé le temps de trainer mes guêtres sur cette planète. Les jours fériés de mai, c'était bien sympa mais lorsqu'il faut faire le boulot de 5 jours en 4 voire en 3, cela devient un peu compliqué à gérer ! J'en serais presque heureux de retrouver des semaines complètes ! Et puis, j'en ai aussi profité un peu en filant un peu en vacances avec un périple qui m'a conduit à Séville, Grenade et Cordoue où la température la plus "fraîche" que j'ai eu était de 30°. Même que je suis revenu un peu bronzé, ce qui permet d'un peu mieux supporter cette météo très "à l'eau, non mais à l'eau quoi" ! Du coup, les températures polaires à mon retour ne m'incitaient guère à quitter mon canapé, mon plaid et mon intégrale de Dexter (saison 6, épisode 7, j'avance bien) !

Et vous, tout va bien ? Je vous ai pas trop manqué ;-) ?! Ce qui est bien en tout cas, c'est que mon petit cahier de blogueur débordant de notes, j'ai à peu près 3 milliards de choses à vous raconter. Je trouve par exemple que pas mal de choses se passent en ce moment au rayon capillaire, du coup, je suis bien tenté de commencer par là en vous présentant non pas une nouvelle marque comme je le fais généralement mais pas moins de 3 ! En plus, entre sport, ayurveda ou encore naturelle minimaliste, il y en a pour tous les goûts ! Si avec tout cela vous ne trouvez pas votre bonheur, je ne m'appelle plus Teddy ! On fait les présentations. Et comme d'habitude pour pimenter un peu le tout, je vous propose de nous interroger  sur les chances de réussite de chacun de ces projets ! Let's go !


POOL AND SEA


On connaissait l'expression "Wait and See", et bien voilà maintenant la marque "Pool and Sea". Nouvelle création du groupe Colomer (qui est déjà l'origine des marques Revlon capillaire et Orofluido), celle ci fait volontairement le choix de s'attaquer à une catégorie de femmes très spécifiques : celles passant beaucoup de temps à l'eau (non mais à l'eau quoi ;-)). Attention hein, pas dans l'eau de leur baignoire mais les plus courageuses qui ne jurent que par la mer et la piscine. Car c'est bien connu, si ces activités plus épuisantes encore que celles pratiquées en jacuzzi par Loana vous sculptent un corps de bombasse, elles mettent aussi à mal vos crinières de sirène. Chlore, eau salée et souvent aussi soleil puisqu'on va rarement à la plage lorsqu'il fait 12 degrés, autant d'éléments qui vont abimer la fibre capillaire et altérer la couleur du cheveu (les foncés ayant tendance à se décolorer et les clairs à virer au vert, joie et bonheur!). Des problèmes très spécifiques et qui justifient visiblement la légitimité d'une marque à se lancer pour nous protéger de tout cela grâce à une ligne très courte (2 produits seulement). 

En l'occurrence, nous avons là un Shampooing Soin Intensif censé éliminer les résidus et l'odeur du chlore (grâce à un extrait de citronnelle qui n'est visiblement pas qu'efficace contre les moustiques!) et surtout protéger la couleur du cheveu grâce à des filtres UV. Si je comprends bien, c'est donc un shampooing qu'il faut utiliser avant d'aller à la plage/piscine (pour profiter de ses filtres solaires) puis encore après pour profiter de son pouvoir réparateur sur les cheveux abîmés. Dans ce cas, c'est un peu couillon car cela veut dire qu'après la baignade, on se lave les cheveux et on se retrouve donc à nouveau avec des filtres solaires dans les tifs ? Pas forcément indispensable si par exemple vous allez à la piscine le soir après le boulot et que vous rentrez chez vous après mais bon... Perso, je pense qu'il aurait plutôt fallu faire un shampooing pré-baignade avec filtres UV et agent anti-chlore pour protéger la couleur puis un second post baignade avec agents réparateurs + éliminateur d'odeurs.

Du coup, c'est plutôt le soin sans rinçage qui me semble un peu plus intéressant. Ce gel promet de "sceller la cuticule et former un film protecteur autour du cheveu afin de préserver son taux d'hydratation face aux agressions du chlore et du sel", avec là aussi des filtres UV pour protéger les cheveux de l'abonné absent de ce printemps, the sun (pas le journal anglais hein, mais le vrai, l'unique!). Odeur de frais et couleur bleu lagoon, c'est un joli produit que la marque conseille même d'utiliser sous... son bonnet de bain ! Ah, le fameux bonnet de bain ! Moi, j'ai de la chance, à la piscine où je vais, il n'est pas obligatoire ! Bref, un produit plutôt sympa et utile mais qui coûte quand même la bagatelle de 17 euros. A voir si tout cela rencontrera le succès mais ce qui est certain, c'est que si la marque avait prévu son business plan en tablant sur un départ des baignades - et donc des ventes - dès début mai, elle en sera pour ses frais !


Mon avis perso (qui n'engage que moi!) ? C'est bien vu dans l'ensemble ! Aucune marque dans mes souvenirs n'avait investi spécifiquement ce terrain de la protection aquatique donc c'est plutôt accrocheur (sûr d'ailleurs qu'on va les voir partout en presse  cet été car il n'y a pas d'équivalent). Cela permet aussi de prendre à contre pied toutes les marques capillaires qui proposent des gammes solaires anti-uv toujours sur les mêmes codes couleurs orangés. Là au moins, il y a un vrai point de différence qui peut interpeller plus facilement les femmes qui j'ai l'impression sont plus conscientes des méfaits du chlore et de l'eau de mer sur leurs cheveux que de ceux engendrés par les UV. En plus, avec seulement deux petits produits, c'est une gamme que les commerciaux du groupe pourront facilement faire implanter aux côtés d'Orofluido par exemple qui est aussi une ligne assez courte. Par contre, j'aurais pour ma part fais deux shampooings comme expliqué un peu plus haut et essayé aussi de formuler un spray protecteur, plus rapide et plus facile à utiliser à la plage.


LES DELICES D'AZYLIS


Ouh la la, je vois que je reprends mes mauvaises habitudes de bavard. On attaque à peine la seconde marque que je voulais vous présenter et j'en suis déjà à un énoooorme pavé de (rums)texte ! Alors par contre attention, je vous préviens de suite, si vous n'avez pas l'esprit un peu aware en ce mardi, vous risquez de ne pas accrocher au concept de cette nouvelle marque française où il va être question de... chakras ! Si, si, je vous assure ! Et parce que j'aime toujours rendre à César ce qui appartient à César, je tiens à préciser que c'est une nouvelle marque que j'ai découvert sur le site de Fanny Ma Bulle de Coton qui avait eu un énooorme coup de coeur pour ses produits ayurvédique !

A la genèse de ce projet, Cécile, coiffeuse qui tient son propre salon (L'Atelier des Elfes) dans le 14ème arrondissement de Paris. Un green salon qu'elle a ouvert en 2009 après une grosse prise de conscience sur la nocivité des colorations qu'elle utilisait depuis le début de sa carrière en 1988 et qui lui a causé quelques soucis de santé. Parenthèse d'ailleurs car rien que dans mon entourage professionnel, je suis vraiment abasourdi du nombre de coiffeurs et coiffeuses qui ont eu des problèmes de santé directement liées à leur travail et à la manipulation et l'inhalation quotidienne de produits toxiques, c'est peu rassurant quant à ce qu'on se fout sur les cheveux... Toujours est-il que c'est à ce moment là que Cécile a décidé de se tourner vers des marques plus naturelles mais dont elle se rend rapidement compte qu'il leur manque une dimension primordiale dans un soin du cheveu : le plaisir d'utilisation et la sensorialité. Lui vient alors de concocter des élixirs ne transigeant pas sur la sécurité et la naturalité qui lui tiennent à coeur mais dans lequel elle injecterait des textures gourmandes et des parfums raffinés.

Et c'est là que rentre en piste l'ayurvéda, une vision de vie chère à la créatrice. Car pour elle, les cheveux comme l'esprit sont sujets à des tensions qu'il convient de rééquilibrer. Le site de la marque précise que "selon l’Ayurveda, toute manifestation de la nature est composée de cinq éléments : la terre, l’eau, le feu, l’éther et l’air.. Et que combinés les uns aux autres, ces éléments forment au final 3 équilibres de santé différentes, 3 énergies appelées Vata (le mouvement), Pitta (la transformation) et Kapha (la stabilité) correspondant à chacun d'entre nous (moi, je suis prêt à parier que je suis Vata+++!). Et parce que notre corps répercute aussi notre état d'esprit (ceux qui font de l'eczéma, des pelades... dès qu'ils sont stressés ou fatigués le confirmeront), Les Délices d'Azylis a justement pour ambition de "concentrer à rééquilibrer les doshas Vata et Kapha". Bien dans sa tête, bien dans ses cheveux !


Alors, c'est certain que dit comme ça, cela nous bouscule un peu par rapport aux classifications cheveux secs/gras/cassants... que l'on connait plus traditionnellement ! Et que certains vont prendre leur jambes à leur coup en lisant que, par exemple, " L’élixir sucré Les Délices d'Azylis, en facilitant l’ancrage et le recentrage, va permettre de rééquilibrer les excès de Kapha" alors qu'il s'agit en fait d'un "simple" shampooing permettant de soigner les cuirs chevelus souffrant d'un excès de sébum. Mais pour être honnête avec vous, ce n'est même pas pour sa facette ayurvédique que je voulais vous présenter cette marque aujourd'hui mais simplement parce que les formules de ces produits (indiquées en toute transparence sur le site) ont l'air pas mal du tout. Alors oui, c'est assez très cher mais les formules font la part belle aux actifs naturels et ces soins aux infusions de plantes ayurvédiques me rappellent un peu la marque 2moss dont on entend d'ailleurs guère plus parler malheureusement.

Mon avis perso (qui n'engage que moi!) ? Positionnement volontairement non conventionnel et prix premium assumés, voilà là une marque qui sait très bien qu'elle ne s'adressera pas au tout à chacun mais à une catégorie de femmes tournées vers la nature et sensibilisées à l'ayurvéda. On est clairement sur une niche mais c'est là aussi sans équivalent et donc intéressant. J'attends d'avoir quelques feedback mais les produits semblent vraiment sympas, j'ai plutôt confiance sur ce point. Attention au départ, direction notre histoire, larguez les amarres par contre car il y a des petites choses simples que la marque pourrait mettre en place pour se rendre un peu plus accessible comme indiquer leur fonctions sur les produits et non pas simplement leur nom peu évocateur. Petit bémol aussi sur les visuels d'ambiance des produits qui font un peu trop homemade par rapport au standing revendiqué. Et si cela vous dit de tester, vous pouvez les trouver sur la très bonne boutique en ligne Univeda, qui propose aussi les soins DeNovo dont il va être question dans 5, 4, 3, 2, 1...


DeNovo


Cela fait maintenant quelques semaines que cette marque a été lancée et vous l'avez peut-être déjà vue sur d'autres blogs mais m'en fous, je tenais quand même à vous en parler ! Déjà parce que sa créatrice, Alice, est très sympathique et surtout parce que le projet sur lequel elle a planché est plutôt bien ficelé bien que finalement terriblement simple. La preuve, il se résume en deux phrases indiquées sur le site de la marque : "créer des formules naturelles sans empiéter sur les exigences d'efficacité et de sensorialité" et "s''inspirer des galéniques traditionnelles en formulant avec les alternatives naturelles actuelles". C'est amusant d'ailleurs car si de nouvelles marques comme DeNovo et Les Délices d'Azylis se lancent aujourd'hui, c'est quand même révélateur qu'il existe une niche et que les grands acteurs du marché du capillaire n'ont pas encore su investir ce terrain du capillaire naturel (en même temps, ils sont déjà déçu des performances de vente sur le soin visage bio alors pensez donc que le capillaire bio n'est pas vraiment dans leur priorité...).

Tant mieux pour DeNovo qui du coup déroule un cahier des charges faisant la chasse aux actifs souvent montrés du doigt comme vous pourrez le voir sur cette petite vignette capturée sur le site de la marque (avec en prime une photo de deux filles terriblement niaises revenant visiblement de shopping des sacs plein les mains et dont on ne comprend absolument pas le rapport avec le respect de l'environnement mais bon...). Mais bon, occultons ces détails pour s'attacher à l'essentiel, à savoir le fait que DeNovo s'engage pour une ligne capillaire plus que safe.


Après lecture de tout cela, vous me demanderez sûrement "mais alors Teddy, une fois qu'on a viré toutes ces cochonneries de nos soins cheveux, qu'est-ce qu'il reste dans le flacon finalement". Et je vous répondrais quelques ingrédients triés sur le volet à l'instar du sésame, actif un peu vedette de la marque, de l'huile de macadamia issue des glaces Haagen Dazs puis quelques phospholipides, poyglycérols et esters huileux ayant à chaque fois, DeNovo oblige, la particularité d'être d'origine végétale. Vous l'aurez compris, la marque préfère miser sur des actifs "basiques" mais ayant fait leur preuve que courir après le dernier complexe high-tech et issu de la pétrochimie. Une gamme qui semble viser les femmes en quête de produits simples et efficaces... mais qui du coup manque un peu d'attrait.


Mon avis perso (qui n'engage que moi!) ? Pas évident sur ce coup. Si j'aurais tendance à avoir confiance en l'efficacité des formules, je pense qu'il y a déjà un vrai souci, à savoir qu'on ne comprend pas vraiment quel soin de la - courte - gamme correspond à quel type de cheveux. Du coup, on ne sent pas vraiment concerné par le projet. Les flacons un peu basiques frustreront les plus snobs d'entre nous qui ne trouveront en revanche rien à dire sur les parfums et les textures vraiment bien travaillées. Bravo quand même à la créatrice pour tout le travail réalisé et aussi pour le site internet riche en info et qui rassure quant à l'efficacité et le sérieux du projet.

Voili, voilou, je vais m'arrêter là même si j'aurais pu continuer encore un bout de temps car il y aussi Amika (dont je vous parlais il y a plusieurs mois déjà dans ce billet) qui est en train de débarquer en France. Mais bon, on verra ça au prochain épisode, le temps pour vous de me dire laquelle de ces trois nouvelles marques vous inspirent le plus... et peut-être aussi celles qui vous laissent complètement hermétique ? Qu'est-ce que vous tester vous en ce moment comme soin capillaire ? Moi je suis sur un combo Christophe Robin et Mavala (oui, oui, la marque a aussi un shampooing au délicieux parfum de monoï) mais il est encore trop tôt pour que je tranche de manière définitive quant à leur efficacité !

11 commentaires:

  1. J'ai un peu du mal à m'ouvrir quand il s'agit de tester de nouvelles marques de soins capillaires. Je pense que je vais m'en tenir à Garnier Ultra Doux et Kérastase :)

    Ravie de ton retour, au passage ^^

    RépondreSupprimer
  2. Teddy est de retour !!!! ^^

    Ben, sincèrement, aucune des trois marques ne m'attirent. Je trouve la première vraiment innovante, mais comme je ne fréquente pas les piscines, elle ne me sera d'aucune utilité !
    En ce moment, je teste un basique de Klorane, le shampooing à la cire de Magnolia pour cheveux ternes et je trouve mes cheveux plutôt jolis en ce moment ! :-)

    RépondreSupprimer
  3. Et Ben oui tes articles manquaient!!
    Pool and sea! A tester!
    Khiels en faisait un avec la même cible mais ils ont arrêté je crois.
    Moi c'est fureter en ce moment
    Sinon aussi le shampoing en grande surface : ultra doux de garnier!
    Voili voilou!
    Bon "retour"?!

    RépondreSupprimer
  4. Salut !

    Des trois, c’est Pool & Sea qui m'attire le plus car déjà le packaging m’attire plus (oui, le physique compte, arrêtons de nous voiler la face)et on sait vraiment à quoi va nous servir le shampoing ou le gel. En revanche les deux autres : le packaging est pas terrible, on dirait les shampoing no name de mon Carrefour Market pour Azylis et des marques de para pour vieux pour Denovo :s Au final je craquerais sûrement pour Denovo vu comment Psychosexy en a si bien parlé mais ça m'attire pas plus que ça :s

    RépondreSupprimer
  5. Pour ma part, j'aurais une préférence pour les formulations très cleans de Denovo, mais niveau commerciale, Pool and Sea se place en tête, c'est sûr. J'ai eu l'occasion de le voir sur des sites comme Glamour.com et je pense qu'il mérite bien sa place parmi les shampooings de l'été.

    Ps : point scientifique : tu dis dans le premier produit que l'hydratation du cheveu, enfin le soin que prodigue le shampooing sur les cheveux ne sert que pour après la piscine ou la mer, mais au contraire, hydrater son cheveu avant ce genre d'évènements permet à la fibre de mieux se protéger donc je pense que l'idéal est de l'utiliser avant et non après !

    RépondreSupprimer
  6. L'accro au soins capillaire que je suis ai ravie de ton article . Les 3 marques me tenterais bien même si du faite que j'ai beaucoup entendu parlé de denovo me donne plus envie de voir la marque En ce moment j'utilise un shampoing poolmate (pour la piscine) sinon kérastase ! Impossible de trouvé mieux mais la marque desert essence me tente aussi beaucoup

    RépondreSupprimer
  7. Eugeenie5/6/13

    Ahh, ça fait trop plaisir de te relire!
    Les 3 marques sont chouettes mais je ne suis pas encore passé au bio/naturel pour les cheveux car j'ai peur de la phase de "transition" ou les cheveux deviennent pas très beaux et j'aurais du mal à me constituer une routine entièrement free de produits chimiques ! (puis je les colore de toute façon donc bon..!) Puis c'est surtout plus chère et je ne roule pas sur l'or (malgré mes tentatives désespérés pour trouver un job ou stage rémunéré cet été après le bac!)

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Teddy, ça fait du bien de te lire, tu nous avais manqué !!
    Pool & sea, pas concernée ; DeNovo souvent vue sur beauté privée ; Les Délices ... ça me rappelle carrément la marque Taaj et sa conception ayurvédique de la beauté donc pour moi c'est du déjà vu et du "trop orienté mystique" pour me concerner directement ...
    En soins capillaires du moment : coup de fouet pour les formules "nature" de L'Oréal (pas de silicone, pas de parabens, ok c'est bien, mais ça coûte cher et ça ne vaut pas mieux qu'un après-shampooing classique) ; mais coup de coeur pour le masque repigmentant Wella pour les blonds polaires, qui me fait des cheveux ma-gni-fi-ques, lumineux, avec un blond bien froid, et, surtout : PAS ALOURDIS :-)
    Au plaisir de te relire super vite :-)
    Bizz !
    Karine

    RépondreSupprimer
  9. Mon com est il passé ou pas..? vu qu'envoyé d'un tel j'ai un doute..
    je re tente :)

    Et ben ouiiii tes articles manquaient!!
    Pool & Sea, à tester je dis!
    Khiels en faisait avec la meme cible mais ils ont arrêté il me semble.
    En ce moment j'utilise Furterer pour mes cheveux bouclés, et redken pour les capillaires post lavage.
    et en shampoing doux aussi.. l'ultra doux de garnier qui fait du bien à mes cheveux :)

    Bon "retour" à toi :)

    RépondreSupprimer
  10. Ha moon6/6/13

    FREDDDDDDDDDDDDDDDDDD
    je n'y croyais plus!!!!

    Trop contente de retrouver tes petits billets!!

    RépondreSupprimer
  11. En espérant te lire très vite ! J'espère que tu as pu te mettre à jour sur les saisons de Dexter... A bientôt !

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails