29 décembre 2013

En beauté aussi, les contraires m'attirent...


Coucou les petits clous ! J'espère que tout le monde va bien par ici, et surtout que vous passez de bonnes fêtes auprès de vos proches. Vous pensiez vous être définitivement débarrassé de moi mais non, je respire encore ;-) ! Et bonne nouvelle, je retouche - un peu - terre après quelques semaines/mois durant lesquels le rythme aura été du genre très soutenu. Du coup, j'en profite pour reprendre un peu les rênes (et non les rennes que je laisse bien volontiers au Père Noël qui j'imagine vous a aussi beaucoup gâté) de ce blog. Je sais que je l'ai pas mal dit ces derniers temps mais ma résolution première pour 2014 sera vraiment de passer plus souvent sur cette Planète. Il est grand temps de réinjecter un peu de parité dans cette blogo beauté ! Et comme je suis généralement plutôt du genre à faire ce que j'avance, j'ai bon espoir que ce voeu ne soit pas pieux.

En attendant de voir ce qu'il en sera dans les prochaines semaines, commençons donc par nous concentrer sur l'instant présent avec ce billet ! Et comme cela fait juste une éternité que je n'ai pas partagé avec vous mon avis sur les tubes et pots qui squattent ma salle de bains, j'en profite pour vous faire une revue globale sur ma routine hydratation de ces derniers mois. Car oui, même si je brille surtout par mon absence depuis un mois, cela ne m'empêche pas de continuer à me crémer religieusement tous les matins et d'avoir du coup des petites choses à vous raconter. Et comme vous allez le voir, c'est un peu le grand écart en ce moment dans ma routine visage qui combine à la fois soins hautement techniques mais faisant l'impasse sur la dimension sensorielle et marque de cosmétiques bio dont les parfums sont absolument divins. Le mariage de la carpe et du lapin ? Oui, un peu mais c'est finalement une alliance plutôt gagnante. On fait les présentations ?!


Et je commence par une marque qui si elle est peut-être l'une des plus discrètes de la galaxie l'oréalienne n'en est pas moins l'une des plus intéressantes à mes yeux, j'ai nommé SkinCeuticals. Cela faisait très longtemps que je voulais me pencher sur ces produits, notamment parce qu'on les retrouve hyper souvent dans les interviews vanity des journalistes beauté que je vous propose de temps en temps par ici. Mais finalement, comme ce sont des produits qu'on ne trouve pas encore si facilement que ça dans les magasins, je reportais à chaque fois à plus tard ma petite enquête à son propos. Du coup, je pense qu'ils ont chez L'Oréal un médium qui devine nos envies car cet été (oui, ça date un max!), j'ai été contacté pour en apprendre davantage sur SkinCeuticals en compagnie des personnes qui bossent sur la marque. Un rendez-vous super instructif car finalement, je ne savais vraiment que peu de choses sur elle. Je ne vais pas vous faire un exposé de 3 heures sur le sujet avec thèse, antithèse, synthèse mais vous donne quand même les grandes lignes pour soigner un peu votre beauty culture !


Première surprise pour commencer lorsque j'ai appris qu'il s'agissait d'une marque encore toute jeune puisqu'elle n'a été crée qu'en 1994 (comme Justin Bieber, Harry des One Direction ou encore notre nouvelle Miss France, c'était la minute people de ce billet) par le Dr Sheldon (rien à voir avec le Dr Shepherd de Grey's Anatomy, ne soyez pas déçues Mesdames), un dermatologue hyper respecté par la profession, tout particulièrement car il a été un pionnier dans l'utilisation de la vitamine C pure en cosmétique et d'une manière plus générale toujours à la pointe en matière d'antioxydants, des préoccupations qu'on retrouve d'ailleurs grandement dans les produits SkinCeuticals. Aujourd'hui, la marque pourrait sembler un peu classique car on a eu depuis une dizaine d'années pas mal de lancements (Skin doctors, Teosyal, Dr Perriccone et surtout la success story Filorga...) mais la marque a vraiment été l'une des premières (la première ?) sur ce segment dit des "cosmeticeutical", à la frontière entre les cosmétiques et les produits pharmaceutiques. Il faut vraiment replacer cela dans le contexte des années 90 pour voir à quel point toute ceci était plutôt précurseur à l'époque.


Novateur certes mais restait encore à trouver un endroit où vendre ces produits qui ne correspondaient pas vraiment aux codes traditionnels du marché. Et c'est là que SkinCeuticals a eu le nez fin en s'appuyant notamment sur les médecins esthétiques et dermatologues qui au pays de l'oncle Sam peuvent vendre des produits cosmétiques (en France, ils ne peuvent que prescrire ce qui explique qu'ils sont couverts de cadeaux très chouchoutés par les marques cosméto). Une idée bien vue car ainsi, la femme qui vient réaliser une petite injection de Botox chez son dermato peut aussi repartir avec toute sa routine beauté. Des prescripteurs de choc donc, et de plus en plus nombreux puisque ces actes légers se sont hyper développés ces 20 dernières années. Pas étonnant donc qu'en 2005, L'Oréal ai repéré cette petite pépite sur laquelle elle a mis le grappin pour l'accompagner dans son développement, à l'international cette fois.


Sauf que cette fois, en France par exemple, les choses sont un poil plus compliquées. Car chez nous, la médecine esthétique même si elle est en progression constante, reste quand même bien plus marginale qu'au pays de Barbie. Et que de toute façon, le problème ne se pose même pas puisque les médecins français ne sont pas habilités à vendre des produits (qu'on ne peut de toute façon plus acheter non plus au Sephora des Champs-Elysées passées 21h, super pays que voila!) mais seulement à en conseiller. Du coup, en plus du travail de visite médicale auprès des dermatologues, la marque se tourne vers les instituts de beauté les plus pointus et également le réseau des pharmacies, qu'elle sélectionne également de manière très rigoureuse (il faut que les pharmaciens revendeurs se plient à une formation du genre balèze pour pouvoir revendre les produits). Une stratégie risquée car disons le de suite, les produits SkinCeuticals ne sont pas vraiment dans les prix habituels de la pharmacie mais bien plus chers (comptez en moyenne 70/80 euros par produit). Plutôt dans les eaux donc d'un Lancôme, d'un Chanel, d'un Dior...

Sauf que chez SkinCeuticals, il n'y a pas Julia Robert, Keira Knightley ou Sharon Stone qui passent à longueur de journée dans les pages des magazines ou à la TV pour nous convaincre de passer à la caisse... Il n'y a pas non plus de flacons incroyablement designés et futuristes au possible mais "seulement" des fioles et des pots au look classique et rappelant les vieux flacons d'apothicaires... Il n'y a pas non plus de "challenges" à payer pour couvrir les cadeaux des vendeuses Marionnaud et Sephora qu'il faut bien motiver pour faire augmenter les ventes... Du coup, les 80 euros qu'on nous demande au moment de passer en caisse sont uniquement justifiés... par la très forte concentration en actifs de ces soins. Rien de plus, rien de moins, mais ça change tout. Restait à savoir si cela se ressentait dans l'efficacité des produits ? Une question à laquelle, si je me fie à mon expérience, je serais plutôt tenté de vous répondre par l'affirmative.


J'ai pour le moment essayer 3 des produits que m'avaient remis les équipes de la marque (dont un canon pour le corps dont je vous parlerais dans un autre billet) et je vais commencer par vous parler du sérum Retexturing Activator puisque la marque est surtout reconnue pour ces sérums dont cette référence fait partie. C'est un peu le sérum à tout faire puisqu'en plus d'hydrater, il joue sur l'éclat de la peau ce qui reste pour l'instant ma préoccupation première. Il promet aussi une très légère action exfoliante pour booster le renouvellement cellulaire. Au moment des première applications, j'avoue avoir été un peu déstabilisé car ces produits ont une particularité à laquelle on n'est pas vraiment habitués en cosmétiques : ils ne font preuve d'aucune sensorialité. Mais genre, vraiment aucune ! Si vous êtes à la recherche de textures fondantes et de parfums raffinés, passez immédiatement votre chemin car ici, on n'est pas dans ce registre. Ce sérum sans odeur en était la parfaite illustration, d'autant que sa texture comparable ni plus ni moins à de l'eau sortant du robinet me laissait aussi circonspect (et non circoncis, je vous en prie, restez correctes quand même!) que l'équilibre psychologique de Miley Cirus ces dernières semaines. Très honnêtement, je pense que j'aurais du mal à me faire une routine 100% SkinCeuticals car cette dimension plaisir d'utilisation me manquerait. C'est un peu comme les yaourts Velouté : j'aime vraiment ça mais pour pouvoir apprécier leur pureté, j'ai parfois besoin de passer par la case Danette et Michel et Augustin (oui, cherchez pas, le roi de la métaphore, c'est moi). Plus sérieusement, je pense qu'il faut par exemple plutôt faire ça le matin et se garder des produits plus "plaisir" pour sa routine beauté du soir.


N'empêche qu'une fois abstraction faite de ce point, le bilan est plutôt positif. Car effectivement, avec 5 gouttes de ce sérum chaque jour (pas plus car même s'il est semblable à de l'eau, on peut vraiment le faire pénétrer sur tout le visage et cela presque même masser), la peau est effectivement plus jolie, plus lumineuse. L'action exfoliante quotidienne est suffisante pour éliminer les cellules mortes (on voit bien dans le miroir que le grain de peau gagne chaque jour un peu plus en uniformité) mais reste étonnamment très douce. Je craignais un peu que les produits soient aussi agressifs à ma peau qu'une chanson de Booba à mes oreilles, mais non, pas du tout. Petit bémol en revanche, sa texture aqueuse contrairement à une texture crème me donne l'impression que le produit ne nourrit pas du tout (ma peau a besoin d'eau mais aussi de corps gras) et du coup, il aurait été à mon avis un peu léger pour m'aider à affronter les grands froids de l'hiver (même si bien entendu on peut utiliser un sérum léger et combler avec une crème très riche type baume).


Autre produit SkinCeuticals testé mais ayant cette fois une texture beaucooooooup plus riche, le baume pour le contour des yeux. Son petit nom : A.G.E Eye Complex. Lui, c'est bien simple, il sait tout faire : corriger les rides déjà présentes et prévenir l'apparition des prochaines, mener la vie dure aux poches et cernes, redonner de l'éclat au contour des yeux, faire la vaisselle et le ménage dans mon appart... j'en passe et des meilleures. Bon, vous me direz qu'à 29 ans, je ne suis pas encore trop concerné par les problèmes de rides de la patte d'oie mais je dois vous avouez que je préfère prévenir que guérir, surtout que jusqu'à aujourd'hui, je n'ai jamais réussi à utiliser quotidiennement un contour des yeux. J'ai beau savoir que c'est 30 secondes le matin, 30 secondes le soir, je le zappe presque systématiquement, comme lorsque je tombe sur les conneries de NRJ12. Jusqu'alors, tous les contours des yeux que j'ai ouvert (et que je n'ai du coup jamais fini) étaient trop fluides à mes yeux - pour le coup, c'est le cas de le dire! - me donnant du coup l'impression que cela ne servait à rien.


Avec lui, les choses sont différentes puisque sa texture hyper épaisse et crémeuse (qui justifie que le produit soit proposée en pot et fait au passage regretter que celui-ci ne soit pas livré avec une petite spatule de prélèvement) boxe clairement dans une autre catégorie. Et, exploit à signaler au Guiness des recors, j'ai été un peu plus assidu que d'ordinaire dans l'application de ce soin. Bon, ne nous emballons pas non plus car je suis toujours loin d'être à une utilisation quotidienne mais disons à peu près une fois tous les deux jours, ce qui pour moi représente un effort au moins aussi intense qu'à Nabila lorsqu'elle essaye désespérément de faire une phrase sans assassiner la langue française. Du coup, sachant que je partais presque de zéro en la matière, j'ai forcément constaté des effets significatifs, mon contour des yeux n'étant pas habitué à ce que prenne tant soin de lui. Je me garderais bien de tout avis sur la capacité de ce soin à prévenir les signes de l'âge mais côté cernes et poches, il y a clairement un léger mieux, d'autant que je procède bien aux tapotements qui permettent de fluidifier la circulation sanguine et donc de dégonfler tout ça. Comme sa texture est vraiment très riche, il faut vraiment très peu de produits. Au début, j'en prélevais clairement trop mais je pense qu'en étant plus parcimonieux, on peut limite faire une année entière avec un pot, ce qui justifie - un peu - son prix qui reste quand même une petite folie (75 euros). 

Bilan de l'histoire parce que c'est quand même l'objet de ce billet : est-ce que je vous conseillerais d'utiliser les produits Skin Ceuticals ? A cette question existentielle, je vous ferais une réponse de normand : p'têt ben que oui, p'têt ben que non. Plus sérieusement, si vous avez l'habitude d'acheter vos produits en parfumerie et que mettre 80 euros dans une crème de jour ou un sérum ne vous effraie pas, je vous invite alors grandement à aller zieuter du côté de SkinCeuticals car les produits me semblent dans l'ensemble bien tenir leurs promesses. Et j'ai clairement mille fois plus confiance en l'expertise anti-âge d'une marque  comme SkinCeuticals que dans le dernier sérum Guerlain ou autre du genre. En revanche, si vous avez moins de 30 ans, je pense que vous pouvez encore faire l'impasse sur ces produits qui restent quand même très axés anti-âge et ne correspondent pas vraiment à vos besoins.


Petite parenthèse et cela quelques soit votre âge pour le coup, je ne saurais que trop vous conseiller de découvrir les protocoles de soins SkinCeuticals au magnifique Spa 28 à Paris. J'ai été convié par la marque à découvrir un protocole visage et corps, et honnêtement, cela fait partie des instituts que je recommande sans la moindre réserve. Déjà parce que le cadre est magnifique (des caves voûtées à tomber avec bassin, hammam dont vous pouvez profiter avec votre soin) et le personnel aux petits soins mais sans jamais en faire trop, mais surtout parce que vous ressortez de la avec une magnifique peau. Lorsque vous vous regardez dans le miroir au moment de vous rhabiller, vous vous dites que c'est David Copperfield qui a du faire le soin, c'est pas possible autrement ! J'ai eu l'occasion ces derniers mois de voir plusieurs instituts de beauté dans le cadre de mon boulot et je suis parfois tombé sur des endroits tellement dégueulasse (mais genre pas propres, vraiment) et où l'on vous demande 75 euros pour un soin d'une heure que cela m'a fait plaisir de découvrir cet endroit ou le mot "service" retrouve tout son sens.


A la base, j'étais intrigué par le fait qu'on puisse faire un protocole de soins SkinCeuticals en institut car comme dit un peu plus haut, les produits n'ont aucun parfum et des textures plutôt classiques, pas l'idéal pour élaborer un rituel invitant à l'abandon de soi. Et bien contre toute attente, le soin est terriblement agréable, ce qui s'explique évidemment par la dextérité de l'esthéticienne mais aussi par le fait qu'il existe des produits SkinCeuticals réservés aux professionnels et dont les parfums sont divins. Bref, si vous voulez vous offrir un petit plaisir avec une enveloppe que vous aurait déposée le Père Noël, vous savez quoi faire (et si ça vous branche, dites que vous appelez de ma part au moment de réserver votre soin, cela vous donnera droit à une réduc' de 15% que j'ai négociée pour vous!).

Parenthèse Spa28 refermée, j'en reviens à ma petite routine beauté ! Le sérum, on a vu. Le contour des yeux, aussi. Manque plus que la crème hydratante alors ! Et là, changement d'ambiance avec un soin qui met le paquet sur le plaisir d'application : Soupçon d'insouciance de Doux me. Si votre passion pour la beauté date d'il y a moins de 3 ou 4 ans, Doux me ne vous dira sans doute rien (je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, Montmartre en ce temps-là...!). Mais si votre amour des pots ce crème remonte à un peu plus loin, alors sans doute savez vous que Doux me est la marque de cosmétiques qui a chéguevarisé (bon, qui a révolutionné quoi...) la beauté green. En 2002, la cosmétique bio est encore loin d'avoir fait sa démocratisation et se cantonne encore à des textures aussi drôles qu'un sketch de Titoff et à des parfums qui pourraient tuer sur place ceux qui n'aimaient pas les huiles essentielles. Les Cattier et autres ronronnent tranquillement lorsque débarque cette nouvelle marque lancée par Caroline Wachsmuth. Univers visuel féminin au possible et en rupture totale avec le classicisme d'alors, textures raffinées à l'extrême, parfums totalement addictifs, positionnement plutôt haut-de-gamme formule green à base d'ingrédients simples et rassurants... tout est là. Les magazines féminins craquent toutes pour la fameuse "Crème Caroline" et la marque devient alors référence en la matière.


Après avoir un peu disparue des écrans radar (Caroline est maintenant prof de yoga aux USA), Doux me a fait son grand come-back cette année. Comme Lorie (sauf que Doux Me a réussi !). Qui a dit qu'on ne vivait qu'une fois ?! Si la société a été rachetée entre temps par deux frères, Doux Me 2.0 est fidèle en tout point à l'esprit originel de la marque. Et c'est grâce à miss So de (de)maquillages que j'ai eu l'occasion de tester ce soin Soupçon d'insouciance. Un nom plus que poétique pour une crème destinée à celles (et ceux même si la marque axe totalement sa communication sur ces dames) pour qui les outrages du temps qui passe ne sont pas encore une préoccupation majeure et veulent avant tout magnifier l'éclat de leur jeunesse (et de leur insouciance). N'y allons pas par quatre chemins, j'ai adoré ce produit ! Voilà, comme ça c'est dit. Son parfum est une pure tuerie et à coup sûr l'un de ceux que j'aurais le plus aimé dans un soin visage durant toute ma beauty addict de vie (10 ans déjà jonchés de dizaines et dizaines de crèmes en tout genre, c'est dire si c'est une performance!). Ne comptez pas sur moi pour vous le décrire car je suis assez mauvais à ce jeu mais si vous avez l'occasion de mettre le nez dedans un jour, vous comprendrez alors mieux la définition du mot addictif !


Mais outre le plaisir d'application qu'il procure chaque matin, c'est surtout l'effet sur la peau qui m'a le plus bluffé. Pas spécialement sur l'hydratation qui est très bonne mais comme sur à peu près la plupart des soins au final, mais plutôt sur l'éclat. Je ne m'y attendais en plus pas vraiment car sur la boîte, il est juste noté "soin visage hydratation et énergie" et il n'y a pas de mention directe à l'éclat du visage. Pourtant, force est de constater que la peau a vraiment un joli glow avec ce soin, elle est clairement plus lumineuse, il y a un avant/après net au moment où on l'applique. Mais attention, je ne parle pas d'une lumière "artificielle" comme l'on pourrait avoir avec une crème teintée ou un autre produit de mise en beauté du teint, je parle vraiment là d'une peau qui semble respirer et être en bonne santé, comme après un bon bol d'air pur. Et en réfléchissant bien, cela est plutôt compréhensible puisqu'on retrouve dans sa formule (qui d'ailleurs, et fidèle à l'esprit de transparence qui anime la marque, est entièrement décortiquée sur leur site) de l'huile de carotte et du citron, deux fruit et légume effectivement réputés pour nous donner bonne mine. Côté hydratation et nutrition, tout roule pour moi et ce soin répondait visiblement bien à mes besoins cutanés actuels car la peau reste confortable toute la journée, sans sensation de tiraillements. Elle sera peut-être en revanche un chouille trop riche pour les peaux mixtes à tendance grasse, je préfère vous prévenir !


J'aurais bien eu un petit bémol à apporter sur l'ouverture du tube qui est une chouille trop grande et laisse couler le produit un peu vite dans la main mais pour avoir eu l'occasion d'en parler à la marque, ce problème est déjà en cours de résolution et sera corrigé dès la prochaine production. Du coup, c'est un sans faute pour moi ! Si jamais l'envie vous prenait de découvrir à votre tour ce produit, sachez que vous bénéficierez jusqu'au 5 janvier de 20% de réduction (ce qui ramène quand même le produit à 23 euros) et de la livraison offerte en indiquant le code DOUCEPLANETE sur leur boutique en ligne. Je le précise car il y a souvent des esprits voyant le mal partout que je ne reçois évidemment aucune commission, que cela soit pour Doux Me ou pour le Spa28, il s'agit simplement de deux avantages que j'ai négocié pour vous sur des produits / prestations qui ces dernières semaines m'ont vraiment plu !


Conclusion de l'histoire et comme vous l'aviez compris dès le titre, j'ai bien aimé ces deux marques qui n'ont pourtant strictement rien à voir l'une avec l'autre. Comme quoi si dans la vie, on dit que les contraires s'attirent, force est de constater que dans ma salle de bains, les contraires m'attirent ! Et du coup, je persiste et signe avec la nouvelle routine beauté que je vais entamer dès la semaine prochaine avec là encore deux marques dont je n'ai jamais testé les produits, j'ai nommé Algenist et Delarom. J'ai un peu peur car ce sont il me semble deux marques dont les parfums ne font pas toujours l'unanimité et comme ils vont passer après une marque qui ne sentait rien et une marque qui sentait délicieusement bon, cela risque d'être un peu violent ! Je vous dirais ça à la fin des tubes, dans 2 / 3 mois environ.


Et vous alors, depuis le temps qu'on a papoté un peu, vous avez du tester un milliard de choses également ? Côté soins du visage, qu'est ce qu'on trouve dans votre routine hydratation du matin vous ? Avez-vous fait de jolies découvertes ces derniers temps, ou au contraire avez-vous rencontré quelques déconvenues avec des produits décevants ? Je vous laisse me raconter cela en commentaires !

PS : oui, une chose n'a manifestement pas changé : je suis toujours du genre très bavard !!!

11 commentaires:

  1. Bonjour quel plaisir de te relire.
    La 1er marque à l'air réellement pas mal mais bon le prix ! C'est comme le sérum super hydratant de guerlain le dernier testé en échantillon il est extra mais sa sa pique le porte monnaie!
    Ma belle découverte du mois est le sérum hydratant d'IXXY Ma peau assoiffé s'en porte mieux . Bonnes fêtes de fin d'année Mr Teddy au plaisir de te relire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, Ixxi, très bonne marque effectivement ! Je n'ai jamais testé leur produit mais en ai entendu beaucoup de bien ! A très vite promis !

      Supprimer
  2. Ravie de te revoir et rendez vous en 2014 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton petit mot et à l'année prochaine !

      Supprimer
  3. que de lecture :)
    J'ai un serum skin ceuticals (j'avoue que je n'ai plus le nom en tête) et c'est vrai qu'il ressemble tellement à de l'eau que j'ai du mal à savoir s'il est vraiment efficace ou pas (je mets une crème esthéderm par dessus donc comment savoir si ce sont les deux, le serum ou la crème qui sont efficaces...). De ce fait, je ne suis pas sûre d'en racheter !!

    Merci pour le code doux me, j'avais déjà profité des petits prix quand So nous avais parler du relooking de la marque qui "destockait" les anciens packaging (j'ai la brume de neroli - pas mal si on aime l'odeur - et la brume démaquillante - le packaging vraiment pas adapté mais le produit en lui même est tout à fait correct) donc je viens d'en profiter pour me commander une crème chez eux, mon esthederm arrivant à la fin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me suis un peu lâché sur la longueur du billet ! On est sur la même longueur d'ondes pour SkinCeuticals à ce que je vois !

      Esthederm, j'adooooooore leurs solaires mais j'ai plus de mal avec les soins "quotidien" qui m'avaient un peu déçus malheureusement.

      Supprimer
  4. Merci beaucoup pour la remise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir, pour le coup, cela ne me coûte rien :-)

      Supprimer
  5. Youhou ! Teddy est de retour ! ^^ Soupçon d'Insouciance, j'ai eu la chance d'être sélectionnée par la marque pour le tester et c'est vrai que c'est un soin très agréable avec une odeur fleurie, comme j'aime ! Au niveau de l'éclat, je n'ai pas remarqué grand chose, mais c'est vrai que ma peau était plus jolie, plus nette ! Sinon, en ce moment, j'utilise le combo Sérum Essence Sublime de L'Occitane En Provence et Vinexpert - Fluide Bonne Mine de Caudalie et ma peau est plutôt pas mal ! lol Deux chouettes produits ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Occitane et Caudalie se débrouillent bien aussi en soins aux parfums divins, ce sont des valeurs sûres en la matière !

      Supprimer
  6. Eugeenie4/1/14

    Une très bonne année à toi ! Tout plein de bonheur! Encore de jolies marques que tu nous présentes! Déjà entendue parlé des deux mais jamais testé! Dans un style très différent mais c'est ça qui est chouette, les deux ont autant de chances de me plaire, après à voir au niveau des prix;) Pas de grandes découvertes pour moi cette année, en attendant de toucher ma propre paie et de pouvoir un peu me faire plaisir et tester plein de jolies choses, je mise sur des valeurs sûres qui ne me déçoivent jamais : La roche posay et avène en particulier. Pas très glamour mais efficace pour l'hydratation et comme ma peau ne réclame que ça avec un petit gommage de temps en temps, largement suffisant.

    En tout cas ça fait très plaisir de te relire! Encore bonne année!

    PS : je t'ai envoyé un mail (planete-beaute@live.fr), je le précise juste car je ne sais pas si tu as trop le temps d'y aller avec tout ce boulot :)
    Eugénie

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails