28 juillet 2013

Débile indébilité, on cause tatouage aujourd'hui...


Je ne sais pas si c'est un truc générationnel et qui ne parlera qu'aux 25/35 ans, ou bien quelque chose d'au contraire bien plus fédérateur mais je me demandais si vous vous souveniez des tatouages éphémères que l'on trouvait (ou qu'on trouve peut-être encore aujourd'hui, j'avoue que cela fait quelques années que je n'en ai pas machouillé) dans les chewing-gums Malabar ? Perso, je me souviens en tout cas qu'étant gamin, je m'en suis fais un sacré paquet, souvent pendant les grandes vacances d'été d'ailleurs lorsque tes parents tolèrent ce genre de trucs qu'ils refusaient le reste de l'année. Les années altérant un peu ma mémoire, je ne me souviens plus vraiment des motifs dont il s'agissait mais me doute bien que cela ne devait pas être spécialement trendy. Toujours est-il que cet été, je suis comme retombé en enfance en cédant à la mode du tatouage éphémère avec les fameux stylos encreurs lancés par Sephora. Avant de vous parler plus en détail du modèle "étoile" que l'enseigne m'avait offert il y a quelques mois et qui a depuis trouvé sa place attitrée dans ma salle de bains, il faut quand même que je vous pose le contexte de ma relation particulière et compliquée au tatouage


Dans la vie, je sais que j'aime la couleur bleue, lire un bon bouquin au soleil, les Dragibus rouges, écouter la musique à fond chez moi, me sentir utile... et 3 milliards d'autres choses. Et à l'inverse, je sais que je n'aime pas les fruits, repasser mes fringues, être obligé de faire des choses que je ne veux pas, les gens qui se plaignent pour des problèmes mineurs... et 3 milliards d'autres choses encore. Mais les tatouages, impossible de trancher, la balance reste bloquée au milieu et m'empêche d'avoir toute conviction ferme et définitive sur le sujet. Comme dirait Céline Dion,  les tatouages, "je ne sais pas" ! Du coup, étant bien incapable de trancher sur la question, je suis évidemment non-tatoué pour le moment. Ce qui m'empêche de sauter le cap ? Pour le coup, ce n'est même pas la peur de la douleur car même si je me doute que ce n'est pas forcément un moment très agréable, ça ne pourra pas être pire qu'une crise de calcul rénal (depuis que je me suis tapé ce truc, j'ai totalement relativisé mon échelle de Richter de la douleur!). Non, non, les freins m'empêchant de sauter le pas sont ailleurs me concernant...


Déjà, j'ai un problème avec le concept de "l'indélébile" et d'une manière plus générale avec ce qu'on croit être éternel. Du coup, impossible de trancher sur le motif que je pourrais éventuellement me faire tatouer si un jour je décidais de passer le cap. Trouver le truc dont je ne serais pas lassé dans 5, 10, 30, 30, 40 ans est loin d'être évident pour moi. Bon, à défaut de ne pas savoir ce que je veux, je sais déjà ce que je ne voudrais pas : exit donc les tatoos tribal/maori très esthétiques certes mais tellement vus et revus), les 'tours de bras' qui font un peu cheapouille et salles de muscu à mon goût, tout ce qui est trop figuratif (me connaissant, je prendrais sûrement un truc un peu abstrait) ainsi que tout ce qui échappe à toute logique raisonnable (j'ai une de meilleures amies qui a sur la cheville une Betty Boop en train de faire pipi sur un pot d'enfant, j'avoue que je reste toujours dubitatif sur l'état d'esprit qui devait être le sien au moment de demander ça à son tatoueur!). Mais à part ça, impossible de savoir ce que j'aimerais.


Et non content de choisir un motif, il faut en plus trouver un endroit pour l'accueillir sur notre corps, merci bien du cadeau. Pour nous les mecs, il y a un truc très simple et qui m'empêche aussi de sauter le pas, c'est que pour moi (et là encore, c'est un avis qui n'engage que moi), les tatouages donnent leur maximum sur des gens parfaitement gaulés. Ah c'est sûr que sur les stars photoshopées dans les magazines, c'est juste sublime et cela donne du cachet de manière indéniable. Mais faîtes les mêmes tatouages que M Pokora à mon boulanger Roger et je pense qu'on va bien se marrer ! Donner tous les tatouages d'Angelina Jolie à Martine du service compta et mon petit doigt me dit que le résultat ne sera pas aussi sexy. Bon, vous me direz que ce n'est qu'un phénomène qui n'est pas valable que sur les tatouages : combien de fois je vois dans des clips, des films, des magazines...  des coupes de cheveux un peu hype que je kifferai avoir mais dont je sais qu'elles seront juste trop chelou dans "ma vie de mec normal de tous les jours". N'enpêche que c'est encore pire sur les tatouages. Un tatoo sur le torse ? Bien sûr que c'est canon mais lorsqu'on n'a vraiment les pecs bien dessinés. Un motif sur le bras ? Même punition, je trouve qu'il faut quand même que le bras soit un minimum musclé pour que cela rende bien. L'aine, je n'en parle pas, soit tu as le combo abdos et hanches taillés à la serpe, sois tu oublies tout de suite. Ne reste donc que des zones moins engageantes comme le poignet...


Le souci, c'est que même si je répondais à ces critères musculaires aujourd'hui (ce qui de toute façon n'est pas le cas, comme ça ça m'évite de trop me poser la question!), je ne sauterais pas le cap pour autant et cela pour une raison très simple : comme je vous le disais, je sais que rien n'est éternel et que mon corps d'aujourd'hui ne sera probablement pas le même dans 10 ans, 20 ans et 30 ans (ou alors, je suis le plus chanceux de la terre). Et là, je sens bien le truc un peu flippant, le tatouage qui était très beau à 25 ans et qui maintenant avec la peau un peu plus flasque donne tout de suite beaucoup moins bien. Remarquez d'ailleurs que toutes les stars que l'on voit (et qui j'en suis convaincu participent grandement à cette mode du tatouage) sont toutes assez jeunes et sexy, moi je veux que Voici et Closer nous refassent voir des photos de ces mêmes personnes dans 25 ans qu'on voit un peu ce qu'il en est ! D'autant qu'il y a un autre truc à prendre en considération, c'est que j'ai l'impression que le tatouage, c'est un peu comme la cigarette : une fois qu'on y a goûté, impossible de s'arrêter. Autour de moi, la plupart les gens que je connais qui se sont fait tatouer une fois y sont retournées pour un second, un troisième et même pour certains un quatrième. Perso, j'appelle ce phénomène étrange la "mattpokorisation" mais me connaissant, je serais exactement pareil et le premier à recouvrir petit à petit mon corps de tatoos loin d'être aussi simples à effacer que ceux de mes Malabar d'enfance.


C'est là toute la clé du "problème" ce souci débile d'indélibilité car je vous le dis très clairement : si demain, quelqu'un d'un peu futé invente une solution pour pouvoir se faire tatouer un motif qui visuellement aurait la même qualité qu'un tatouage définitif mais aurait à son inverse une durée de vie comprise entre 1 et 3 ans, vous pouvez être sûr que je serais le premier à mettre les pieds dans son cabinet. Plus de crainte à avoir de choisir un motif qui lassera au bout de quelques années, de choisir une zone de corps qu'on aurait finalement bien troqué pour une autre ou de se dire que je ressemblerais à rien avec mon tatouage de tête de mort (c'est un exemple hein, je n'ai pas du tout envie de ça!) à 65 piges ! En attendant que cela arrive, il faut bien trouver d'autres solutions et c'est justement là qu'intervient le stylo tatoueur de Sephora.


Sans doute les avez vous déjà vus à droite à gauche car c'est clairement le genre de produits ludique qu'il faut pour l'été. Sur le papier, rien de plus simple : un stylo chargé d'encre compatible avec la peau et surmonté d'un motif aussi basique que trendy : l'indémodable étoile valeur sûre par excellence, l'ancre marine pour les filles de la mer et les marins en herbe et la tête de mort pour les plus rock spirit d'entre nous. Il suffit de les presser sur la partie du corps qu'on veut customiser et hop, le tour est joué. Enfin, attention quand même à ne pas trop appuyer car sinon (c'est un peu compliqué à expliquer mais je tente quand même), vous risquez de voir le motif choisi entouré d'un cercle qui correspond en fait à la base du tampon sur le stylo. Le décalage entre la base et la tampon est un peu trop petit, à améliorer un chouille pour la prochaine série car j'espère bel et bien que ces produits ne sont pas que des éditions limitées mais seront au contraire rejoint rapidement par d'autres motifs.

Car je l'avoue, j'adore ce stylo même si perso, je réserve son usage à des occasions particulières, lorsque je sors par exemple. Quelques étoiles sur le poignet au niveau de ma montre ou de mes bracelets et hop, le tour est joué. Lorsque ma soeur me le pique, c'est derrière l'oreille façon Rihanna qu'elle s'amuse à l'utiliser. Quoi qu'il en soit, il faut le réserver aux petites zones du corps car le dessin étant assez petit, cela ne rendra forcément pas au top si vous vous plantez une mini-étoile sur le dos ou sur le ventre ! Par contre, rien ne vous empêche d'investir dans les 3 stylos (7 euros pièce mais ils durent quand même assez longtemps donc ça les vaut) pour vous créer des dessins un peu plus stylisés un peu dans l'esprit du tattoo de Rihanna ci-dessous. En vous faisant aider bien sûr car à moins d'avoir des bras de deux mètres et des yeux derrière la tête, vous risquez d'un peu galérer !


Par contre je vous préviens, considérez bien votre oeuvre comme quelque chose d'éphémère car le tatouage supporte très mal l'eau. A la douche ou dès que vous transpirez (on évitera donc de l'utiliser en période de canicule, lorsqu'on sait qu'on va faire du sport...), la couleur s'estompe très rapidement et perd de son intensité. Pas glop mais ceux qui comme moi ne sont pas encore prêts à passer l'étape du vrai tatouage y trouveront néanmoins leur bonheur. Carton plein aussi auprès des petites filles qui peuvent enfin "faire comme les grandes", une idée de cadeau pour vos petites soeurs, cousines, filles... 

Voili, voulou, je crois que je vous ai tout dit pour aujourd'hui et maintenant que je me suis dévoilé sur mon rapport aux tatouages, je ne résiste pas évidemment à vous poser cette question qui me brûle la langue : est-ce que vous êtes tatoué(e) vous ? Si oui et si ce n'est pas trop indiscret, je peux savoir quel motif et quelle zone du corps ? A ceux qui sont tatoués, avez-vous déjà regretté votre geste par la suite ou bien jamais ? Vous avez des anecdotes rigolotes sur vos tattoos ? Et êtes-vous resté à un seul tatouage ou comme pas mal de monde, avez vous succombé à la mattpokorisation en enchainant plusieurs dessins ? Et à ceux qui ne sont pas tatoués, quelle est votre position sur le sujet ; comme moi, faites vous partie de ceux qui aimeraient bien mais n'osent pas forcément ou bien pour vous est-ce vraiment quelque chose qui ne vous inspire pas du tout, voire même vous rebute ? Je sens que échanges risquent d'être intéressants car finalement, il existe autant d'opinions sur le sujet que d'idées de dessins à se faire dessiner sur la peau : une infinité !


PS : en faisant ce billet, je suis tombé sur pas mal de diaporamas sur les tatouages les plus ratés ou stupides, je vous laisse découvrir cela si vous intéresse en cliquant ICI.

PS 2 : si vous l'avez loupé car en vacances la semaine dernière et rentré depuis hier seulement, le joli concours Hei Poa, c'est juste ICI !

37 commentaires:

  1. Hello,

    alors, personnellement je suis tatouée (quatre pour le moment, le cinquième en préparation, et je ne compte pas m'arrêter là...ça te donne idée de ma réponse quant au fait que lorsqu'on commence, on a du mal à arrêter, ahah).

    Concernant la question d'un tatouage qui ne durerait que quelques années, la grande mode il y a 10-15 ans c'était justement les tatouages semi-permanents...une belle arnaque si tu veux mon avis, je m'en suis fait faire un il y a un peu plus de 15 ans et il n'est toujours pas effacé. Mon tatoueur en a eu un aussi qui vient de disparaître, et dans l'ensemble, tous les gens qui s'y connaissent un peu ou qui l'ont testé te diront la même chose : mauvaise idée !

    Je pense que se faire tatouer c'est quelque chose de très personnel, qu'il ne faut pas faire à la légère : être sûr-e du motif, de ne pas regretter, choisir le bon tatoueur...etc. Parce que comme tu dis, il faut être absolument certain-e qu'on en va pas regretter dans quelques années (il y a toujours la solution du recouvrement ou de l'effacement au laser, mais bon). Donc, pour moi, les tatouages ne devraient pas être une question de mode, mais bien de conviction personnelle.

    En revanche, pour ce qui est d'un corps parfait, je suis désolée mais je suis très loin d'être d'accord avec toi ! Justement parce que le tatouage n'est pas uniquement esthétique...et quant aux personne âgées, ma foi, peut-être que ces différents liens te feront changer d'avis :)

    http://notlivingwithinhermeans.tumblr.com/image/39918441102
    http://myonlineworld.tumblr.com/image/18310034452
    http://25.media.tumblr.com/tumblr_ls9bt5H4Fz1qjncuro1_500.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, 5 ça commence à faire du monde :-)

      Merci de l'info car j'ignorais que ce genre de tatouage semi-permanent avait déjà existé. Et si effectivement, il s'avère en fait indélébile alors qu'il ne devait pas l'être, j'avoue que c'est en effet très très emmerdant. Truc de fou quand même, j'imagine la tête des gens au moment de comprendre que le truc n'allait pas se barrer comme prévu.

      Merci pour les photos mais pour le coup, je ne suis pas fan non plus pour une raison qui n'a rien à voir avec l'âge : je n'aime pas les tatouages colorés comme celui de la femme (je sais que si je devais me faire tatouer, ce serait du noir pour ma part) et les deux autres, je trouve ça beaucoup beaucoup trop mais à 20 ans comme à 60 pour le coup (tout ça n'est que mon avis personnel évidemment, et je respcte ceux qui kiffent et le portent).

      Supprimer
    2. Ah ça, le tatouage semi-permanent c'est bien une des pires erreurs de ma vie...on a été nombreux à se faire avoir, tout simplement parce qu'il n'y avait pas assez de recul à l'époque...et le souci c'est pas tant que ça ne s'efface pas, mais surtout que ça vieillit très mal : le mien est à moitié effacé mais ne part pas pour autant, du coup c'est très laid (s'il était resté tel quel je l'aurais gardé, là je vais le faire recouvrir).

      Sinon, oui évidemment, tout est question de goût : j'ai une amie qui ne jure que par les tatouages en noir et gris, personnellement je trouve qu'un tatouage en couleur, quand il est bien fait, peut être absolument magnifique.

      Enfin, là où je voulais en venir avec ces photos, au-delà de la couleur ou du nombre de tatouages, c'était prouver qu'on n'a pas besoin d'avoir un corps parfait pour être tatoué-e (si bien sûr c'est ton kiff, je comprends aussi tout à fait qu'on puisse trouver que c'est trop - d'ailleurs, je doute d'arriver à ce stade-là un jour, même si j'adore ça).

      Supprimer
  2. Je me retrouve totalement dans ce que tu dis ! Le fait d'être indélébile me pose problème car je suis très changeante donc le papillon que je voulais au niveau des reins à 16 ans, je ne le veux plus à 25. Et je te parle même pas de la salamandre à la cheville dont l'idée a duré 6 jours tout au plus. Au final, la seule qui tient, c'est une étoile à l'intérieur du poignet gauche, une idée fixe depuis une dizaine d'années mais je ne passe pas le cap du tatoueur car ça coûte cher, j'ai peur de tomber chez un boucher et l'emplacement fait mal (et est caché par la montre que je porte à longueur d'années).

    Donc ces stylos, j'aimerais certainement, mais je pense que je me lasserai aussi... à voir !

    Dans le même genre, j'ai envie de me faire faire un maquillage permanent des sourcils et un mini-trait d'eye-liner... mais peur de tomber chez une personne qui me rate ! ^^

    PS : J'ai rien rigolé quand tu nous as ressorti la photo de Secret Story ! Et miam Adam Levine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh la la salamandre, t'as eu chaud sur ce coup ! Le papillon, c'est très esthétique en soit mais trop vu je trouve (avis strictement perso!). En plus, ça me fait penser à Mariah Carey, ce qui ne m'évoque pas forcément classe et distinction comme tu t'en doutes !

      L'étoile sous la montre, c'est vrai que c'est un peu dommage si tu sais que tu ne la verras pas souvent mais ça amène presque une autre question : est-ce qu'on se tatoue pour soi ou un peu quand même pour que les autres le voient ?

      Le maquillage permanent, c'est clair que c'est quitte ou double, pas le droit à l'erreur. Par contre moi je trouve au contraire que le prix d'un taouage n'est pas très cher (des amies à moi ont payé environ 100 euros pour un petit motif, je trouve ça finalement pas si délirant par rapport à l'importance du truc et à son caractère définitif).

      PS : qui va voir Maroon 5 en janvier prochain ? C'est Bibi !

      Supprimer
    2. Je sais pas, pour le prix... Disons qu'une centaine d'euros un petit motif, je trouve ça assez cher. Preuve que je ne suis pas assez motivée !

      Se tatouer, c'est pour soi ! Mais si même toi tu peux pas voir ton tatouage au poignet, quel intérêt, non ?

      La chance pour Maroon 5 ! Tu me diras, maintenant que je vivrais en UK, je risque d'avoir plus l'occasion de me rattraper en terme de concerts ! ^^

      Supprimer
  3. AsianGirl28/7/13

    Les tatouages éphèmeres de Sephora me tentent beaucoup notamment celui en forme d'étoile car jamais je ne ferai un tatouage indélébile...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'étoile est vraiment sympa et plus facile à porter que la tête de mort pour aller bosser !

      Supprimer
  4. Jasmine28/7/13

    Hors de question!!!! c'est un truc qui me "hérisse le poil" rien que d'y penser... d'abord je suis douillette et ensuite l'idée de garder ça ad vitam eternam..c'est juste impossible à envisager...et puis si certains sont jolis et délicats, je dois avouer que ce que je vois la plupart du temps (je fréquente une piscine deux fois par semaine)me ferait pousser des cris d'horreur si je n'étais pas bien élevée...:-) c'est mon avis et je le partage mais libre aux autres d'avoir des opinions différentes, tant qu'on ne me force pas à me tatouer (en plus, il faudrait choisir le motif...et que décider dont je n'aurais pas marre dans quelques mois?!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah toi aussi tu fais une étude comparative des tatouages à la piscine ! Tout pareil de mon côté, je regarde ce qui rend bien... et ce qui est moins heureux !

      Supprimer
  5. Oh, oui, la "mattpokorisation" m’effraie beaucoup, je suis rassurée de lire que je ne suis pas la seule ! Les tatouages m'attirent plus pour leur côté indélébile justement, je trouve ça incroyable comme geste de s'inscrire un dessin à vie sur le corps. Bon tellement incroyable que je n'ai pas sauté le pas évidement... Je pense au petit doigt de pied. On a tout à la fois : le dessin indélébile et l'assurance de ne jamais regretter. C'est un peu timoré comme concept mais j'aime bien ! Je ne suis pas fétichiste des pieds mais assez fière des prouesses de gymnastique de mon petit orteil, ça serait un moyen de le mettre en valeur.
    Sinon c'est la première fois que je commente alors bonjour, enchantée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et avant tout, bienvenue par ici ! C'est le premier commentaire le plus dur, après ça va mieux !

      Il va en baver ton tatoueur car pas évident d'être d'une précision extrême sur une si petite zone mais bon, ils ont l'habitude. Mais ce qui est rigolo, c'est que même pour un petit dessin, on tergiverse pendant des années mais c'est bien car à mon avis, il n'y a rien de pire que le tatoo fait sous le coup de l'impulsion.

      Pour la mattpokorisation, je rigole à chaque fois que j'entends quelqu'un dire 'Bon, je vais me faire tatouer mais bon, j'en ferais qu'un". Babh bien sûr, on en reparle dans deux ans si tu veux bien, au moment où tu réfléchiras sans doute au troisième !

      Supprimer
  6. Salut,

    Oui tatouée, deux pour l'instant, un troisième en préparation. Le premier, une fée sur l'aine/pubis et le deuxième, une paire d'ailes sur les côtes/sein droit. Une anecdote rigolote ? Bon bah mon premier, le tatouer ne savait pas dessiner. je lui ai amené une base et avec il devait l'améliorer. La jambe de ma fée est tordue mais bon, c’est la mienne, l'est un peu handicapée mais je l'aime quand même XD J'avoue que sur le coup, j'étais perplexe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merde, le tatoueur mauvais dessinateur, c'est pas commun quand même ! Aujourd'hui, ma collègue est rentrée de ses vacances avec un nouveau tatoo : une baque sur le doigts qui visiblement n'est pas parfaitement symétrique ! Ca devait être me même mec aux manettes de l'aiguille !

      Supprimer
  7. Je ne suis pas tatouée et je n'en ferais jamais... Déjà parce que je suis archi-douillette, et que comme tu dis, le fait que ce soit à vie ( même si le laser existe, mais bonjour les cicatrices après... ), je ne pourrais pas le faire. Déjà, j'ai l'impression que c'est devenu un effet de mode, tout le monde en a ! Bref, ça ne m'a jamais attiré, mais ça ne m'empêche pas de trouver certains tatouages beaux et d'autres horribles ( euh, d'ailleurs mon homme en a deux et je ne comprends toujours pas le lien entre les deux : une rose et une constellation, qui d'ailleurs n'a jamais été finie ! mdr )... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh le laser pour effacer les tatouages, il parait que ça fait encore plus mal que le tatouage en lui même donc effectivement, faut vraiment être très très motivé pour vouloir en effacer un ! Moi ausis je pense que le phénomène de mode accentue le phénomène mais j'aimerais bien avoir justement des données statistiques pour voir s'il y a une augmentation du pourcentage de tatoué en France mais je ne pense pas que cela existe malheureusement.

      Supprimer
  8. Je regardais les tatouages justement et qu'est-ce que cela fait glaucque *pense notamment au gars qui se fait tatouer monster sur la tête*. Je compte un de ces jours me faire tatouer, mais sur les poignets et oui, les deux un tatouage qui représenterait une sorte de symbole sur la perfection et l'imperfection et comme je suis une "poupée", je pensais me faire tatouer un bouton de couture sur un poignet et sur l'autre, l'effet du bouton de couture qui serait partie (les fils restant en gros)pour "essayer" de représenter le fais que personne n'est parfait.Très philosophique mes tatouages...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'aime bien les tatouages à message donc pour le coup, j'adhère plutôt au concept des boutons décousus ! Je préfère de toute façon 1 000 fois les "commandes sur mesure" plutôt que le tatoo choisi dans le catalogue du tatoueur et qui n'a rien d'unique.

      Supprimer
  9. Dorianne Stella G29/7/13

    Hello Teddy,

    Je suis effectivement tatouée à 2 endroits, le 3ème est en préparation mais vu que je suis nulle en dessin, forcément, ça prend des plombes.

    Pour mon 1er tatoo, j'ai attendu 12 ans, mis 6 mois à choisir le tatoueur et le modèle. J'ai 2 tatoos très personnalisés que tu n'as jamais vu sur qui que ce soit d'autre, parce qu'un tatoo, c'est une quête personnelle, pas un truc que tu choisis en 3' comme un CD ou un bouquin (quoi, que, je peux mettre 3h à chercher un bouquin).

    Quant à l'emplacement, certains aiment faire comme tout le monde... l'omoplate droite (toutes les filles sont tatouées là) ou le bas des reins... L'emplacement de ton tatoo t'appartient, c'est un choix crucial. Car au final, tu te tatoues pour toi et non pour les autres...

    Bien sûr que c'est canon sur un beau mec bien gaulé, ou une superbe nana, mais voilà, c'est un geste vraiment personnel qui doit être mûrement réfléchi.

    Quand tu vois MPOKORA qui ne rêve que d'une chose : se débarrasser de (tous !!!) ces tatoos, ou Alizée qui, même nue, est habillée d'on ne sait pas trop quoi, tu te dis qu'eux, sont vraiment dans le phénomène de mode.

    Un tatouage se veut personnel et unique, en général, il a une histoire et se veut d'être mûrement, très mûrement réfléchi.


    Tiens nous au jus pour ta gravure de peau, si jamais un jour tu franchis le cap.

    BizOo Teddy !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey, hey, vous êtes quand même nombreux/ses à avoir 2, 3, 4... tatouages, ma théorie de la Mattpokorisation semble à peu prêt tenir la route ! Je te rejoins en tout cas évidemment sur l'importance d'avoir du cousu main et du sur-mesure et promis si un jour je saute le pas, je vous dirais bien entendu !

      Supprimer
  10. Eugeenie29/7/13

    Mon avis est exactement le même, sur le choix du motif, le vieillissement de la peau, l'endroit etc! J'attends avec espoir le tatouage éphémère d'1 an et chouette idée de sephora, même si je préférerais un feutre type liner pour pouvoir dessiner le motif de son choix mais qui tienne bêton! (jusque là je n'ai jamais vu de liner waterproof sous forme de feutre, plutot sous forme de pinceau avec un résultat moins fin et sec, et j'aimerais un truc d'encore plus waterproof) ;) Alalah je me ferais bien plaisir avec des copains dessinateurs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey, hey, ça faisait longtemps ! Moi, il pourrait bien sortir le liner le plus fin du monde, je suis tellement pas doué au dessin (du niveau d'un enfant de deux ans) que je ne saurais malheureusement pas trop quoi en faire !

      Supprimer
  11. J'ai 13 petites patounes de chat tatouées sur l'avant-bras. On me demande souvent si ce sont des vrais et elles font beaucoup sourire. Elles représentent chacune un chat de ma vie et donc elles ont toutes un nom !
    Je pense que tous les tatoués te diront que leur tatoo ont une histoire, et c'est cette symbolique qui fera que non, on ne pourra pas s'en lasser. Dans 10, 20, 30 ans, mes chats auront toujours fait partie de ma vie, et j'espère être une grand-mère fun et sympa, et que mes tatouages feront aussi sourire mes petits-enfants si j'ai la chance d'en avoir.
    Je précise que je n'ai pas eu 13 chats en même temps hein ^^
    Tout ça pour dire que quand on ne sait pas trop quoi se faire tatouer, il vaut mieux s'abstenir. Les tatouages coup de tête choisis dans un catalogue sont ceux qu'on risque de regretter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Tout ça pour dire que quand on ne sait pas trop quoi se faire tatouer, il vaut mieux s'abstenir" : je vais retenir ça pour l'instant car pour l'instant, rien ne s'impose comme une évidence dans mon esprit, c'est donc que le moment n'est peut-ête pas encore venu de sauter le pas.

      Supprimer
  12. coxylilounette29/7/13

    Bonjour à tous....
    Personnellement j'ai trois tatouages. Je confirme ! il est difficile de s'arrêter à un seul. Pourtant c'était mal parti ! J'ai vraiment souffert durant 3 heures pour le premier et je m'étais jurée ne plus jamais recommencer ... Je rêvais me faire tatouer depuis gamine et mes parents m'ont dis à l'époque "tu feras ce que tu voudras le jour où tu sera chez toi, en attendant tant que tu vis chez nous c'est Non !"
    Et ils ont bien fait , sinon j'aurais terminé avec un tribal des plus ordinaires ou pire un diablotin !!!!

    Je pense que le plus important est que le tatouage corresponde à quelque chose de personnel. Pour ma part, jai un liseret qui part du bas du dos gauche et s'entoure autour de moi pour finir sous ma poitrine. il représente mon évolution personnelle tout en étant esthétique, un AUM balinéen sur le poigner gauche (plusieurs explications existe mais la mienne c'est qu'il représente la naissance, la continuité de la vie et la mort. Et que, quoi qu'on fasse celle ci peux s'arrêter à tout moment alors j'essaie de me défoncée dans tout ce que je fais pour n'avoir aucun regret). Enfin j'ai les initiales de mes parents derrière l'oreille. ..

    Je n'ai effectivement que 25 ans mais je suis certaine que je ne me lasserai pas de mes tatouages. Ils font partie intégrante de moi et sont une piqures de rappel si besoin.

    Chacun fait ce qu'il veux, mais je pense qu'il faut quand même un minimum de maturité avant de se faire tatouer n'importe quoi !!!

    Donc les tatouages: totalement pour mais pas à 15 ans ou pire, bourrée (rassurez moi, certains étaient bourrés c'est la seule explication :) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Et ils ont bien fait , sinon j'aurais terminé avec un tribal des plus ordinaires ou pire un diablotin !!!!" : merci Papa, merci Maman sur ce coup ! Tiens d'ailleurs, est-ce que les mineurs peuvent se faire tatouer sans l'autorisation des parents ? J'avoue que je n'en sais rien !

      Merci en tout cas car je me coucherais moins bête ce soir puisque je viens de faire une petite requête pour savoir ce qu'était "un aum balinéen" !

      Supprimer
    2. coxylilounette29/7/13

      Petite rectification, il s'agit d'un AUM balinais et non balinéen. Le fameux symbole bouddhiste en forme de 3. Mais le plus connu est malheureusement le plus tatoué et j'aimais la symbolique mais pas avoir le même tatouage que beaucoup de personnes connues...
      Pour les mineurs, ils ne peuvent se faire tatouer sans une autorisation signée des parents (tout comme les piercings). Toutefois, certains tatoueurs peuvent passer outre (dans ce cas, je conseille de fuir car il doit certainement être tout aussi consciencieux sur l'hygiène. .. mais ça c'est encore un autre problème)

      Dans ce cas, pourquoi pas le stylo en forme d'étoiles pour faire patienter vos chérubins :)

      Supprimer
  13. Anonyme29/7/13

    Hello Teddy (ça faisait longtemps tiens!),
    J'ai lu toutes sortes de commentaires et d'avis ici alors je me permets de te donner le mien qui je crois n'a pas encore été cité. Le tatouage, c'est oui pour les autres, jamais de la vie pour moi. J'ai une aversion totale, voire une phobie, pour tout ce qui est définitif, irréversible. Sur les autres, je peux trouver ça joli, ridicule, très sexy... en fonction du dessin évidemment. Je ne suis donc pas contre dans l'absolu, mais c'est pas MON truc. Et heureusement que c'est pas le truc de tout le monde sinon ça perdrait de son intérêt pour les amateurs ;-)
    PS : cet après-midi, la candidate à un jeu télévisé avait un Bouriquet tatoué dans la nuque. Hum...
    Louise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, je vais étaler ma science mais en préparant ce billet, j'ai découvert ce qu'était la bélonéphobie, un mal dont tu sembles souffrir puisqu'il s'agit de la phobie des aiguilles (et des piqûres). A ressortir en soirée pour faire genre !


      "PS : cet après-midi, la candidate à un jeu télévisé avait un Bouriquet tatoué dans la nuque. Hum..." : manque plus qu'à faire un Winnie l'ourson et le compte est bon !

      Supprimer
  14. Anonyme29/7/13

    Bonsoir,
    je me permets d'intervenir car j'ai fais, je crois un peu fort... En effet j'ai envie de me faire un tatouage depuis au moins 10 ans déja. Mon père et mes deux frères sont tatoués donc ce n'est pas un phénomène de mode pour moi. Pourtant je ne me suis jamais fait tatouée, je n'en avais jamais eu l'occasion en réalité mais cette envie revenait de manière cyclique, jusqu'à dernièrement ou c'était devenu une évidence. je devais me faire tatouer j'avais trouvé le tatouage parfait, me correspondant, l'endroit idéal , sur l'épaule, que je pourrais montrer ou pas. C'était pour moi le moment ou jamais. J'ai rencontré le tatoueur, chaudement recommandé, j'ai versé une avance et pourtant aujourd'hui encore toujours pas de tatouage ! au final je n'ai pas eu le courage de "marquer ma peau " Ce sera donc jamais pour moi puisque comme par magie cette envie a désormais totalement disparue.
    Etoile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, anecdote assez dingue ! C'est rigolo de voir qu'on est parfois presque prêt à sauter le pas mais qu'il reste un tout petit truc qui nous empêche d'y aller. C'est vraiment une question de timing tout ça !

      Supprimer
  15. Moi je me suis fait "mattpokoriser" récemment, j'ai sauté le pas et j'en ai fait 2 d'un coup ! Et ouai ! Une hirondelle vintage sur les cotes et une ancre sur le poignet. J'ai longuement réfléchi sur l'endroit, en imaginant toutes les formes que mon corps allait prendre (grossesse, vieillesse...) et finalement les cotes c'est pas mal. Après je ne suis pas sure qu'il y ai beaucoup de monde qui regrette, sauf si ça a été fait sans réfléchir, sur un coup de tête. Car après le tatouage fait parti de nous, un peu comme une tache de naissance. Donc il vieillit avec nous et symbolise une période de notre vie. Je me vois bien expliquer pourquoi ce motif à mes enfants dans 15 ans. Bref, tout ça est très personnel au final ! Il n'y a pas de bonnes réponses ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux d'un coup carrément ! Mince, en plus l'ancre, il l'avait chez Sephora ;-) ! Mais pas l'hirondelle mais ça pourra leur donner des idées pour les prochaines éditions car cela reste un petit motif !

      Supprimer
  16. Pour moi c'est un non certainement définitif. Je suis incapable de choisir un motif à porter "à vie", et je trouve que n'importe quel tatouage vieillit super mal.
    Après il ne faut jamais dire jamais, on ne sait pas ce que la vie nous apportera, et parfois des personnes contre le tatouage le font pour des motifs vraiment particuliers (perte d'un proche...).
    Mais les tatouages éphémères continuent de m'amuser beaucoup, je vois ça comme un accessoire à changer au gré des envies ^_^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En clair, on est exactement sur la même longueur d'ondes sur le sujet, et vive les tatoos malabar !

      Supprimer
  17. Bonjour, 1ère fois que je laisse un comm!!
    J'ai 1 tatouage, sans doute le seul et unique que j'aurai c'est un lézard tribal dans la nuque que l'on ne voit qu'en été du coup et si mes cheveux sont relevés!! C'est certes un tatouage des plus banals mais je l'ai fait quand on vivait à Tahiti avec mon mari mes deux garçons, qui étaient petits à l'époque. C'est la-bas qu'est née ma fille, c'est tout une période de mon histoire personnelle ce tatouage, c'est tellement plus qu'un simple dessin ça me rappelle que oui un jour je me suis sentie chez moi, enfin à ma place, peut-être que j'en referai un quand je retrouverai cet état d'esprit qui sait?

    RépondreSupprimer
  18. Hasegawa30/7/13

    Hello Teddy !
    Alors moi je fais partie des tatoués depuis 2 ans, j'ai un poème d'Apollinaire tatoué en spirale entre mes deux omoplates.
    Après j'avoue que je ne compte pas m'arrêter là, ce tatouage représente une époque précise de ma vie et reste très personnel et peu commun en plus d'être finalement assez facile a cacher au besoin.
    Pour les autres tatouages que j'envisage de faire je prends mon temps et je réfléchis au moindre détail. Or de question d'aller chez le tatoueur avec le moindre doute. Je refuse d'avoir le même tatouage que quelqu'un d'autre, j'avoue que j'ai une saints horreur de voir exactement le même tatouage sur plusieurs personne, il perd tout son sens a ce moment là.

    Après j'avoue que j'ai beaucoup d'amis tatoués , et selon les styles et le tatoueur (très important le tatoueur!) C' est plus ou moins sympa . J'ai un ami qui a 13 tatouages , tous bien fait et qui s'accordent a la perfection ; alors qu'un ami qui a 4 tatouages en a 3 très réussis et un littéralement bâclé par le tatoueur qui lui prend tout le dos....

    Après un tatoo , c'est pas anodin malgré tout faut que ce soit hyper réfléchi, il faut prendre son temps avant de franchir le pas , bien choisir la zone, le tatoueur et surtout ne pas avoir le moindre doute =)


    ( Et pour ce qui est de la douleur ça dépend de la zone et du temps nécessaire mais je trouve toujours que ça fait moins mal qu'un epilateur électrique XD)

    Ah et petite anecdote mais dans certains cas les personnes saignent beaucoup, alors certains tatoueurs se protègent avec un tablier en plastique un peu comme ceux de boucher.. Je peux vous dire que la première fois qu'on le voit mettre ça on fait pas le fier!!!^^

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails