25 octobre 2015

Est-ce que je suis devenu un gros snob du parfum ?!


Ah ce que j'aime les week-ends de 25 heures, j'en voudrais des comme ça toutes les semaines (même si je me connais et que dès demain, je vais maudire la nuit qui tombe à 16h37 mais bon, savourons l'instant présent et on verra ça plus tard). Dimanche oblige, je vous propose une petite review produit mais aujourd'hui, il ne sera ni question de soins visage, ni de capillaires, no de gels douche... mais de parfums, dont je ne vous parle d'ailleurs pas assez souvent à mon goût. Je ne sais pas si vous vous en souvenez pas mais mon parcours en la matière est bien plus simple que les triangles amoureux dans Les Feux de l'Amour. Si l'on résume ces dix dernières années, je suis passé par quelques années avec Le Mâle de Gaultier avant d'enquiller avec quelques années sur le Bleu de Chanel que j'ai ensuite quitté après "the coup de foudre" pour l'incontournable Philosykos de Diptyque dont je suis définitivement sous le charme des notes de figue et de figuier si addictives. Et c'est justement alors que j'arrivais à la fin de mon flacon que The Body Shop m'a présenté leur nouveau, Italian Summer Fig.


Dès que je l'ai senti, j'ai immédiatement pensé à mon Philosykos d'amour car impossible de nier qu'ils sont tout de même très très proches l'un de l'autre. Et d'ailleurs lorsqu'on décortique un peu leur pyramide olfactive, on se rend compte qu'il n'y a rien de plus normal puisque tous les deux sont structurés de la même manière, avec des notes de feuilles très vertes, des notes fruitées de figues juteuses au cœur puis enfin boisées en fond. Du coup, je me suis dit que j'allais adopter ce parfum que m'avait offert The Body Shop pour voir s'il pouvait faire un dupe du Phylosikos, ce qui m'intéressait au plus haut point puisque accessoirement, il coûte quand même deux fois moins cher (30€ les 50ml contre 105€ les 75ml). Voilà comment je me suis retrouvé embarqué dans une expérience qui finalement m'aura appris beaucoup de choses... à commencer par le fait que je suis peut-être en train de devenir un gros snob du parfum ! 


C'est totalement con (mais sachez le, je suis parfois totalement con !) car ce n'est qu'un produit mais n'empêche que j'ai eu du mal à me faire à l'idée que je portais un parfum Le Magasin du Corps (oui, c'est pour éviter les répétitions sur The Body Shop) ! Lorsqu'on porte du Chanel, il y a malgré tout un certain standing, le nom d'une grande maison de couture, un symbole de luxe, une valeur sûre de l'élégance... Du coup, je ne sais pas comment l'expliquer mais en s'en vaporisant chaque matin, c'est comme si inconsciemment, on prenait une part de cette élégance et de ce luxe, et que tout cela allait se refléter sur notre personnalité. Et encore "pire" avec du Diptyque, un parfum plus confidentiel (et encore que dans la parfumerie de niche, c'est certainement l'un des plus portés) qui forcément véhicule une image encore un peu plus trendy et smart. En l'écrivant, je me rends compte à quel point ça peut être ridicule, ça me fait penser à ces mecs qui placent leur virilité dans la puissance ou le standing de leur bagnole, mais n'empêche qu'il y a un peu de ça ! 


Pourtant, je ne pense pas être un gros snob et si l'on reste par exemple à tout ce qui touche à la beauté, je n'ai strictement aucun souci à utiliser des soins de chez Yves Rocher ou dans n'importe quelle autre marque de grandes surfaces. Mais le parfum et de mon seul point de vue, c'est quand même très différent, c'est censé refléter notre personnalité, qui on est, ce qu'on veut véhiculer comme impression... Tiens d'ailleurs, autant j'utilise avec plaisir des produits Yves Rocher, autant j'aurais du mal à adopter un de leur parfum (alors qu'ils sont paraît-il très réussis). Et je ne pense d'ailleurs pas être seul à avoir  ce genre de réflexion sinon on ne serait pas prêt à acheter si cher nos parfums ! Pourtant,  ce parfum The Body Shop n'est pas non plus un parfum Daniel Hechter (remplacer par Eau Jeune ou Gloria Vanderbilt pour vous Mesdames) et il coûte quand même 30€, ce n'est pas non plus un parfum de grandes surfaces.


Mais le fait est que The Body Shop n'est pas une grande maison de parfum, et aussi qu'on voit bien dans le flacon qu'on n'est pas dans un objet de grand luxe. Le flacon à proprement parler n'est pas spécialement moche mais c'est le capuchon qui est travaillé un poil grossièrement (je vais encore me faire des amis aujourd'hui...) et "cheapise" un peu le tout. Dommage car pour le coup, l'étui était plutôt bien travaillé et même si on le jette dès l'ouverture, ça compte quand même car c'est par exemple un parfum que vous pouvez offrir sans souci pour un cadeau, ça reste quand même un beau présent. Bref, je me suis quand même dit que j'allais faire abstraction de tout ça pour pouvoir voir ce que ce flacon avait dans le ventre et ne juger au final que ce qui avait de l'importance : le parfum à proprement parler. 

Quelques semaines plus tard, je peux donc vous dire que ce parfum et moi ne continueront pas notre route ensemble ! J'ai en effet un reproche à lui faire, le même d'ailleurs que je pourrais faire à certains gamins de mon entourage : il ne sait pas se tenir ! Plus sérieusement, le Philosykos de Diptyque n'est déjà pas le parfum le plus réputé pour sa tenue (il vaut mieux d'ailleurs le mettre sur les vêtements que sur peau, en tout cas pour moi) mais là, c'est juste pas possible. Au bout de quelques minutes à peine, le Italian Summer Fig devient déjà à peine perceptible et il faut vraiment s'approcher à deux centimètres de moi pour parvenir à le distinguer. Vous vous doutez bien que je me suis amusé à faire des expériences en pschittant par exemple le parfum TBS dans mon coude gauche et celui de mon Diptyque dans mon coude droit et le constat est juste sans comparaison possible. Alors OK, le TBS coûte deux fois moins cher mais si c'est pour devoir en mettre 4 fois plus ou plus souvent, pas sûr que cela soit très rentable au final. Je me fais d'ailleurs la réflexion que depuis que je porte le Italian Summer Fig, on ne me fait presque plus aucun compliment sur mon parfum alors que j'en ai quasiment à chaque fois que je fais la bise à quelqu'un avec le Philosykos.


Du coup, vous l'aurez compris, ce n'est pas forcément un produit que je vous recommanderai même s'il est pourtant plutôt réussi et agréable au sortir du flacon (adoptez le plutôt en soins du corps avec la crème ou le gel douche de la même gamme). D'un sens, je suis forcément triste comme à chaque fois qu'un produit de beauté ne me convainc pas entièrement mais j'avoue d'un autre côté ressentir un certain soulagement. Imaginez que j'aurais adoré ce parfum autant que celui de Dyptique, est-ce que je me serais vu porter du The Body Shop pendant les 5 prochaines années ? Je pense malgré tout que oui, mais n'empêche qu'en n'ayant pas à me poser cette question, je peux rester dans l'incertitide et feindre d'ignorer que je suis quand même un peu un gros snob du parfum !

Et vous alors, est-ce que vous avez moins de difficultés que moi à porter un parfum qui n'est pas celui d'une grande marque ? Vous allez toutes et tous me répondre oui et je vais me sentir totalement débile mais ce n'est pas grave, j'assume ! Est-ce qu'il vous arrive parfois de porter des parfums de grandes surfaces ou bien de chez Yves Rocher ou The Body Shop par exemple ? Tiens d'ailleurs, tant que nous en sommes à causer parfums, quels sont vos derniers coups de coeur en la matière vous ? Avez-vous repéré parmi le flot incessant de nouveautés des trucs qui vous ont donné envie de changer ou bien restez-vous fidèles à vos fragrances préférées ? C'est le moment de partager vos derniers crush olfactifs !


Rendez-vous sur Hellocoton !

29 commentaires:

  1. J'ai quelques favoris plutôt variés : La Petite Robe Noire de Guerlain, Jeanne de Lanvin et Comme une évidence, de Yves Rocher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De Guerlain à Yves Rocher, c'est ce qu'on appelle le grand écart ! Quelle souplesse :-) !

      Supprimer
  2. Non tu n'est pas snob, ça je peux te l'assurer ^^
    En tout cas ta réflexion m'interpelle au plus haut point. Te souviens-tu ce parfum qui était dans le calendrier de l'avent le Opium de YSL (moi j'abbriève avec les lettres ..genre TBS c'est plus rapide à écrire ^^), un parfum déjà senti en parfumerie et que j'ai toujours détesté, beaucoup trop fort et beaucoup trop grande dame qui veut qu'on la sente à des kilomètres à la ronde. Vraiment LE parfum que je fuyais. Sauf que l'ayant gagné au calendrier de l'avent, j'ai essayé de l'offrir à ma mère puis à ma soeur, ni l'une ni l'autre ne l'a voulu (par contre le Kenzo mad quelque chose.... ma mère l'a tendrement embarqué en me faisant les yeux doux ...pourtant j'adorais son odeur), je me retrouvais donc avec Opium que personne ne voulait et qui allait finir par pourrir dans un de mes tiroirs...pourrir ? non je déteste qu'un cosmétique finisse sa vie à la poubelle, l'offrir, un parfum c'est difficile à offrir, il faut que la personne l'aime, le troquer.... ouais, j'avais pas confiance....
    J'ai donc décidé de l'essayer sur moi, sur ma peau directement. Grande folie car je ne savais pas comment allait réagir le parfum. Et bé à ma grande surprise, j'ai toujours des compliments à chaque fois que je le porte, et en effet il se transforme plutôt agréablement. Vraiement une surprise, au point que je suis même allée essayer la nouvelle version que j'ai trouvé intéressante (mais d'abord je termine celui çi).
    Comme quoi les parfums de YR j'en ai mais je les trouve au final trop classique et trop portés par d'autres, et ils ne me représentent pas, par contre celui çi qui est un parfum de luxe me convient parfaitement, qui l'eu cru.... (en fait je te remercie -à retardement pour le coup- car sans ce calendrier de l'avent jamais je n'aurais découvert ce parfum...et jamais je n'aurais ouvert mon propre blog non plus ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah oui, ça aurait quand même été dommage qu'un parfum YSL (pas de souci, moi aussi je suis le roi des abréviations cosmétiques avec RAL (rouge à lèvres), VAO (vernis à ongles) et tout un autre tas qu'on utilise tous les jours ou presque au bureau) finisse à la poubelle ! Mais ça ne m'étonne pas, c'est comme pour les vêtements, on est parfois agréablement surpris en essayant des choses qui de base ne correspondent pas à ce qu'on affectionne mais qui au final nous vont plus que bien ! Mais bon, dans ce cas, c'est généralement la porte ouverte à toutes les dépenses car ça fait des trucs en plus à creuser pour la suite en plus de tout ce qu'on aime déjà !

      Content en tout cas de t'avoir fait découvrir ce jus !

      Supprimer
  3. Et bien je suis aussi une grosse snob en ce qui concerne le parfum et j'assume. C'est la part de luxe que l'on s'octroie sans culpabilité.
    On adopte un parfum pour sa signature olfactive, son jus, l'esprit qu'il se dégage de lui et aussi pour l'image du créateur et l'image qu'on souhaite renvoyer, cette part de nous qu'on dévoile dans un sillage.

    Il y a des connaisseurs du parfum comme des connaisseurs du vin, pointus, élitistes, qui considèrent qu'un parfum de grande distribution ou même hors de la caste des vrais parfumeurs et des nez sont à peine dignes d'un air wick.
    Je n'adhère pas à cet intégrisme parfois poussé, mais effectivement je snobe ce type de parfums sans lui nier le droit d'exister. Ils sont souvent des pâles copies de grands parfums (on surfe sur l'effluve à la mode) et n'ont pas très souvent de personnalité, de tenue ou de profondeur.

    Le manque de tenue des parfums de nos jours est surtout due aux nouvelles normes sur les matières premières (loi REACH si ma mémoire est bonne), interdisant de nombreux composants, ce qui a conduit à modifier la formule de tous les parfums (y compris les plus connus) en rendant bons nombres méconnaissables et irrémédiablement perdus. Qui a senti l'ancien Jicky, le n°19 ou Femme, dans sa formule d'origine, ne reconnait plus la beauté de ses parfums, il ne reste que des souvenirs, l'époque où une pression du vapo ou une touche sur la peau vous tenait compagnie jusqu'au soir...

    Oui je suis une snob du parfum. Mon rouge à lèvres vient de chez Kiko, mais quand on me fait la bise et qu'on me complimente sur mon parfum je préfère répondre, c'est mon Chanel que Yves Rocher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, clairement les parfums de GMS reproduisent en effet souvent de près ou de loin des succès du sélectif, c'est pour le coup indéniable. Moi c'est plus la tenue qui me rebute sur ce genre de fragrances même si finalement, mon Diptyque que j'adore ne tient pas non plus des masses au final. Et no comment pour les législations car je suis le premier à dire qu'il faut être prudent mais bon, parfois le mieux est l'ennemi du bien et je ne pense pas non plus que nos parfums portés pour certains depuis des dizaines et dizaines d'années aient provoqué des grandes épidémies de maladies. On vit dans un monde aseptisé de parabens, de bisphénol... mais en attendant, on est entourés d'ondes en tout genre, de Wifi, de pollution. #lespriorités

      Supprimer
  4. ah ah ah !! Bienvenue au club (des gros snobs...) même si j'ai eu un gros crush aussi pour ce petit body shop, et je confirme certains parfums YR sont top (pas tous), surtout la gamme Secrets d'Essences avec Vanille noire et Voile D'ambre. Et merci pour les photos, ça donne direct envie de partir en Italie, là tout de suite...
    belle et buzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête, je viens de revoir les photos ce matin et avec la météo qu'on nous inflige depuis un mois, j'ai eu envie d'aller me recoucher. Me souviens même plus la dernière fois qu'il a fait beau !

      Supprimer
  5. moi pas de souci, mais pas trop cheap non plus _ j'ai porté un parfum de Benetton la moitié de ma vie et je pense opter pour le nouveau parfum de l'Occitane (avec Pierre Hermé, miam !)
    Je trouve les parfums de grande marque quand meme à des prix excessifs et c'est dommage qu'on paie surtout pour la marque..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Benetton, j'avais oublié qu'ils existaient eux ! So 90's ! Mais je crois qu'ils sont encore forts en Italie car je vois pas mal de boutique lorsque j'y vais ! Bien d'accord par contre pour les prix de plus en plus prohibitifs, je peux te dire qu'on contribue grandement au salaire de Julia Roberts et ses copines !

      Supprimer
  6. Je comprends tout à fait et moi aussi j'ai tendance à me la jouer snob sur ce coup! Tellement d' ailleurs que je suis davantage parfum de niche que parfum de couturiers disponibles dans tous les Sephora de France.
    Le souci est que, même s ils ont plus de caractère, ils ont un point négatif indéniable: la tenue. Et autant pour un parfum TBS ou YR ça passe (même si ça reste ennuyeux) autant pour un parfum à 100€ ça fait un peu mal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, entre un Buly et un Diptyque, j'ai aussi quitté la parfumerie sélective classique qui tourne en boucle et propose un peu toujours la même chose... Mais comme toi également, un peu déçu par leur tenue, c'est vraiment pénible. Du coup, chez Diptyque, je n'achète plus le grand format mais le vaporisateur nomade comme ça je fais des retouches dans la journée.

      Supprimer
  7. Cécile6726/10/15

    Bonjour Teddy,

    Je pense que tu n'es pas le seul à être "snob du parfum": pour moi c'est pareil. Pendant mon adolescence je portais des parfums eau jeune, jusqu'à ce qu'on m'offre une année un parfum de Nina Ricci (Deci - delà que j'adorais mais qui n'existe plus...) et là terminé, le virus des parfums de grandes marques m'a pris! Une grande réussite pour moi: Chance de Chanel que je rachète régulièrement depuis qu'il est sorti, y compris ses déclinaisons en eau de toilettes. Il a une grande tenue (il faut d'ailleurs en mettre très peu sinon il est trop fort). Ces derniers temps j'ai un peu du mal avec les nouveautés parfum qui sont sorties, pas de réel coup de cœur, j'ai l'impression de retrouver toujours un peu la même chose. Je n'ai jamais pensé à essayer les parfums Dyptique (pour moi c'est surtout les bougies), je vais donc allez tester cela à mon prochain passage au Printemps. Bonne journée à toi. Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien le Chance, j'ai une amie qui le porte et je trouve qu'il est agréable ! Tu as eu l'occasion de sniffer du Dyptique depuis ou pas encore ? Tu me diras si jamais t'as trouvé ton bonheur là-bas !

      Supprimer
  8. Je possède deux parfum de grands luxes. Lolita (le classique mauve et doré ) de lolita lempicka et Black XS de ??? ( trouver de mémoire ) sinon je possède plusieurs yves rocher et oui, ils sont vraiment bien. J'ai le Neroli, vanille noire, rose absolue, muguet, jasmin, So élixir purple, vanille. J'ai aussi craqué pour quelque bouteilles de chez adopt'. Bien sûr ceux de luxe durent la journée les autres demandent parfois une retouche. Et puis j'avoue, je prend les YR en promo ( clairement y abusent sur le prix olein ) et parce que les parfums de luxe restent réellement un luxe pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paco Rabanne Madame !!! L'homme qui avait prédit la chute de la station Mir sur la terre, comment l'oublier lui !

      Ah oui, ça fait une sacrée collection de chez l'ami Yves ça ! Adopt, ils se débrouillent bien et j'avoue qu'ils ont une sacrée offre. Puis comme les prix sont pas non plus exorbitants, c'est vraiment le petit achat d'impulsion auquel il est difficile de résister !

      Vive les 50% chez YR (je me demande toujours s'il y a vraiment des gens qui les payent au prix fort !).

      Supprimer
  9. Bonjour, je suis pareille et je pense d'ailleurs que c'est une spécificité bien française (une blogueuse dont j'oublie le nom avait d'ailleurs fait un excellent article sur ce sujet, comparant ce phénomène au Royaume-Uni, où les femmes de tous âges n'ont aucun scrupule à porter des parfums low cost, autres brumes parfumées cheap et mêmes des parfums de célébrités, voire starlettes de télé-réalité !!)
    Comme tu le dis, autant je peux porter des soins et du maquillage basiques, autant pour le parfum, je préfère ne pas me parfumer du tout si ce n'est pas pour porter un parfum de grande marque que j'apprécie.
    Seule exception qui me vient à l'esprit et je ne sais pas comment classer : j'adore et utilise certains parfums de Roger & Gallet qui ne sont pas "de luxe", mais c'est quand même une marque connue et à connotation vintage et traditionnelle, tout en se renouvelant pour garder une image actuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours cette fameuse exception française, je pense qu'on aime définitivement bien se faire remarquer !

      Mais très bien que tu parles de Roger et Gallet car j'ai un vrai crush pour cette marque à qui il faut que je consacre bientôt un billet car elle propose des trucs géniaux à prix franchement corrects. Je suis fan absolu de leur Eau des bienfaits, je ne sais pas si tu as eu l'occasion de la sentir celle-ci mais j'imagine que oui car c'est quand même un de leur lancement phare des dernières années.

      Supprimer
  10. Je ne suis pas sure que tu sois snob, mais si tu l'es moi aussi ! Le parfum était bien jusque-là la seul produit sur lequel je ne transigeais pas. Depuis 15 ans pratiquement, avec une interruption entre 2 grossesses (je ne le supportais plus et on m'a offert The One époque Gisele), j'étais fidèle à Obsession de Calvin Klein. Il est très fort au début, moi-même je ne suis pas fan, mais dans la durée lorsqu'il chauffe sur la peau ou reste très longtemps sur des vêtements/accessoires : Mamma mia ! Il ne laisse pas vraiment indifférent et je n'ai eu de compliments que de personnes qui aiment les parfums assez forts, mais peu importe.
    Pourtant depuis 1 an, je n'ai pas pu me résoudre à le racheter, j'erre dans des sephora et autres pour lui trouver un remplaçant, sur des sites spécialisés etc. La seule proposition séduisante qui m'ait été faite c'est Shalimar Souffle de parfum qui ne tient pas du tout sur moi ! Du coup pendant un an je me suis traîné un parfum que mon chéri pour le coup aime bien, mais qui ne me transcende pas loin de là, d'ailleurs je tairai son nom ;-)
    Et puis il y a 15 jours, j'ai remisé mes principes de snob au placard en tombant sur un présentoir des parfums de Réserve Naturelle : Adopt'. Je me suis dit foutue pour foutue, autant en essayer pour trouver les notes qui me plaisent et repartir en parfumerie.
    Et depuis je ne suis plus snob :-) Le Hot Musk a quelque chose d'Obsession en un peu plus doux qui ne me déplaît pas, il n’est pas insipide, et finalement je trouve ça cool de ne plus être snob : hop tour de passe-passe de l'esprit ! Pour la durée, il tient la route : il tient mieux que le Guerlain !
    Je suis bien d’accord avec toi et d’autres commentaires, autant pour le make up je m’en fous, je n’achète pas en parfumerie et en suis limite fière (donc un peu conne), mais le parfum c’est intime on a envie de s’associer à une marque de luxe donc on devient snob ! Je viens de faire une barrière psychologique, car après avoir fait face à plusieurs déceptions, je crois que je vais l’assumer ce petit pschitt jusqu’au prochain… Serge Lutens ??

    RépondreSupprimer
  11. Ah ben, moi aussi je suis snob alors ! lol J'ai besoin d'avoir un produit qui est beau, qui a une particularité pour me parfumer et donc je n'achèterais pas de parfums hors parfumeries. Pourtant, j'ai eu en cadeau après plusieurs achats, une eau de toilette Yves Rocher, elle est pas mal, mais je ne la mets que quand je reste chez moi et que je ne veux pas mettre mes parfums habituels, donc je te comprends à 100 %, il faut que ça fasse briller mes yeux et il n' y a qu'avec les parfums de luxe que ça le fait ! ^^

    RépondreSupprimer
  12. Clairette26/10/15

    Hello Teddy,

    ça fait longtemps que je n'ai pas commenté par ici, car je lis souvent depuis mon téléphone et les 2 dernières fois que j'ai voulu poster une réponse ça a planté et j'ai perdu mon message - qui était bien évidemment un roman-fleuve à chaque fois - du coup ça m'a découragée ! Mais pour une fois je suis sur ordi ;)

    DONC après cette brève introduction : alors moi c'est drôle mais c'est tout le contraire ! Le premier parfum que j'ai eu ado était un Yves Rocher justement, mais qui ne se fait plus depuis longtemps : Shafali. Pour moi c'était un parfum qui faisait "femme", donc je n'en mettais que pour les occasions particulières, et le flacon m'a donc duré des années et des années ! A l'époque je ne portais que celui-ci ou rien (faut dire que c'était l'époque des déos en spray Ushuaïa parfumés donc niveau parfum ça suffisait!), donc cette odeur est vraiment devenue "mon" parfum pour moi (et aussi pour mon mari que j'ai connu à la sortie de l'adolescence). Ce parfum était vraiment réussi je ne comprends toujours pas pourquoi ils l'ont arrêté ! Mais comme ça au moins on le croise moins souvent ;)

    Après il y a quelques années quand j'ai arrêté les déos parfumés, j'ai voulu me trouver un parfum un peu moins présent (Shafali a une odeur marquée quand même), et j'ai essayé bien évidemment chez Yves Rocher (question de budget surtout) ! J'ai testé plusieurs eaux de toilette fleuries que j'ai trouvé un peu trop sucrées, puis ils ont sorti Vanille Noire et là, bim, j'avais trouvé "mon" 2è parfum, qui est devenu le premier, celui du quotidien, et je garde Shafali pour les sorties/soirées... Mais depuis que j'ai trouvé le moyen d'en re-commander (oui il y a plein de vieux parfums arrêtés trouvables sur Amazon etc), j'en mets un peu plus souvent qu'avant !

    Je n'ai jamais été séduite par les odeurs de parfums de grandes marques que j'ai sentis en parfumerie, et j'ai plein d'échantillons que je garde chez moi pour essayer, mais je n'ai jamais l'envie en fait ! La plupart des parfums me paraissent soit "basiques", soit trop fleuris, soit grand-mère. Je dois être trop conditionnée en fait, je n'aime pas le changement... Le seul qui m'ait vraiment plu c'est Alien de Mugler, mais l'original (il y a des déclinaisons que je n'aime pas du tout), qui en fait a un air de famille avec mon Shafali de YR mais en plus raffiné, mais aussi plus entêtant, ça fait très "femme fatale" pour le coup, donc j'en ai un petit pschitt de sac que j'utilise très rarement, mais le prix m'a toujours empêché d'acheter un flacon ! Après c'est vrai que je n'ai jamais senti de parfum vraiment de luxe / "de niche" comme celui que tu cites, mais je préfère éviter pour ne pas savoir ce que je rate ;)

    Car personnellement, pour moi c'est un vrai luxe de mettre 70€ et plus dans un parfum, pour moi le parfum c'est un accessoire, un petit plaisir comme ça, et ça m'arrive souvent de ne pas en mettre (et même parfois on me dit que je sens bon alors que je n'ai rien mis... hihi), donc je serais plus capable de mettre un peu cher de temps en temps dans un produit de soin (plus question de mettre des trucs cheap sur ma peau), que dans un parfum... Et ça ne pose aucun problème psychologique de porter une marque du peuple ni même de le dire !

    Bon j'ai encore écrit un pavé mais cette fois il sera lu héhé !
    Je ne sais pas pourquoi, ton blog me donne souvent envie de raconter ma life :D

    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  13. Clairette26/10/15

    PS : d'ailleurs ce qui est drôle c'est que c'est la même chose pour mon mari (niveau changement, pas niveau style de marque, je digresse mais bon) : il portait "Dark Blue" de Hugo Boss, qui ne se fait plus non plus (mais qu'on trouve encore quand même lui aussi!), pour moi c'est SON odeur, donc impensable pour moi d'en changer, même si j'aime bien Bleu de Chanel ou Terre d'Hermès (aucun rapport je sais), pour moi ce ne serait plus tout à fait lui... On est bizarres tu crois ???

    RépondreSupprimer
  14. Raffa4/11/15

    Mon top 3 parfumé est L'Heure Bleue, N°5 et Calèche, je suis donc officiellement une snob ! Mais comme tu l'expliques, porter un parfum de luxe c'est s'approprier son univers et sa légende, les marques l'ont bien compris et nous vendent de la qualité soit, mais aussi et surtout du rêve. Alors portons des sillages haut de gamme, nous le valons bien...

    RépondreSupprimer
  15. Anonyme29/12/15

    Mais où es tuuuuu 😭 tes articles me manquent trop !!
    Samyestvernie

    RépondreSupprimer
  16. T'es où Teddy, que deviens tu ?

    RépondreSupprimer
  17. Coucou ? Tu reviens bientôt ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Incroyable mais vrai mais je crois que oui ! Ca m'a fait du bien cette petite pause mais là je crois que je suis prêt à reprendre le chemin de mon clavier ! Ca fait en tout cas super chaud au coeur de voir que des gens m'attendent encore après tout ce temps !

      Supprimer
  18. Je pense que tu n'es pas le seul à être "snob du parfum": pour moi c'est pareil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me rassure un peu ! C'est comme les alcooliques anonymes, on sait qu'on est pas seul !!!

      Supprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails