27 août 2012

Angel, un parfum né sous une bonne étoile


 

Tout le monde a passé un bon week-end ? Prêt(e)s pour affronter la dernière semaine de semi-calme avant le terrible retour des aoûtiens ?! De mon côté, j'ai profité hier d'une journée tranquille chez moi (le truc qui doit m'arriver une fois par trimestre!) pour faire un grand rangement dans mon appart. Cuisine, salon, salle de bains, chambre... tout y est passé jusqu'à mon bureau où commençait à s'accumuler une montagne de papiers. Entre ma petite paperasse administrative (parfois, je me dis que j'aurais vraiment besoin d'une secrétaire perso pour régler mes histoires de charges, de mutuelles, d'impôts...), les dizaines et dizaines de magazines que je garde car je veux relire/découper certaines choses qui m'intéressent et toutes mes notes de beauty bloggueur, il y avait là un sacré bordel. Mais cela valait le coup de s'y atteler car je suis retombé sur plein de trucs que j'avais mis de côté pour des billets que je voulais vous préparer. Parmi elles, un post-it qui semblait avoir pas mal voyagé (lui, il a du passer toute une journée dans la poche de mon jean) et sur lequel j'avais écris avec mon écriture dégueulasse digne d'un élève de maternelle seconde section : 20 ans Angel. Rien à voir avec le spin-off de Buffy contre les vampires, vous vous en doutez bien, mais plutôt avec un parfum que vous connaissez toutes et tous, celui de Thierry Mugler. Un anniversaire idéal et qui mérite qu'on fête ces deux décennies dans ma petite rubrique sur les produits cultes de la Planète-Beauté !


Ah, Angel, il y a tellement de choses à dire à son sujet que je ne sais même pas par où commencer... Je suis sûr que vous êtes nombreux/ses derrière votre écran à avoir une histoire particulière avec cette mythique fragrance. Moi, il me fait clairement penser à ma Maman dont c'est le parfum chéri, celui qu'elle porte pour les occasions particulières (oui, ma mère est du genre à réserver tel parfum à telle sortie, tel autre pour une autre activité... alors que moi, je n'en ai qu'un seul que je porte en toutes circonstances). J'ai aussi des tantes et des amies qui ne jurent que par l'étoile bleue de Mugler, au moins 5 ou 6 si je ne m'abuse. Bon, personnellement, je suis bien obligé que je ne suis pas un grand fan d'Angel que je trouve trop entêtant, mais force est de reconnaitre que j'ai l'air d'être l'un des seuls à y être insensible. En effet, depuis sa naissance en 1992, il n'a presque jamais (voire même jamais il me semble) quitté le podium des parfums les plus vendus de France où il talonne Dior J'adore et le Chanel 5. Excusez du peu ! En même temps, il n'y a qu'à prendre le métro pour prendre conscience de son succès car Angel fait partie des jus que l'on croise souvent dans la rue !


Ce qui est amusant dans ce succès, c'est que ce parfum s'est imposé comme un incontournable alors que sur le papier, cela ne semblait pourtant pas gagné pour lui. Déjà, remettons nous dans le contexte de l'époque en se remémorant que c'était alors la toute première création de Thierry Mugler. Le grand couturier avait été approché deux ans plus tôt par le groupe Clarins qui voulait ajouter à son portefeuille une licence "couture". Au début des 90's, Mugler fait partie des noms les plus influents de la planet fashion... mais n'évoque alors strictement rien en matière de parfum. Dès le départ de l'aventure, Mugler soumet un projet aux équipes Clarins mais ce dernier est rapidement botté en touche, pour repartir sur une nouvelle base plus en accord avec l'univers Mugler. En guise de brief, Mugler aiguille le nez Olivier Cresp en lui parlant de ses souvenirs d'enfance. Des souvenirs très sucrés puisqu'il y était question du doux parfum des goûters que lui préparait sa grand-mère.


Du chocolat, du caramel, de la praline, de la vanille, de la barbe à papa... pas étonnant me direz-vous que l'on chope du diabète rien qu'en sniffant Angel ! Mais attention, car derrière cette apparence très légère et gourmande, Angel est une création on ne peut plus complexe car Mugler ne voulait aucune notes fleuries dans son parfum. Un casse-tête de dingue lorsqu'on sait qu'on en trouve toujours (et souvent plusieurs) dans tous les jus féminins. Cette pyramide olfactive totalement hybride (et dont tout le monde s'accorde à dire qu'elle n'aurait sûrement jamais été lancée si elle avait fait l'objet d'un "sniff test" auprès d'un panel de consommatrices comme c'est le cas aujourd'hui) aura nécessité par moins de 2 ans de dur labeur et 608 essais du parfumeur Olivier Cresp avant de répondre totalement aux exigences du couturier. Angel ne ressemble à aucun autre, et c'est sans doute pour cela qu'il plaira tant. Overdosé en patchouli (30%), il séduit autant qu'il énerve. C'est un parfum qui divise, on l'aime ou on le déteste mais on y reste rarement indifférent. A sa sortie, l'OVNI Angel inaugurera même une nouvelle famille de parfum : les orientaux gourmands. Ouvrant au passage la voie à d'autres créations du même acabit, comme le parfum de Lolita Lempicka par exemple...



Alors que la création du parfum en lui-même avait déjà été un défi à part entière, Mugler n'en avait pas fini pour autant... Vint alors la seconde étape de la création, au moins aussi épique que la première : Thierry Mugler voulait que son parfum ait une forme d'étoile. Un point non négociable pour l'ancien danseur étoile qu'il était (il me semble même qu'il a des étoiles en tatouage) mais qui allait représenter un casse-tête de folie pour tous les fournisseurs de flacons. Un à un, ces derniers baissaient les bras devant un problème qui leur paraissait insoluble : comment faire en sorte que le parfum n'ait pas la fâcheuse tendance à filer dans toutes les branches de l'étoile et que le flacon finisse par ne plus "pschitter" convenablement ? Tout en faisant néanmoins en sorte que le parfim se répartisse uniformément dans chacune des branches de l'étoile ? Une prise de tête à côté de laquelle trois heures devant "Des chiffres et des lettres" ressemblerait presque au paradis. C'est finalement en développant un procédé inédit qu'un prestataire (les Verreries Brosse pour ne pas les nommer) arrivera à résoudre l'énigme. Mais au final, sa forme originale n'est même pas le point le plus différenciant du flacon d'Angel qui se distingue par une autre de ses caractéristiques : il est rechargeable.


Enfin, ressourçable plutôt comme l'explique la marque. J'imagine que vous avez déjà toutes et tous vu un jour ou l'autre une "fontaine" de parfums Angel dans une parfumerie. Vous y venez avec votre flacon vide que l'on vous remplit pour un nouveau tour. Ecologique et économique, le concept a été depuis repris par d'autres marques (Kenzo par exemple) mais jamais avec le même succès que Mugler chez qui il représente aujourd'hui plus de 40% des ventes. Encore une fois, Mugler était un visionnaire, en avance sur son époque. Un jus impossible à créer sur le papier, un flacon qui en a fait craquer nerveusement plus d'un... mais ce n'était pas encore fini ! Dernière exigence de Mugler : son parfum devait être bleu glacier. Pas le flacon attention, mais bel et bien le parfum en lui-même. Si aujourd'hui les techniques se sont nettement perfectionnées (le parfum de Lady GaGa sera d'ailleurs noir si je ne me trompe pas), c'était une autre paire de manches en 1992 où l'on ne savait pas encore très bien réaliser ce genre de choses sans faire virer la formule ou prendre le risque que la couleur tourne et devienne verdâtre au fil des mois. Là aussi, à force de patience et d'acharnement, les équipes Clarins/Mugler ont finalement atteint leur but.


Après tant de challenges relevés, l'étoile pouvait alors rejoindre les parfumeries du monde entier. Il ne restait alors qu'à choisir celle qui aurait la lourde tache de l'incarner dans les campagnes publicitaires. Savez-vous qui a eu en premier cet honneur ? Cocorico, c'était une française ! Estelle Lefébure - Hallyday à l'époque - pour ne pas la nommer. Tenant un drapeau étoilé sur la corniche d'un gratte-ciel, on était alors assez loin de l'univers mystico-spatial qui devint celui d'Angel quelques années plus tard. Viendront ensuite d'autres égéries à l'instar de Jerry Hall (Mme Mick Jagger) ou de l'actice Naomi Watts. Des noms qui font que dans mon esprit, l'égérie Angel ne peut qu'être blonde. Du coup, je n'arrive pas à me faire à l'idée que depuis l'année dernière, c'est la caliente Eva Mendes qui est dorénavant l'ambassadrice de cette shining star. C'est donc probablement à elle que reviendra la lourde tâche de souffler en octobre prochain les 20 bougies d'Angel, le temps de l'édition limitée Precious Star que la marque a habillé de millions de paillettes. Une étoile tout sauf filante que je pourrais peut-être glisser au pied du sapin de Noël de ma Maman !


Voilà, je crois que je vous ai tout raconté ! Vous connaissiez un peu l'histoire d'Angel ou pas très bien ? Ce qui est sûr, c'est que c'est un succès comme on n'en voit pas tous les jours en matière de parfums, du genre qui doit faire baver d'envie toutes les fragrances qui se lancent aujourd'hui. Est-ce qu'il y a parmi les habitantes de cette Planète des adeptes d'Angel ? Faites-vous partie de celles et ceux qui le trouvaient à tomber ou bien y êtes vous totalement hermétique voire même plutôt réfractaire ? Avez-vous comme moi des Angel's addict dans votre entourage ? Quelle égérie incarnait selon vous le mieux la fragrance ? J'espère en tout cas que vous penserez maintenant à moi à chaque fois que vous croiserez cet Angel quelque part !

30 commentaires:

  1. Merci pour ce bel article, je ne connaissais pas du tout l'histoire de ce it de la parfumerie. Rétrospectivement, l'industrie de la parfumerie peut remercier Mugler qui a ouvert la voie à à des innovations hallucinantes! Mais en effet, ça semble avoir été un sacré challenge.
    Ma soeur a été une Angel's addict mais je n'ai jamais accroché à ce jus, trop sucré pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, Angel a ouvert la voie a pas de créations mais finalement, il reste quand même la référence dans sa famille olfactive. Prime à l'innovation pour le coup, le premier a dégainé en tire toujours profit...

      Supprimer
  2. Jasmine27/8/12

    Coucou Teddy! C'est la 1ère fois que je lis autant de choses intéressantes sur ce parfum que moi aussi je trouve trop entêtant... et que je ne rêverais de porter même sous la menace!!!!Mais je suis une des seules car j'ai toujours été entourée d'addicts de ce parfum...donc je suppose qu'il a quelque chose de merveilleux pour beaucoup de femmes mais moi, je trouve l'odeur écœurante et trop sucrée...c'est en tout cas un des rares parfums que je reconnais des kms à la ronde et je pense aussitôt: "ah c'est Angel là encore!" Autrement, les visuels sont jolis, les représentantes très belles (je me souviens surtout de Jerry Hall...) Voilà mais le parfum non merci mais T.Mugler n'a aucun souci à se faire, nous ne sommes pas nombreuses dans mon cas et beaucoup de femmes l'adorent:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "C'est la 1ère fois que je lis autant de choses intéressantes sur ce parfum" : ah, merci, cela me prouve que j'ai bien fait de prendre le temps de faire son billet qui m'a demandé pas mal de recherches à droite à gauche !

      Moi tu vois, je ne me souvenais pas de Jerry Hall (et encore moins d'Estelle Halliday), j'associe vraiment Angel à Naomi Watts.

      Supprimer
  3. Bonjour ah angel ce fut mon plus gros coup de coeur parfum !
    Une odeur unique !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, une fan !!! Tu le portes toujours aujourd'hui ?

      Supprimer
  4. Angel, j'en ai mis pendant un certain temps, mais c'est un parfum dont je me suis vite lassée, à la limite de l'écoeurement... j'aimais bien Naomi Watts comme égérie, elle a une image pure et belle qui allait bien avec le parfum ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est souvent comme ça, on porte parfois un parfum pendant des années mais par contre, le jour où l'on passe à un autre, on a comme un dégout du premier. Ca me fait un peu la même chose avec Le Male de Gaultier même si ça va un peu mieux maintenant !

      Supprimer
  5. J'ignorais qu'Estelle Lefebure avait été égérie du parfum, par contre Éva Mendes j'arrive pas a m'y faire je trouve qu'elle ne colle pas au côté Angel, elle correspondait mieux au parfum Obsession de Calvin Klein.
    Sinon pour moi Angel c'est la bougie parfumée de la marque Goa!En effet le parfum cédrat-patchouli sent la même chose...C'est vraiment agréable et troublant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah tout à fait d'accord avec Eva Mendes. Son côté latino un peu caliente irait mieux je trouve à des parfums un peu plus sensuels.

      Je ne connais pas les bougies Goa (alors que j'aime bien les bougies parfumées), ça se trouve en France ?

      Supprimer
  6. Magnifique article ! Bravo ! C'est un parfum qui m'obsède et qui m'énerve à la fois ! C'est bizz are à décrire ! Mais effectivement il ne laisse pas indifférent !

    RépondreSupprimer
  7. Sarah Z27/8/12

    Hello!!! J'aime beaucoup Angel..mais de loin, je m'en étais vaporisée quand j'étais petite (11 ans je pense) et j'ai presque suffoqué, depuis je suis un peu traumatisée malgré mon amour inconditionnel pour les parfums capiteux. Mon chouchou chez Mugler c'est Womanity. On m'avait donné un échantillon chez Sephora il y'a 2 ans et sur mon chemin de retour j'ouvre mon sac pour examiner l'échantillon : je vois la marque et le code couleur (rose bonbon) et là je me dis "quelle horreur, je vais le jeter tout de suite" et pourtant à la dernière minute je me décide à renifler! et là MIRACLE! j'ai eu le coup de foudre et je lui suis fidèle depuis 2 ans (même si je déteste toujours autant le flacon qui fait très "mauvais goût/cheap" on va dire mais bon je l'aiime!) . Après avoir raconter ma vie, en ce qui concerne l'égérie d'Angel, pour moi Naomi Watts était parfaite! elle incarnait cette innocence et fraîcheur "angélique" on va dire qu'évoque le nom du parfum tout en étant sensuelle et incarnant bien les notes du jus. Personnellement, Eva Mendes, fait trop "démon" à mes yeux :D je la vois beaucoup plus en égérie d'Opium par exemple. Voilà voilà, ce fût mon (long) point de vue! bonne soirée à toi!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Womanity, un parfum encore plus clivant qu'Angel j'ai l'impression. Il est tellement étrange ce projet qu'on ne peut en effet que l'aimer ou le détester. Là encore, pas trop de place aux réactions timorées !

      Supprimer
  8. Eugeenie28/8/12

    C'est une jolie histoire et ça me fait d'avantage apprécier Mugler (bon le maquillage je dis oui tout de suite!) parce que qu'il s'agisse d'Angel ou de ses autres parfums (Alien, A*Men..) j'ai vraiment vraiment vraiment du mal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le maquillage Mugler est une petite tuerie ! J'aimerais bien d'ailleurs savoir s'ils ont eu un accroissement des ventes suite à la baisse des prix de l'année dernière, ce serait intéressant. Je n'ai malheureusement pas l'impression qu'on en entende beaucoup plus parler depuis mais bon...

      Supprimer
  9. Merci pour cet historique très intéressant! J'avais appris pas mal de trucs sur ce parfum en cours d'histoire de la parfumerie, mais je n'étais pas au courant du nombre d'essais... c'est impressionnant, quelle ténacité!!
    Pour ma part, je n'accroche vraiment pas à ce parfum, beaucoup trop sucré (pourtant j'aime ce type de notes, mais à petites doses) et surtout... beaucoup trop porté et galvaudé. Mais il est indéniable qu'il a beaucoup apporté à la parfumerie, et, comme tu le dis pas sûre qu'il aurait passé en sniff tests s'il avait dû être soumis à cette pratique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cours d'histoire de la parfumerie, non mais pourquoi on a pas ça à l'école ! Entre un cours de conjugaison des fonds de teint et un autre de sciences économiques du marché de la beauté, moi je reprends mon cartable de suite !

      Supprimer
  10. Carlita28/8/12

    Je ne connaissais pas du tout cette histoire :) Quand je me balade dans la rue, il m'arrive de sentir Alien, mais jamais Angel! Alors je suis contente puisque je l'ai! Et en plus une édition limitée rechargeable :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alien, je le connais assez mal, il faudrait que j'aille le ressentir !

      Supprimer
  11. Je suis comme ta maman je change de parfum selon les saisons et les occasions ! :)
    Sinon Angel, ça a été mon parfum chouchou à l'adolescence et depuis j'en ai toujours une petite étoile de secours. Je le porte beaucoup moins mais j'aime bien de temps en temps en remettre. En fin de compte c'est celui auquel j'aurai été le plus fidèle ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fidèle en pointillé, ça compte aussi ! C'est une sorte de mariage libre on dira !

      Supprimer
  12. Je connaissais particulièrement bien l'histoire du flacon, mais pas sur tout son histoire personnel. Je suis bienn contente d'avoir lu cet article, car ce soir, j'irai me coucher moins bête héhé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'avantage de ces billets sur les produits cultes ! Le prochain sera peut-être sur l'ANR Lauder qui je crois fête aussi un anniversaire important cette année.

      Supprimer
  13. j'aid déja essayer ce parfum , il est magnifique tout simplement :)

    http://beaute4life.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petit conseil, tu devrais plutôt mettre le lien de ton blog en lien sous ton pseudo, c'est plus simple car là, il n'est pas "clicable".

      Supprimer
  14. Anonyme22/9/12

    Teddy!

    Attention voici un coup de gueule. Mais avant ça, que ton blog est génial! J'adore lire tes articles, drôle, rafraichissant, pas cucu pour un sous, parfait en somme. Jusqu’à présent je me contentai de lire les articles en me disant un jour il faudra vraiment que je lui laisse des commentaires. L'heure est enfin arrivée :)

    Ce commentaire coup de gueule ai contre le rubrique "produit culte", on n'y trouve pas le baume réparateur Eight Hours de Elizabeth Arden. Pourtant, comme produit culte y'a pas mieux dans la catégorie crème (hormis la crème Nivea peut-être). C'est vraiment une crème qui fait toute les générations et qui fait parti du quotidien, celui des hommes aussi.
    Une nouvelle mission pour toi: tester (ou écrire) un article sur la crème Eight Hours.
    Finissons quand meme sur une note positive: Merci pour ce blog qu'on adore!

    Orane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, ca va, si c'est un coup de gueule comme ça, je suis sauvé ! Merci en tout cas pour ce commentaire (c'est le premier le plus dur, après ça va tout seul!).

      C'est vrai, je n'ai pas encore mis ce produit culte d'Elizabeth Arden dans cette rubrique alors qu'il a toute légitimité. A ma décharge, j'essaye toujours de parler dans cette rubrique de produit qui fête un anniversaire particulier, souvent une dizaine. Et comme la crème de 8 h a été créée en 1930, il va falloir attendre 2020 !!! Ca fait trop loin ? Alors promis, je m'y attèlerai très vite (peut-être pas pour le prochain car je voudrais bien faire un truc sur l'ANR Lauder d'abord, car il fête son anniversaire en 2012 !

      Supprimer
    2. Anonyme23/9/12

      Oui, le premier commentaire passé, les autres vont suivre! Comme je n'ai pas de comptes google ou quoi que ce soit je les posterai en anonyme mais en signant.

      J'ai trouvé un prétexte pour les produits Arden, sans que ce soit une date d'anniversaire ;) Ils viennent de sortir une nouvelle gamme de soins quotidiens (en exclu chez Nocibé depuis le 13 aout).

      Orane

      Supprimer
  15. Oh, mais c'est mon parfum chéri d'amour que j'aime tant!
    Je suis comme qui dirait une "Angel-Addict", la première fois que je l'ai senti j'avais 16 ans et j'en suis tombée amoureuse et j'ai décidé qu'on s'aimerait à la vie à la mort(LOL!). J'ai fait ce choix tout d'abord parce que c'était la 1ère fois que je sentais quelque chose d'aussi originale, ensuite parce que je n'avais jamais senti son odeur sur quelqu'un (et c'est toujours le cas alors ça me surprend quand j'entends ou je lis qu'il est porté par beaucoup, on va quant même pas me dire que les parisiennes n'aime pas angel!?).
    Mais ce qui m'a décidé à en faire mon parfum jusqu'à ma fin c'est son magnifique flacon en étoile qui ravie la fille dingue des étoile que je suis, sa magnifique couleur bleu qui s'avère être ma couleur préférée (en plus c'est exactement ce genre de bleu ciel/bleu clair que j'apprécie) et le dernier détail mais non des moindres c'est qu'angel et moi avons la même date d'anniversaire (octobre 92, si c'est pas de la coincidence ça!!!). Que dire de plus si ce n'est qu'on était fait pour aller ensemble, en plus avec un nom pareil c'est dur de résister (eh oui on ne dis jamais non à un ange! lol).
    Je sais que certaine personne le trouve trop fort (à commencer par ma mère qui ne porte quasiment que des eaux de toilettes tellement elle n'aime pas les odeurs fortes, alors je te dis pas comment angel la traumatisée au début, lol) mais je trouve qu'il me sied à merveille.
    Sinon je te remercie pour ce magnifique post, je connaissait l'histoire d'angel mais pas à ce point là et je suis ravie d'avoir pu en apprendre beaucoup plus.
    BIG KISS


    P.S: désolée pour ce long commentaire, j'ai toujours tendance à dire plus que nécessaire! Mais bon j'espère au moins que sa lecture t'auras diverti.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails