1 mai 2010

Summer flankers

Puisque l'on va les voir un peu partout dans les prochains mois, autant passer en revue dès aujourd'hui les parfums proposés en édition limitée cet été. Car aujourd'hui, quelle fragrance n'a pas son flanker estival ? Calvin Klein, Diesel, Givenchy, Gaultier, Armani, Cacharel, Guerlain... presque toutes les grandes maisons use (et parfois abuse) de ce procédé. Quelques exceptions confirment néanmoins la règle : Gucci et Dolce & Gabanna restent par exemple un peu en retrait sur ce sujet.


Je me suis amusé à retrouver les éditions limitées 2009 et force est de constater que le cru 2010 (vignette du haut) n'est pas forcément innovant. Des dégradés de bleu pour les parfums masculins, et de rose pour celui des femmes, la prise de risque est ultra-limitée. Pourtant, alors que toutes les marques suivent à peu près le même cahier des charges, le résultat est parfois un peu déceptif.

Par exemple et de mon point de vue personnel (qui n'engage que moi!), Givenchy n'est pas très performant en flanker d'été. C'est d'ailleurs paradoxal car généralement, les flacons de la marque sont magnifiques (petit aparté à ce sujet : chez Sephora la semaine dernière, Givenchy proposait de faire graver des messages sur les flacons de ses parfums, idée très sympa pour un cadeau). La série limitée 2010 Summer Vibrations n'a rien de bien transcendant, et les motifs déclinés sur Very Irresistible et Play ne resteront pas dans les annales de la parfumerie moderne ! C'est un flacon un peu léger pour une eau légère !

En revanche, Diesel et Calvin Klein se débrouillent vraiment bien. Jolis flacons et photos soignées pour la publicité, je vote pour. Idem pour les versions fraîches de Diamonds Armani dont c'est, il me semble, la première déclinaison. Elle est réussie mais il faut dire que les flacons de ce parfum sont tellement jolis qu'il était plutôt facile d'arriver à un tel résultat.
Enfin, Escada et Cacharel tournent un peu en rond sur leurs éditions d'été. D'ailleurs, depuis l'année dernière, ces deux marques ne proposent pour les beaux jours que des jus féminins, alors qu'en 2008 encore, les flankers de juillet - août fonctionnaient en tandem homme - femme. Cacharel sauvera probablement les meubles avec ces jellies, très bon concept que l'on voit partout en presse en ce moment. Mais pour Escada, c'est une stratégie plutôt bizarre quand on sait que la marque a bien du mal à exister en dehors des grandes vacances...

Mais si le contenant est important, le principal reste évidemment le contenu. Et n'ayant pour le moment senti aucun de ces jus (et parce que le parfum est un produit tellement subjectif), je ne peux que vous inviter à aller les découvrir en parfumerie pour vous faire votre propre opinion.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails