12 septembre 2011

Ojon débarque chez Sephora !


Yellow everybody ! Tour le monde a passé un bon week-end ? Moi j'ai pris des forces car aujourd'hui est une journée importante pour tous les beauty addict : c'est l'ouverture du salon Beyond Beauty, où je vais d'ailleurs passer une grande partie des deux jours à venir. J'aurais sûrement l'occasion de vous en reparler même si j'imagine qu'on risque comme l'année dernière de voir fleurir de nombreux billets sur le sujet. J'ai cru comprendre qu'il y aurait notamment pas mal de choses en matière de nouveautés capillaires et j'avoue que j'ai assez hâte de voir ça. Même si, au fond de moi, je pense que l'évènement capillaire de la rentrée ne viendra pas de là mais de chez Sephora. En effet, et je pense là aussi qu'on va beaucoooooup en entendre parler, l'enseigne va accueillir dès le mois prochain une toute nouvelle marque exclusive : Ojon.


Enfin, toute nouvelle en France seulement car la marque existe en fait depuis 2004 déjà à l'étranger. Elle a même été rachetée en 2007 par le groupe Estée Lauder. Et vous imaginez bien que lorsque Lauder rachète une marque comme ça, c'est plutôt bon signe. On se fait les présentations du coup ? Alors c'est parti ! Par quoi je commence, il y a tellement de choses à dire. Le nom d'abord. Car Ojon, c'est bien joli, mais qu'est ce que ça peut bien encore vouloir dire ? Vous ne pourrez définitivement plus dire qu'on apprend rien sur cette Planète puisqu'aujourd'hui, je vous propose une petite initiation au moskito pour le comprendre. Le moskito est une langue parlée au Honduras par le peuple des Moskitos et pour qui Ojon pourrait simplement se traduire par "palmier". L'huile extraite des fruits du batana, cette fameuse variété de palmiers, a toujours été utilisée là-bas pour le soin de la peau et des cheveux. Mais cela restait un geste de beauté uniquement connu des populations locales, et cela d'autant plus que le très faible volume de production n'aurait pas permis de toute façon d'en faire profiter beaucoup de monde.


Denis Simioni est un canadien qui bosse dans l'industrie cosmétique (oui, je sais que pour le moment, il n'y a pas de transition avec ce que je viens de vous dire mais vous allez vite comprendre, pas d'inquiétude!). Un jour, un membre de sa famille, pensant à juste titre que cela pouvait l'intéresser pour son boulot, lui ramène comme souvenir d'un voyage au Honduras une petite fiole d'une huile marronnasse et pas spécialement glamour d'apparence. Comme vous vous en doutez sûrement, il s'agissait d'huile d'Ojon. Mister Simioni ne se rendra pas compte immédiatement de l'extrême pouvoir réparateur de cette huile. C'est même pire que ça puisque c'est seulement deux ans plus tard que sa femme Silvana, qui revenait de la piscine avec les cheveux totalement abîmés, retrouvera par hasard au fond de leur armoire cette petite fiole. Se disant que n'importe quelle huile ferait l'affaire pour nourrir ses cheveux abîmés, elle se lança alors. Essai concluant et totalement bluffant pour Mme Simioni qui affirme ne jamais avoir rien vu de si étonnant... et en parle logiquement à son mari, surprise de découverte dans leur salle de bains. Puisque c'était son business et constatant lui-même l'efficacité sur la crinière de sa moitié, ce dernier se demanda immédiatement s'il n'était pas possible d'utiliser l'huile d'Ojon comme un actif capillaire ?


Il s'envola donc quelques semaines plus tard au Honduras (vous voyez, je vous l'avais bien dit que les deux histoires allaient se rejoindre!). Là-bas, il découvre que l'huile miraculeuse est le secret de toutes les femmes qui n'ont pas attendu Simioni pour découvrir ses bienfaits. Il part alors à la découverte des sites de production, totalement artisanale, pour voir comment est extraite cette huile. Il découvre alors que les palmiers en question poussent dans des marécages d'une région très pauvre et assez difficilement accessibles, à Rio Kruta. Avec une quinzaine d'immense grappes de coco en moyenne produites par an, chaque arbre permet d'obtenir environ 3 litres d'huile. Ce qui fait au final une mini-production d'environ 2 000 litres, récoltés après un dur labeur car il faut réaliser pas mal d'étapes pour transformer les noix en huiles, le tout sans industrialisation. Sous l'impulsion de Simioni, les choses vont rapidement se mettre en place à la fin des années 90. Il demande à ce que des études soient mises en place pour comprendre pourquoi cette huile miraculeuse. Les résultats ne tardent pas à tomber et mettent en avant une bluffante richesse en lipides, mais surtout une affinité particulière avec la fibre du cheveu. Convaincu par tout cela, Simioni passe une première commande de 4 500 litres aux producteurs locaux. Soit déjà plus du double de leur production annuelle...


Un pari impossible à atteindre ? Pas vraiment puisque Simioni va donner aux Honduriens les moyens de son ambition en les aidant à améliorer leur mode de production par quelques initiatives assez simples (pas question pour autant de passer à une industrialisation massive du procédé). Il mit par exemple en place des centres de ramassages pour collecter les cocos, permettant aux producteurs de ne plus avoir à pagayer pendant parfois 3 jours pour aller vendre leur petite récolte. Ces derniers reçoivent également des équipements de protection pour limiter les risques de brûlure avec l'huile chaude et aussi des poêles qui permettent de réduire la consommation de bois et limiter ainsi la déforestation. Dès 2004, la production s'envole avec 30 000 litres ! Une prouesse qui s'accompagne aussi d'un développement social. 1 000 producteurs bénéficient de ce trésor de la nature et Simioni s'engage à leur acheter l'huile deux fois plus cher que le prix à laquelle elle s'échangeait jusqu'alors. Organisés en coopérative, les récoltants de Kruta doivent beaucoup à cette huile qu'ils appellent d'ailleurs "cadeau de Dieu".


Simioni aussi peut être extrêmement reconnaissant envers ce cadeau de Dame Nature (pas celui de la pub avec Dame Nature hein, la vraie cette fois). Car même s'il est très engagé sur les règles du commerce équitable, Simioni n'en est pas pour autant un simple philanthrope. Cette huile est une merveille et il le sait. Il en fait donc l'actif vedette de sa gamme de soins qu'il baptisera simplement Ojon. Dès son lancement en Amérique, le succès est au rendez-vous et les formules naturelles (mais pas bio, attention) convainquent. Si de nombreuses gammes voient le jour pour répondre à tous les besoins capillaires, certains produits se distinguent plus particulièrement comme le shampooing sec (c'est une petite bombe parait-il), le sérum réparateur très concentré en huile d'Ojon pure... j'en passe et des meilleures. Autant de produits que l'on retrouvera de toute façon "en vrai" dans trois petites semaines.


Quelques exemples du buzz créé par Ojon ? Pendant les 34 minutes où la marque est mise en avant lors d'une émission de télé-achat en 2004, c'est plus de 20 000 produits qui sont commandés par les télespectateurs ! Les grands magazines américains lui attribuent de nombreux et prestigieux prix, les grands magasins se battent pour les avoir dans les linéaires, les stars cèdent aussi commencent à s'y intéresser... La Ojon Mania est en marche, tout simplement. Est-ce que la France va à son tour céder aux bienfaits de l'Ojon ? Ça, on le saura dans quelques mois ! A priori, est-ce que vous pensez que c'est le genre de marques qui peut vous plaire ? Vous pensez que vous irez y jeter un oeil lorsqu'elle débarquera chez Sepho le mois prochain ? Moi en tout cas, il y a de grandes chances pour que j'aille voir cela de plus près. Et si jamais vous craquez avant moi, je compte sur vous pour me donner vos impressions...

PS : le concours du centenaire est reparti de plus belle, juste ICI !

32 commentaires:

  1. ça a l'air bluffant.. hate de lire des retours dessus.. je crains un peu le coté "gras" de cette gamme.. qui certes répare.. mais peu alourdir ou graisser...

    RépondreSupprimer
  2. Je regarderai par curiosité vu que j'ai confié mes cheveux à Lush depuis plus d'un an et que j'en suis ravie

    RépondreSupprimer
  3. Punaise quelle histoire !
    Clairement oui cette marque peut me plaire et je pense que j'irais la voir lorsqu'elle sera sortie. D'après ce que je viens de voir sur le site de la marque il existe selon les soins des conditionnements de différentes tailles ce qui est très chouette pour tester les produits :)

    RépondreSupprimer
  4. ça peut m'intéresser, mais vu la qualité et la rareté de l'huile, ça doit coûter à peu près une blinde non ?

    RépondreSupprimer
  5. C'est plutôt tentant! J'attends toutefois de connaître le prix de ces jolis produits!

    RépondreSupprimer
  6. Eugeenie12/9/11

    C'est exactement le genre de marque qui me séduit, obsédée des cheveux que je suis, et le sérum me tente vraiment vraiment vraiment! Mais comme toujours ça reste un peu chère pour moi.. J'ai vu 25£ sur internet, je suppose quel'ami sephora nous le vendra donc 25euros..

    RépondreSupprimer
  7. Zabellou12/9/11

    Oh oui je crois que je pourrais craquer...! Mais j'irai quand même voir les compos avant (silicones, sulfates...).
    Si quelqu'un essaie, merci pour le retour !

    RépondreSupprimer
  8. ça m'interesse pas mal, parce que les produits ont l'air de correspondre à ma nature de cheveu. Et puis comme il s'agit de "formules naturelles", il n'y a peut-être pas de silicones. Bref je suis intriguée.

    RépondreSupprimer
  9. Oh, ça me tente bien cette nouvelle petite marque !!! J'adore le packaging !!! Une raison de plus pour aller chez Séphora ! ^^

    RépondreSupprimer
  10. claim12/9/11

    Pfiou j'ai pris du retard dans les billets ces derniers jours! Je commence donc avec le billet de ce lundi, et non! Tu vas me faire dépenser des sous!

    En ce moment je suis dans ma folie capillaire! Et bien évidemment, mes cheveux ayant morflés au soleil etc, je suis plus que ravie de voir cette petite marque débarquée! Une future pépite à te lire!
    Dommage que l'huile d'Ojon ne s'achète pas encore pure d'ailleurs,surtout que j'adore découvrir de nouveaux actifs. Enfin bref, je te dirai le résultat sur mes cheveux secs et fins et fourchus et abimés et décolorés par le soleil, fragilisés par la mer... - j'en passe et des meilleures - dès que ces produits auront rejoint ma salle de bain (dans 3 semaines dis tu?)

    Par contre, avant d'être sûre à 200% de craquer, as tu une petite idée des prix auxquels nous seront proposés ces produits?

    RépondreSupprimer
  11. Laisse tomber je suis totalement convaincue par ton article ! j'ai vraiment vraiment trop trop envie de tester !!! ahhhh tu m'as fait rêver...vivement ;)

    RépondreSupprimer
  12. Mitsukouette12/9/11

    Ah ben voilà c'est malin, j'ai justement besoin de me racheter du sérum pour ma touffe, je vais donc attendre patiemment le mois prochain.

    Si en plus ça sent bon ce sera le top :)

    RépondreSupprimer
  13. pamme12/9/11

    Hello Teddy!

    Jolie découverte en tout cas... j'irais zieuter ça chez Sepho lors de mon prochain passage!

    RépondreSupprimer
  14. Jasmine12/9/11

    Ah oui, là j'ai tout-à-fait envie de craquer pour cette découverte: en plus les américaines sont très exigeantes pour leurs produits capillaires, donc si ça a du succès, c'est mérité! Banco pour essayer dès que ça arrive dans mon Séphora, je te tiendrai au courant si tu veux:-)
    Bon maintenant je repars m'occuper de la 3è question puisque tu dis que c'est en ligne!
    Bon courage pour ton salon et on compte sur toi pour nous avertir des pépites que tu découvriras, ok? bises:-)

    RépondreSupprimer
  15. Cher Teddy, cette marque était distribuée au Printemps il y a quelques années. Présentée comme super haut de gamme alors que je trouve que chez Sephora US c'est du middle range. Cela dit c'est une très bonne gamme. Mais a mon avis surfant quand meme très fort sur la vague de l'exotisme lointain. Il y a des huiles présentant beaucoup d'affinités avec les phanères et bien moins couteuses en facture carbone (olive c'est sur mais aussi le ricin connu également sous le nom carapate, et issu l'oléine extraite de l'huile de karite).
    Je me demande comment Okon sera positionnée chez Sephora France ...

    RépondreSupprimer
  16. Je pense que j'irai faire un tour et que j'essayerai sûrement!

    RépondreSupprimer
  17. Ophelie.R12/9/11

    coucou
    Cette marque me tente pas mal
    Oula je vais encore succomber^^

    RépondreSupprimer
  18. C'est typiquement le genre de produits que je recherche avec mes cheveux très secs, ça me tente beaucoup beaucoup ce genre de soins capillaires :-)

    RépondreSupprimer
  19. ooooh oui, vu ce que tu décrits et vu l'état de mes cheveux, j'y serais ;-)

    RépondreSupprimer
  20. Teddy! Moi ça me tente beaucoup!
    Puisqu'on parle shampooing, et que tu nous demandais il y a peu notre avis sur les marques en grande surface, j'ai un petit apparté à faire... Je rentre d'allemagne, et naturellement j'ai fait ma beauty addict dans les magasins de type "Dm" "Müller" (bon, ceux qui ne sont jamais allés en allemagne ne comprendront pas, mais ce sont des drogueries un peu comme shlecker chez nous qui vendent pas mal de produits consacrés à la beauté et à l'hygiène). Et là, j'ai découvert des trucs qui m'ont marquée:
    - la marque schwarzkopf a sa propre gamme de shampooing "low cost", à côté des gliss, qui s'appelle schauma.Elle est hyper large, il en existe pour tous (mais absolument tous) les types de cheveux. Et les shampooings et après shampooings coûtent moins de 2 euros... ce sont en plus des formats très généreux! Je les utilise depuis 2 semaines, je les trouve très bons pour mes cheveux! J'ai la gamme "brillance", que je comparerais un peu à celle glossy d'elsève, qui est vraiment très bien je trouve! Existe-t-il quelque chose de semblable en France? Une grande marque qui fait une ligne à prix réduits sous son propre nom?

    -deuxième petite chose: chez Müller, les présentoirs sont rigolos dans le sens ou sont placés tout à côté les stands Helena Rubinstein, Dior, Lancôme, et Rimmel, Essence, catrice, gemey... ca désacralise totalement la marque de luxe! Pouvoir acheter un vernis à 25 et un à 1€ juste à côté, c'est troublant! De même, les shampooings shiseido sont avec tous les autres shampooings, c'est à dire au milieu d'elsève et de fructis! Chez nous où les points de vente des marques de luxes et plus abordables sont totalement séparés, est ce que ce genre de présentation est envisageable? Qu'en penses tu Teddy?

    Et sinon, en rentrant d'Allemagne, j'ai fait une halte de 3 jours à Paris. Chers parisiens, je vous envie. Kiehl's, Bobbi Brown, Aesop, Ren, et j'en passe, accessibles de partout... Bon, d'accord, à Marseille on a la mer...mais Kiehl's quoi!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  21. TaniaL12/9/11

    Coucou Teddy,

    Alors là, encore plus de raison pour militer pour l'installation de Sephora en Belgique!! D'ailleurs, pourquoi vendent-ils en Pologne, Rép. Tchèque et Grèce et pas à quelques km de la France?

    Ton histoire ma réellement séduite, vérité ou marketing, ça me parle vraiment. Je vais donc la suivre de près.

    Bisous


    Ps: Stella je trouve ton commentaire très intéressant, merci ;)

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Teddy,
    Quelle description ! J'irai jeter un coup d'oeil, pourquoi pas me laisser tenter mais tout dépend du prix.

    RépondreSupprimer
  23. Alors j'irai voir si c'est en vente dans mon sephora. Du coup il est pas impossible que je craque si les prix restent toutefois raisonnable!

    RépondreSupprimer
  24. La marque me tente bien, même si je n'ai pas les cheveux extrêmement secs et j'espère que les prix correspondront au tarif US.

    RépondreSupprimer
  25. @ Anna : yes, c'est vrai qu'avec tous les produits à base d'huile, cela peut être une crainte justifiée. A suivre...

    @ KarinePouffe64 : mon conseil est simple : si tu as trouvé ton bonheur capillaire, ne change surtout pas !

    @ Jube : "Punaise quelle histoire !" : grave, c'est ce que je me suis dit en découvrant tout ça ! Cette huile qui dort dans un placard et qui finalement va changer la vie de ce type, c'est dingue quand même !

    @ Justine : et bien étonnamment, ça pourrait être pire ! On est entre 19 et 29 euros, ce qui est grosso modo ce à qui on pouvait s'attendre pour du capillaire de parfumerie.

    @ Milie : ah bah voilà, je viens de répondre juste au dessus !

    @ Eugeenie : "J'ai vu 25£ sur internet, je suppose quel'ami sephora nous le vendra donc 25euros.." : tu as tout compris, c'est exactement àa ! A surveiller avec l'un des -20% qui trainent souvent sur net.

    @ Zabellou : yes, attendons d'avoir les produits en main pour décortiquer l'INCI !

    @ l'essence.de.Guerlain : je ne suis pas certain qu'ils en soient totalement exclus car il n'y a pas non plus de certifications bio, je pense que c'est assez naturel mais pas 100% green pour autant.

    RépondreSupprimer
  26. @ spookey : grave, le packaging est à tomber, à la fois sobre et élégant. Sephora a encore frappé !

    @ claim : t'inquiètes, moi aussi je ne touche plus terre en ce moment. Clair en tout cas que ça doit tout à fait être le genre de gamme idéale au sortir de l'été, Sephora aurait d'ailleurs peut-être pu le lancer en septembre.

    J'attends ton feedback en tout cas !

    @ Carohebdo : et mince, j'aurais du demander des actions chez Ojon ! On va se bousculer dans les rayons de Sephora début octobre à ce rythme là.

    @ Mitsukouette : grave, l'odeur reste effectivement une des seules inconnues de l'histoire !

    @ pamme : le pire, c'est qu'on devait encore être un des seuls pays à ne pas encore avoir droit à cette marque !

    @ Jasmine : grave, c'est clair que les américaines sont bien mieux loties que nous rayon capillaires. Mais bon, si on finit par récupérer tout ça derrière, on ne va pas trop se plaindre !

    Oui, oui, je vais vous parler de certaines marques du salon même si ce n'est pas spécialement un grand cru de mon point de vue !

    @ Stella : ah bah merci pour l'info car je l'ignorais totalement ! Tu te rappelles quand c'était ? Avant 2005 non ? Je sais bien que l'huile de ricin est top mais c'est vrai que c'est moins exotique que l'ojon !

    En tout cas, tu as raison sur le positionnement, je pense que ce sera luxe certes mais encore très abordable.

    @ Carottine : on va demander un prix de gros !

    RépondreSupprimer
  27. @ Ophelie.R : "Oula je vais encore succomber" : je plaide non coupable !

    @ Montaw : tiens d'ailleurs, tu en es où de ton lissage brésilien maintenant ?

    @ aurore'addict : non mais c'est un vrai plébiscite !

    @ Pony : bon bah je te nomme envoyée spéciale Planète-Beauté en Allemagne !! En Grèce aussi il y a ce genre de phénomènes avec Wella par exemple. En revanche en France, je ne vois pas trop ce qui s'en rapproche à part bien sûr Scwarzkopf (je sais jamais écrire le nom de cette marque !).

    Par contre pour le mélange des marques haut de gamme et discount, je suis en effet pas certain qu'on voit ça de sitôt du cpoté de chez nous !

    PS : faut bien qu'on ai des avantages à Paname quand même ! On a le mauvais temps et les loyers hors de prix, ça compense - un peu !

    @ TaniaL : lorsque vous aurez un gouvernement (en 2027!), je suis sûr que cela sera l'un des premiers sujets traités !

    @ alexandra_nancy : De 19 à 29 euros ma bonne dame !

    @ Audrey by Audrey : ça faisait longtemps que Sephora n'avait pas créer une si grande attente vis à vis d'une gamme capillaire.

    @ MsOriginalDoll : et bah si, justement !

    RépondreSupprimer
  28. alzira18/9/11

    ça me tente vraiment. Cependant, je suis certaine qu'ils seront beaucoup trop chers pour moi

    RépondreSupprimer
  29. Alzira18/9/11

    Mince! Ah ben oui,je viens de voir votre réponse sur la valeur d'un soin^^. J'utilise un masque après chaque lavage pour mes cheveux bouclés, autant dire que je ne mettrai pas cette somme dans un soin, aussi tentant soit-il!

    RépondreSupprimer
  30. catptitpois20/9/11

    Alors voilà, j'ai testé le shampooing et l'après shampooing.
    En fait j'étais aux US quand l'article a été posté, du coup je suis allée faire un petit tour chez Sephora et j'ai acheté la totale : shampooing, après shampooing et soin.

    Pour cibler un peu : j'ai des cheveux très longs, fins, colorés, pas coupés depuis un an à peu près, et en piteux état après 2 semaines de vacances en Floride.

    Verdict : A l'application du shampooing (qui sent très très bon, odeur inhabituelle pour un shampooing, qui me rappelle l'encens), j'ai tout de suite sentie que ce produit allait être MON shampooing. Mes cheveux semblaient déjà aller beaucoup mieux. Puis application de l'après shampooing. Je ne sais pas comment expliquer, mais j'avais l'impression que mes cheveux renaissaient. Plus de noeuds, doux (très très doux), pointes nettement moins sèches...

    Et le résultat s'est prouvé au moment du séchage. Je me suis retrouvée avec de" nouveaux cheveux", soyeux, brillants, doux...
    Je n'arrêtais pas de les toucher, de les regarder... Incroyable !! (vous devez me prendre pour une débile :-) )

    Bluffant !! Mes collègues qui ont vues mes cheveux avant les vacances et après n'en reviennent pas. Je comptais l'utiliser 2x par semaine, mais je pense que ça ne sera pas nécessaire. Une fois par semaine en alternance avec mon shampooing traditionnel fera très bien l'affaire.
    C'est sûr que je me le rachèterai. Et je n'ai pas encore essayé le soin !!

    Voilà, j'espère que j'ai répondu aux questions de certaines.

    RépondreSupprimer
  31. @ catptitpois : merci pour ce tout premier feedback qui semble en tout cas plus qu'enthousiasmant ! Plus que quelques semaines pour découvrir cela en France, j'avoue que j'attends cela avec impatience même si le nouveau shampooing que j'utilise depuis quelques jours me semble plutôt bien pour le moment !

    A voir en tout cas de ton côté si cette bonne impression se confirme au fil des semaines, et aussi avec le soin !

    RépondreSupprimer
  32. Ahah je cherchais où me procurer cette marque, donc je cherche sur mon ami google et le 1er lien me dirige sur ton blog!

    Chez séphora donc! Merci ^^

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails