16 février 2011

Le prochain qui dit "Bio", je le frappe !


Si je vous demande quel est le point commun entre Mixa, Garnier, Bourjois, Barbara Gould, Nickel, Thalgo et Bergasol ? Vous me répondez bien sûr, en bons beauty addict que vous êtes, qu'il s'agit de "leur récent engagement sur la route du bio". Et c'est effectivement la réponse que je voulais vous entendre dire... Impressionnante quand même, cette liste des marques à qui une conscience écologique est apparue aussi soudainement que la Sainte Vierge à Bernadette Soubirous ! D'autant qu'il faut aussi y ajouter les Biotherm, Nivéa, Sanex... qui, s'ils ne sont pas encore allé jusqu'à l'obtention d'un joli label Ecocert, se sont quand même nettement positionné sur la ligne verte (tiens, ça fait longtemps que je l'ai pas vu ce film avec Tom Hanks, il était top en plus !) avec leurs derniers lancements respectifs Skin-Ergetic, Pure Natural, Sanex 0%...


Et bien laissez moi vous dire que personnellement, j'approche du stade "c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase" et que je suis actuellement en plein mode "Non, mais c'est pas bientôt fini oh, toutes ces gammes bio à répétition ?" ! J'en ai ma claque de ces lancements qui s'enchaînent sans fin, qui se ressemblent tous, et surtout qui - dans la majorité des cas - n'ont strictement aucun intérêt. Bien sûr que je ne suis pas dupe, et que je sais très bien que si ces marques se lancent sur cette voie, c'est par pur intérêt mercantile et non pas par convictions. Mais c'est justement cela qui est le plus pénible, on a vraiment l'impression que la création d'une gamme bio est devenue un véritable passage obligé pour tous les géants de la Planète-Beauté. Je serai même tenté de dire que ça a l'air d'être une corvée pour eux car on ne peut pas dire qu'ils se creusent beaucoup la tête et y mettent beaucoup de coeur, préférant se contenter d'incorporer un peu de vert sur leur packaging et deux / trois ingrédients bio dans leur formule. Allez hop, le cahier des charges est rempli ! C'est bien simple, ces gammes sont tellement convenues que si elles n'avaient pas la caution bio, je suis certain qu'elles n'intéresseraient personne.


Ce serait bien donc que les grandes marques se cassent enfin la tête pour faire preuve d'un peu plus d'imagination. Moi, ce dont j'ai envie, ce que j'attends de la Planète-Beauté, ce sont des soins toujours plus performants, toujours plus originaux, avec des actifs nouveaux, des méthodes d'applications inédites, des concepts forts... Je me fous qu'ils soient bio ou pas tant qu'ils répondent à l'un de ces autres critères qui comptent vraiment à mes yeux. Parfois, je me dis que je n'ai qu'une hâte : que toutes les marques soient bio pour qu'enfin, elles soient obligées d'imaginer de nouvelles choses pour se montrer différentes les unes par rapport aux autres ailleurs que sur la promesse bio. Au rythme où vont les choses depuis quelques mois, on ne devrait plus avoir à attendre bien longtemps !

Attention à ne pas se méprendre, je n'ai rien contre le bio. Au contraire, je trouve qu'on y trouve plein de jolies choses et que de très gros progrès ont été réalisés en terme de textures et de parfums. Mais moi ce que j'aime, c'est le bio sincère, celui qui vient du coeur. Déjà, je n'arrive pas à concevoir qu'on puisse être moitié bio, et à moitié pas. Soit on a des vraies valeurs écologiques et l'on s'engage dans une gamme totalement verte (ce qui passe pas les soins en eux-mêmes bien sûr mais aussi dans tout ce qu'il y a autour comme le papier et les encres utilisés pour le packaging, l'impact environnement de notre activité, le recyclage...), soit on s'abstient.


Je pense plus particulièrement en disant cela à la nouvelle gamme Bio que Diadermine est en train de lancer et qui a été l'élément déclencheur de ce billet. Non, mais franchement, quelle est la légitimité de Diadermine sur le Bio ? Ont-ils ne serait ce qu'une fois été en affinité sur des questions environnementales ? Comment peut-on sérieusement vendre une gamme green dont on vante l'absence de parabens et autres conservateurs que l'on va pourtant utiliser dans tout le reste de notre gamme ? C'est pourtant simple : soit la marque considère que ces actifs ne présentent aucun danger et les laisse alors dans tous ses soins, soit elle sous-entend que c'est nocif ou dangereux et dans ce cas, elle ne peut que choisir de les faire disparaître de TOUTES les références Diadermine existantes. A bon entendeur...

Dans un numéro de janvier du Cosmétique Hebdo, la Directrice marketing de Diadermine (c'est sur eux que "ça tombe" aujourd'hui mais c'est un exemple, je pense que le principe est le même pour pas mal de marques) s'exprimait sur le lancement de cette gamme Bio-Expertise. Voici ce qu'elle disait alors, vous allez voir que c'est assez révélateur : " Nous avons choisi de lancer directement une gamme anti-âge très technique pour profiter du dynamisme des deux marchés porteurs que sont le bio en GMS et l'anti-âge. Nous misons donc sur une croissance à deux chiffres, mais sans penser pour autant que le bio supplantera un jour le conventionnel. Il s'agit davantage d'une dynamique dans laquelle nous souhaitons nous inscrire, avec un objectif de recrutement".


Là, je crois que tout est dit. Très clairement, cette femme nous explique que 1) ce lancement est purement opportuniste, n'ayant pour objectif que le recrutement de nouvelles consommatrices attirées par la cosméto bio et qui échappent au filet de Diadermine dans sa structure de gamme actuelle et 2) qu'elle ne croit pas à un développement si important de ce marché vert au point qu'il vienne un jour dépasser la cosméto classique. En clair, elle nous dit simplement ce que l'on savait déjà : le bio pour toutes ces marques est synonyme de parts de marché et de chiffre d'affaires plutôt que de sincérité et d'engagement. C'est d'ailleurs bien pour ça qu'elles se contentent si souvent des taux minimums d'actifs bio permettant tout juste d'obtenir le si vendeur label Ecocert. Si cela peut la rassurer, ce manque d'engagement profond se sent dans cette ligne qui, sur le papier en tout cas, semble ne pas présenter le moindre intérêt. Next.


Est-ce que le plus gros de la troupe est passé et que l'on va maintenant pouvoir passer à autre chose qu'à des sempiternels lancements de gamme bio ou naturelle ? Je n'en suis malheureusement pas certain car d'autres initiatives semblent se profiler à l'horizon. Nous ne devrions par exemple pas avoir à attendre très longtemps pour voir débarquer les nouvelles gammes naturelles de Redken (Nature's Rescue ci-dessus et qui elle au moins a le mérite d'être assez jolie) ou encore plus étonnant de Neutrogena Naturals, la ligne eco-friendly de Neutrogena que j'ai découvert hier sur le blog de Génération EcoGreen. Un lancement intéressant à suivre car la marque appartenant au groupe Jonhson & Jonhson, on peut du coup s'attendre à ce que RoC suive le même chemin dans quelques temps. Bah oui bien sûr, plus on est de fous, plus on rit...


Reconnaissons quand même un bénéficie à toutes ces nouveaux-nés du bio qui auront permis de démocratiser le green et de bien faire descendre les prix pratiqués jusqu'à leur arrivée sur le marché. C'est d'ailleurs sûrement la seule chose que l'on retiendra d'eux dans quelques années, lorsqu'on regardera dans le rétroviseur de la Planète-Beauté et que l'on se remémorera tous ces lancements lourdingues au possible. Une époque où je l'espère, chaque marque aura renoué avec son identité profonde et aura compris qu'il ne servait à rien d'enfiler des costumes verts qui n'étaient pas les leurs.

Vous en êtes où vous par rapport au bio ? Lassé comme moi de voir poindre une nouvelle déclinaison bio d'une grande marque tous les 10 jours ? Ou au contraire toujours aussi enthousiaste sur cette vague verte et attendant avec excitation le jour où les derniers résistants du rayon cosméto (L'Oréal Paris notamment) sauteront aussi le pas ? Je vous laisse me dire tout ça, le débat est ouvert !

78 commentaires:

  1. scollywogs16/2/11

    coucou!

    je suis assez d'accord! d'ailleurs je trouve ca limite drole que Barabara gould ce mette au bio alors que cette marque était la premiere critiqué par greenpieace il me semble au sujet de ses ingrédients!

    je pense aussi que le bio ca doit etre serieux! parce que en quittant les cosmétiques traditionnels on sait ce que l'on perd mais ce que l'on gagne alors raison de plus pour apporter un grand soin à la conception de nouveau produits!
    comme tu le dis il faut etre drolement hypocrite et prendre les consomateurs pour des cons en faisant une gamme bio et le reste normal...non mais vraiment c'est d'une telle incoherence!

    bref tout ca pour dire que oui au bio mais pas n'importe comment et pour n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  2. difficile à dire... bien sûr les grandes marques profitent de la vague. Et elles ont surement raison.
    Oui, ça "démocratise" le bio et contribue à faire baisser les prix.
    Et oui, nous ne sommes pas dupes, les marques ne font pas ça par conviction.
    Je suis cependant assez pour: après tout, pourquoi pas. Et quand on n'a pas les moyens de se payer un gel douche bio à 20€, c'est tout de même mieux d'acheter le gel douche carrefour bio par exemple qu'un truc plein de cochonneries.
    En revanche les nouveautés qui sortent sont souvent des produits anti-âge.... je ne peuxjuger de leur efficacité, mais les textures laissent souvent à désirer. Donc oui, si on ne perd pas en qualité/plaisir (puisqu'en qualité de composition en théorie on est gagnant)

    RépondreSupprimer
  3. Enthousiaste, toujours. Et surtout que le bio devienne de plus en plus efficace et glamour ça c'est chouette.

    RépondreSupprimer
  4. lillieblue16/2/11

    Ras le bol du bio, c'est partout: nourriture, vêtements,beauté etc...Où se trouvent la vérité et la sincérité dans toute cette mascarade publicitaire qui surfe sur la vague!

    RépondreSupprimer
  5. ton article est tellement vrai ! Le bio c'est bien c'est bon , mais si toutes les marques s'y mettent, ça devient lourd je trouve!
    En fait ils se disent: "elles veulent du bio, on va leur en donner!" oui mais là c'est trop, y'a saturation!
    Le bio pour moi: OUI mais à petite dose ! Ils n'ont meme plus d'arguments pour se démarquer des autres marques puisqu'ils font tous désormais la meme chose (façon de parler!)

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme16/2/11

    Je ne suis pas du tout étonnée ni révoltée par tous ces lancements bio.
    Il y a un consommateur sensible à ce type d'arguments, pour qui la promesse bio / éco blabla est importante, donc il y a une offre pour lui!

    Perso je me fous que ce soit bio ou pas, mais il y des gens pour qui c'est un argument qui les fait acheter, donc voilà la panoplie des produits "bio"! Puis si tu veux du "vrai bio" avec la philosophie qui va avec, t'as qu'à faire attention à ce que tu achètes sous le label bio!
    (je parle d'un consommateur ordinaire)

    Je pense que c'est presque comme les cosmétos pour les hommes (qui sont très souvent le re-work des formules existantes dans les soins "femme", mais repackagés pour faire "homme") = le conso homme a voulu prendre soin de lui = tiens voilà des tonnes de soins pour lui!

    Et même les marques soi-disant les "vraies bio" sont là seulement pour profiter de l'engouement pour le bio...Si demain la mode sera aux polymères de je ne sais quoi, elles vont surement se mettre à en faire...

    la vraie question est si ces lancements sont efficaces ou pas, comme d'ailleurs pour chaque nouveau lancement dans le domaine des cosmétiques.. Par exemple REN m'intéresse par son efficacité et pas du tout par les ingrédients naturels...

    RépondreSupprimer
  7. A la base, je ne suis pas spécialement attirée par un produit "juste parce qu'il est bio", ce n'est d'ailleurs que très récemment que les premiers produits bio ont franchi la porte de ma sale de bain. Et l'expérience n'a pas toujours été bonne.

    J'ai deux exemples de "ratés" :

    - Le fond de teint Bio Detox de Bourjois, acheté en toute confiance après avoir adoré le précédent de la marque (healthy Mix). Grave erreur. Je n'arrive pas à le travailler, il s’étale mal, laisse des traces, bref, la cata. J'ai pourtant tout essayé pour le mettre, doigts, pinceau, éponge, chauffé avant application... Pour ne pas le jeter, je le mélange à ma BB cream et ça passe.

    - Le masque pour cheveux K pour Karité : Une texture vraiment bizarre, super épaisse, qui peine même à passer par la pompe... Et qui laisse des particules blanches dans les cheveux, même après un rinçage soigné.
    Comme je ne veux pas non plus gaspiller, je l'utilise en masque avant-shampoing, dilué avec de l'huile d'argan... Comme ça, vu que je passe par la case shampoing, pas de dépôts dans les cheveux (:

    Mais il n'y a pas que du négatif ! J'ai découvert il y a peu de temps que ma peau supportait mal pas mal de composés chimiques présents dans les gels douche, depuis que je me lave bio, je n'ai plus de soucis de réactivité !

    RépondreSupprimer
  8. Plutôt lassée, ton avis explique très bien la situation je crois. Je reste fidèle à Kibio et Sanoflore, ceci dit, je suis toujours curieuse et ouverte à l'arrivée d'une nouvelle marque bio, vraiment sincère et avec un truc en plus.

    RépondreSupprimer
  9. Je pense que les consommateurs ne sont pas dupes, les lancements "bio" par vagues ne passent pas inpaercus et l'on de rend bien compte que ce n'est qu'une question d'opportunité et pas de démarche éthique. C'est a nous de trier et personnellement, ça ne me fera pas définitivement partir des valeurs sures comme melvita, weleda ou sanoflore.

    RépondreSupprimer
  10. Arf, je suis en overdose totale également ! Moi qui fait une bonne partie de mes cosméto, quand je vois les compositions de certains produits "bio", je me marre ... Ras le bol de cette vague, de ce pseudo bio qui fait vendre. Je préfère compter sur le bio total, sans une tonne de packaging en carton autour, avec des contenants réutilisables, et sans campagne de pub envahissante (Garnier T_T) Bref, en total accord avec tout ce qui a été dit ...

    RépondreSupprimer
  11. Mon cher Teddy, tu n'es pas le seul dans ce courant de pensée... Pour ma part, je n'aime déjà pas le bio de base. Je m'en fout. A la limite, les produits "naturels", oui, mais qu'ils soient certifiés bio ou non je m'en contrefiche. De plus, le bio est la nouvelle vague marketing sur laquelle surfe toute les marques actuellement. C'est quelque chose qui m0énervait déjà il y a 3 mois, et vu que la situation de va pas en s'améliorant, je te laisse déterminer mon avis sur la question.
    Ce qui me ferait acheter une marque bio ou naturelle serait l'engagement de ladite marque, avec un profond dévouement en faveur de cette idée (je pense à Natura Brasil, Weleda et autres) qui elles ont des valeurs qu'elles cherchent à transmettre au travers de leurs produits, pas comme ces lignes de produits dits bio qui fleurisse ici et là dans des marques de GMS juste pour tenter de dopper leurs ventes...

    RépondreSupprimer
  12. Dragonfly16/2/11

    Je plussoie à mort, y nous prennent pour des connes, on va pas se laisser faire ! Teddy, DANS MES BRAS !
    ;-))) Je suis vraiment d'accord à 100 % avec ton article et boycotte les marques qui ont une gamme 'chimique'-on-va-tous-mourir et bio en même temps (sauf Nuxe et sa crème fraiche que j'aimeeee mais je sens que ça va pas tarder)..pourtant le bio, j'y crois et l'eco encore plus mais comme seuls arguments marketing et sans innovation, merci mais adressez-vous à Eve Angeli ou Laetitia Hallyday, ça me fera des vacances !

    RépondreSupprimer
  13. Zabinou16/2/11

    Alors moi, le bio, je m'en contrefiche. Les "vrais" produits bios que j'ai testé ne m'ont pas du tout convaincue (efficacité, parfum, texture...)et j'ai eu des réactions allergiques importnates suite à la grande présence d'huiles essentielles et de Baume du Pérou dans les formules.
    Et puis comme tu l'as très bien expliqué, on ne sent pas un brin d'honnêteté dans ces nouvelles gammes, juste un marketing qui nous fait frôler l'indigestion...
    Je resterai fidèle aux parabens, silicones,et autres AHA qui réussissent si bien à ma peau!

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Teddy,
    que dire si ce n'est BRAVO. voilà, je partage toute à fait ton opinion. A l'origine j'étais très branchée bio ou au moins produits naturels (j'ai longtemps utilisé que mes produits home made jusqu'à ce que ma peau ne veuille plus). Et là, pour moi, c'est devenu uniquement du marketing pour beaucoup de marques, et ça me fatigue !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour,
    Je me permets de réagir à votre "coup de gueule" en apportant un point de vue peut-être un peu différent. Je trouve personnellement très positive l'arrivée du Bio chez les grands industriels de la cosmétique. Même si effectivement on peut reprocher à ces lancements d'être opportunistes, et en incohérence avec le reste des produits des gammes existantes non-Bio, je dirais que c'est "mieux que rien". Cela montre qu'un effort a été fait pour proposer des produits, que les industriels ont acquis dans ce domaine un savoir faire. Par ailleurs, l'investissement des industriels du secteur dans le Bio va pousser également les fournisseurs de matières premières à faire également des efforts vers plus de naturel, ou au moins plus de respect pour l'environnement. Et si la tendance du Bio se confirme, ces produits ne seront peut etre pas regardé dans le futur comme insignifiants, mais plutot comme le début de l'implication de l'industrie cosmétique vers plus de naturel (bon, je suis peut etre un peu trop idéaliste, j'avoue !).
    Je voulais également apporter mon avis sur la nouvelle gamme Diadermine Bio Expertise. Contrairement à votre commentaire, je trouve cette gamme plutot intéressante car elle introduit "enfin" de la technicité et des résultats d'efficacité acceptables pour un produit Bio. On a tous l'image de marques comme Sanoflore qui proposent des produits Bio désagréables à appliquer et qui sentent le foin. Henkel, dans sa gamme Diadermine Bio Expertise, a véritablement fait un effort pour proposer des textures plus cosmétiques, en y associant des actifs avec des dossiers d'efficacité solides (consultez pour cela l'étude technique que j'ai mise en ligne sur mon site www.cosmetoscope.com sur la gamme Bio Expertise). Je pense en particulier à l'extrait de Vin transversal aux soins anti-rides de la gamme, dont les propriétés ont l'air très intéressante.
    Pour conclure mon commentaire, je dirais juste que mon expérience de l'industrie cosmétique m'a permis de comprendre combien, en R&D, les attentes de consommateurs (retrait des parabens, substitution des silicones volatiles,...etc) sont autant de contraintes qui obliges les laboratoires à penser autrement, et à capitaliser sur ces apprentissages pour les développements ultérieurs.

    RépondreSupprimer
  16. Mouai, moi au final ce qui me plaît là dedans c'est que ces marques connues sont attendues au tournant et pondent des produits qui n'ont pas les défauts qu'on peut voir chez certaines marques estampillées bio de base.
    Par exemple ils évitent les textures ou odeurs bizarres style mon fond de teint liquide comme de l'eau couleur caramel, ou ma crème Armonia Bio qui sent la punaise écrasée (et aussi super fluide d'ailleurs).

    RépondreSupprimer
  17. y'a à boire et à manger dans le bio, le problème c'est qu'on nous bourre le crâne avec le bio c'est beau, c'est bon le reste c'est maaaaal que le consommateur suit comme un mouton ce qu'on lui dit, alors pkoi les marques ne suferaient pas sur la tendance elles seraient bien connes
    C'est le consommateur le couillon si il n'achetait pas parce que bêtement y'a écrit bio ben on en serait pas là

    RépondreSupprimer
  18. Je ne suis vraiment pas particuliérement intéressée par le bio. A vrai dire, je ne crois pas avoir un seul produit bio parmi mes produits de beauté.
    C'est vrai qu'on ne voit plus que ça, que ce soit au rayon alimentaire, cosméto, et même vestimentaire !!
    En tous cas, si je devais m'acheter des produits bio, ce serait dans des marques reconnues et pionnières dans le domaine et non pas dans tous ces produits qui surfent sur la vague du bio pour rapatrier le plus de clientèle possible en voulant se donnant une image "verte".
    Voilà mon avis ^^
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  19. TaniaL16/2/11

    Hello,

    Moi je ne serai pas lassée par le bio, parce que c'est dans mes convictions et que ça permet de le démocratiser, mais je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que des marques n'ayant aucunes idéologies s'y mettent pour l'argent et que c'est fatiguant.
    Sanex a toujours parlé de protection de la peau, Bourgeois a crée Une juste pour le bio, à la limite Garnier pour le côté "Flacons vert, ultra doux et fructis, la nature à votre service".
    Mais Barbara Gould et Diadermine, je vois vraiment pas...
    Je crois que tu pourra vraiment hurler quand l'Oréal s'y mettra!

    Et puis tu suis toutes les nouveautés, moi pas, donc j'en entend nettement moins parlé.

    Bon mercredi!

    RépondreSupprimer
  20. Résolument pro bio, mais il faut qu'il y ait un vrai engagement derrière, en terme de développement local, de gestion de déchets, d'éthique... Sortir les paraben et 2-3 autres molécules de la formule, ça ne suffit pas pour moi.

    Je suis déçue de lire encore des choses comme : le bio, ça pue, c'est désagréable et plein d'huiles essentielles, quand on voit la qualité des produits développés maintenant.

    Sanoflore, puisqu'on parle d'elle, a quand même fait un vrai bond en avant en quelques années, alors la remarque "On a tous l'image de marques comme Sanoflore qui proposent des produits Bio désagréables à appliquer et qui sentent le foin." c'est un peu daté non !

    Pour conclure avec Diadermine, déjà en formulation normale, je n'avais aucune envie de m'appliquer ça sur la figure, alors Diadermine greenwashé, encore moins !

    RépondreSupprimer
  21. Mille excuses pour Sanoflore, effectivement, les textures ont dû progresser depuis le rachat de la marque par le groupe L'Oréal... ;-) J'aurais peut être du parler de Weleda...

    RépondreSupprimer
  22. Très joli billet! Je suis d'accord avec toi et je ne suis pas surprise de voir apparaitre de nouvelles gammes bio jours après jours. C'est purement marketing, seulement nous les beauté addict ne sommes pas dupes! Pourtant il y a encore beaucoup de pigeon qui tombent dans le panneau.
    Le pire étant que ces produits sont labellisés et certifiés mais si on y regarde de plus près, ces labels n'exigent qu'un certain pourcentage de bio dans le produit. Autrement dit, certifié ou pas le produit contient tout de même une quantité de produit "non bio" suffisante pour repousser les adeptes du green.

    RépondreSupprimer
  23. Ce que j'aime quand tu t'énerves Teddy !
    Je suis assez d'accord avec tes arguments et le témoignage de la directrice de Diadermine en dit bien long sur la volonté de ces marques qui se lancent désormais dans ce créneau.
    Ce que je trouve dommage c'est que des marques qui ont d'entrée de jeu voulues être Bio sont du coup évincées du devant de la scène d'autant que je me dis que ce ne doit déjà pas être simple de se lancer sur le marché des cosmétiques. Je pense à Ella Kare qui est allée au bout de ses convictions avec leur jolie gamme, à Do You Love me ou encore à Funny Bee.
    Perso Bio ou pas je m'en fiche mais tant qu'à acheter du Bio je ne me tournerai sûrement pas vers ces "grandes marques" qui surfent sur la vague. Je serai plus dans le délire petites marques qui ont des convictions, qui prennent en compte les à-côtés en plus des formulations ou encore le commerce équitable.
    Un produit me séduit entre autre par son efficacité et son innovation mais sûrement pas parce qu'il est Bio (ou se dit Bio). Pis bon déformation professionnelle ou pas mais j'en suis revenue du Bio...
    Nan mais oh on est pas des cruches ;)

    RépondreSupprimer
  24. debilementhol16/2/11

    Sur le fond je suis d'accord, le bio, ca devient la tarte à la crème. Ce n'est pas suffisant en soi, encore faut-il une réalité formule derrière et ca, bon nombre de marque l'ont oublié (sans compter ceux qui pensent que le bio ca pue forcément et que c'est désagréable à utiliser)
    Quant à Diadermine, cette marque est juste scandaleuse depuis toujours. Ils ne produisent que des copies opportunistes & honteuses. Je ne comprends même pas qu'ils ne soient pas attaqués plus souvent. Lift + au collagène arrivé dans le sillage de Combleur Collagène de L'Oréal Paris, DermoDetox qui pompe le concept BioDetox de Biotherm, la ligne Docteur Caspari pompée sur les gammes de dermato type Dr Brandt etc etc etc Bref, no comment, c'est vraiment l'un des pires exemples en marketing de toute la cosmétique. A fuir

    RépondreSupprimer
  25. Le bio c'est une nouvelle vague la derniere mode pour faire vendre. Pour le moment je ne surf pas encore sous cette vague aucune marque a réussi a me détourner de mes soins habituelles.
    Des qu'on vois bio , naturel les gens sautent sur les flacons l'environnement sa fais vendre...C'est triste car les consommateurs se font berner .
    Quitte a jouer les bio pourquoi ne pas fabriquer nous même nos cosmetique la ce serais bio ecolo...

    RépondreSupprimer
  26. Camille N.16/2/11

    Totalement d'accord avec toi. Avant, je considérais le bio comme un "plus" qui pouvait m'aider à choisir entre deux produits (si le prix n'était pas trop élevé malgré le bio, ce qui était rare...). Aujourd'hui, je n'y fais même plus attention car je sais que c'est du "fake". Je ne continue que sur mes petites marques de parapharmacie comme Melvita qui s'engagent vraiment avec des produits adaptés et les bouteilles qui vont avec (le shampooing est vendu en plus-size par exemple). En tout cas, je suis bien d'accord, je ne vois pas en quoi "être bio" empêche d'innover. Et c'est d'ailleurs ce qui manque le plus au bio, de l'innovation. Car les produits sont toujours les mêmes "nature, vert, respectez l'environnement" blablabla... Moi le jour où on fera un vrai mascara qui tient la route BIO (bon on peut toujours rêver parce que on en fait mais le jour où on arrivera au point des mascaras actuels non bios n'est pas arrivé) ou même une innovation sympa & ludique comme le baume à lèvres transparent de Clarins l'été dernier, là le bio sera intéressant. C'est pas parce que c'est bio que je vais accepter un produit qui pue ou qui n'est pas efficace... En fait, j'attends vraiment que le bio soit devenu "normal" et qu'on puisse piocher dans son magasin fétiche sans avoir à s'en soucier finalement. Un vrai retour aux produits innovateurs plutôt qu'à tous ces pompages fumeux...

    RépondreSupprimer
  27. DelphineD16/2/11

    Bonjour Teddy

    Je pense qu'en ce moment tout le monde fait du bio.
    On est submergé par ces produits.Je pense que c'est un phénomène de mode et que les consommatrices ne sont pas bêtes et feront le tri parmi tous ces produits.Pour qu'à la fin il ne reste plus que les "vraies" marques bio.
    Et si ce raz de marée faisait en fin de compte baisser les prix !

    RépondreSupprimer
  28. en un mot: le bio, ça me gonfle.

    RépondreSupprimer
  29. Jasmine16/2/11

    Tout-à-fait d'accord avec ton billet, je suis vraiment lassée par cette déferlante bio...c'est à qui se positionnera + bio que bio...il reste qu'on reconnaît les vrais et les opportunistes, enfin il me semble...

    RépondreSupprimer
  30. Hello Teddy!
    Ca fait du bien de s'énerver parfois! je suis sûre que tu vas mieux maintenant.
    Le bio... mouais.
    Question alimentation, je dis oui.
    Du côté cosmétique, je suis souvent déçue...
    Et comme tu l'as dit,,les marques surfent sur la vague verte, parce que ça fait bien, c'est dans la tendance, et c'est l'occasion de conquérir quelques parts de marché supplémentaires. Mais quel est l'engagement véritable de ces marques. Comme tu le dis. Soit on est bio (et ça concerne pas seulement la formule du produit, mais aussi packaging, et tout et tout), soit on l'est pas.
    Du côté bio, je trouve qu'il y a encore de grand progrès à faire.
    Et puis le bio, moi je dois pas être normal, mais ça provoque des réactions bizarres chez moi...
    A titre d'exemple le démaquillant Mixa bio. Déjà l'odeur, moyen, mais il faut vite que je l'enlève avec une lotion... sinon je vire à l'écarlate. et pourtant il est destiné aux peaux sensibles. J'avais été séduite par l'idée. Mais par l'idée seulement, pas par le produit.
    Donc le bio j'évite... Même la gamme bio by Nuxe, je zappe, et pourtant que j'aime cette marque.
    En résumé, le bio et moi, ça fait deux!

    RépondreSupprimer
  31. Hello Teddy!
    Ca fait du bien de s'énerver parfois! je suis sûre que tu vas mieux maintenant!!
    Le bio... mouais.
    Côté alimentation, je dis oui.
    Question cosmétique, je suis plus réservée... voire pas emballée du tout.
    Comme tu le dis, soit on est bio (et totalement pas seulement dans la formulation du produit, mais dans sa conception, packaging, distribution et tout et tout), soit on l'est pas!
    Car quel est le véritable engagement "vert" de ces marques qui surfent sur la vague écolo, parce que c'est tendance, ça fait bien, et ça donne bonne conscience...
    Très maladroite la déclaration de la Directrice Marketing, mais au moins les choses sont claires! l'unique but est de conquérir de nouvelles parts de marché.
    Et puis moi le bio j'ai du mal. Il y a encore pas mal de progrès à faire.
    Et je parle même pas des réactions que cela provoque chez moi. Dernièrement j'ai acheté le démaquillant Mixa bio, histoire d'essayer. Déjà l'odeur pas top.... mais j'ai intérêt à appliquer vite fait une lotion derrière sinon je vire à l'écarlate (et le teint écrevisse n'est pas celui qui me sied le mieux, il faut bien le dire)... D'autres me font pleurer les yeux ou m'irritent la gorge (je dois pas être normale).
    Bref, tu l'as compris, le bio et moi ça fait deux et je préfère encore les formules traditionnelles.
    Viendra sans doute le temps où le bio sera l'égal des produits non bio, mais je doute qu'ils les supplantent

    RépondreSupprimer
  32. Je n'y ai jamais prêté de l'importance, à toute cette vague de Bio qui pue le "on suit le mouvement".
    Au contraire, chez toutes les marques que tu as cité, c'est rédhibitoire chez moi !
    Mais je sais que si un jour, je veux partir vers le Bio pour ma peau, j'irais dans des boutiques spécialisées, trouver des marques spécialisées.

    PS : Vilain, à cause toi, j'ai craqué pour deux gels douches chez Body Shop cet aprem ; le Moringa & le Pamplemousse :) Hihihi! Trop bons !

    RépondreSupprimer
  33. christine8416/2/11

    Franchement moi ça me saoule tout ce bio !

    je pense vraiment que c'est vraiment un nouvelle mode et que ça va se tasser.

    Mais le pire c'est que ces soi disant soin bio sont loin de l'être tous !

    certaines marques surfent sur cette vague en mettant Bio sur leur etiquette mais les soins sont loin de l'être.

    Attention donc a bien lire les composants !

    RépondreSupprimer
  34. les avis et commentaires fleurissent (fleurs bio?), le sujet inspire! Voici ma petite contribution: pour ma part, j'avoue que le bio a toujours tendance à m'attirer. Et là où beaucoup disent que les emballages de produits bio ne sont pas attirants, moi je les aime bien pour la plupart. Mais au final, j'ai eu beaucoup de déceptions (mixa, kibio, bourjois, sanex...) je n'ai pas trop aimé. Par contre j'aime bien sanoflore et nuxe bio. Alors en conclusion, le bio m'attire de base, mais je préfère évidemment un bon produit non bio qu'un mauvais produit green...Le bio oui, mais pas au détriment de la qualité.
    Bionne soirée!

    RépondreSupprimer
  35. Eugénie16/2/11

    Moi aussi j'en ai un peu marre, surtout que c'est souvent un pretexte pour eux pour monter un peu le prix de ces produits..
    Personnelement, il m'arrive d'acheter des produits bio mais uniquement dans les magasins comme Naturalia avec des marques comme Melvita etc.. Ces marques de grandes surfaces ne m'attirent pas du tout..

    RépondreSupprimer
  36. Oui les marques se servent de la mouvance bio pour faire un bon coup de marketing et non par réelle conscience écologique, mais n'espère pas voir disparaitre le bio des rayons, il est indéniable qu'il faut que nous changions notre manière de consommer, et pour le moment ça passe par le bio.

    RépondreSupprimer
  37. Ha oui et au fait, comme tu t'en doutes, moi je dis "bio". (Mais pas n'importe lequel, hein!)

    RépondreSupprimer
  38. Coucou Teddy !

    J'aime la ferveur que tu utilises dans tes articles, qui sont toujours bien documentés avec de vraies sources !

    Je suis assez d'accord avec toi sur la crédibilité de toutes ces marques à se lancer sur le marché du bio. Ce n'est qu'un effet de mode pour pouvoir toucher un plus large public, mais sans grande conscience environnementale...
    Pour ma part, ce n'est pas parce qu'un produit est bio que je vais forcément l'acheter... j'ai besoin d'être réellement convaincue par son efficacité et surtout son prix... Car ce n'est pas parce que le bio devient moins cher que c'est un gage de qualité, au contraire...

    Pour Diadermine, j'ai beaucoup ri...

    Bonne soirée Teddy ! ; )

    RépondreSupprimer
  39. cleopat16/2/11

    je me dis qu avec le nombre de marques qui s y sont mis, elles vont devoir aller plus loin pour se démarquer! donc j espère que le consommateur y gagnera en qualité ou innovation!
    innovation réelle de préférence, et non une allégation publicitaire prometteuse de plus!
    et tout bio ce serait pas si mal !
    mais ça n est pas demain la veille!quoique ! la perspective du profit peut faire avancer les choses très vite ! qui sait ?
    naïve!^^

    RépondreSupprimer
  40. nino1916/2/11

    Marre de voir du bio ou simili bio tout comme toi cher mr teddy...en veux tu en voila!!!! et diadermine qui s'y met aussi. BOn, suis comme tout le monde j'aime essayer des nouveautés, à prix "magasins"...Avec la gamme qui est sortie il y a pas longtemps (ah mince j'ai un trou avec le nom!!!! génial!!!!) dont on a entendu parler de tous les cotés et qui puaient, comme j'en avais marre....En tous cas je pense que le bio est vendeur. les gens sont persuadés (pas tous bien évidemment) que ce sont des produits naturels, eh bien non....avec tout ce qu'on entend, à droite et à gauche, il faut vraiment se méfier.....Regardes les fruits et légumes. A des prix astronomiques, et on nous dit "voila, c'est du bio"....Bin moi, ça me fait plus rire non plus.....Alors, comme dit ma copine spookey plus haut "phénomène de mode", ça leur passera, autre chose viendra......et voila comment s'en mettre pleins les poches!!!!!!

    RépondreSupprimer
  41. Angylara16/2/11

    Honnêtement, le bio je n'y prête pas trop attention maintenant si un produit me tente, qu'il est en dans mon budget et qu'il l'ait ma foi banco.

    Après effectivement pour toutes les marques que tu as citées c'est clairement une affaire de sous car les vraies marques bio ont débuté en étant bio selon et ne sont pas "passées" au bio...

    Après, si ces nouvelles gammes "bio" sont efficaces et à des prix abordables, why not mais qu'on arrête de nous faire croire que c'est pour le bien de la planète et celle de notre peau !!!

    Angylara:


    PS: Tu veux dire que si on te propose faire gagner une de ces nouvelles gammes bio à tes lectrices d'amour, tu refuseras ? ok je sors !!!

    RépondreSupprimer
  42. emiliepicasso16/2/11

    Ouah j'adore ce "coup de gueule"!!
    J'en ai marre aussi de tous ces nouveaux lancements bios!!
    Par contre, je me demandais si un jour ces produits ne remplaceraient pas les produits classiques. Ton article me rassure sur ce point.
    Je me dis que cet esprit bio est devenu tellement mode que justement est-ce que tous les produits dit bio sont controlés...
    Je pense qu'il faut laisser les produits bio aux marques spécialisées qui elles ont surement travaillés plus longuement leur formule.

    RépondreSupprimer
  43. Nino, tu dois parler de Garnier, non ? Je me rappelle que tu avais été déçue par l'odeur ! lol

    RépondreSupprimer
  44. Anonyme16/2/11

    hello

    Il me semble que c'est l'oreal qui a racheté sanoflore alors petite compagnie francaise en plein devellopement il y a 3, 4 ans aussi il couvre le bio sans faire apparaitre leur marque l'oreal sur l'emballage, ce qui me semble être une bonne option pour continuer à vendre du tradditionel.

    Bonne soirée
    gattacanne

    RépondreSupprimer
  45. cet article vise juste! personnellement, je fais un maximum de recherche sur les marque se disant bio, afin de ne pas tombé dans le piège. Par exemple je n'achète pas de marque genre mixa bio, nivea bio, etc etc, car oui c'est carrément flagrant, ces éditions de gammes vertes sont là pour surfer sur la vague du succès que rencontre le bio ces temps ci. Car sinon pourquoi le reste des produits de ces marque ne sont simplement pas retiré de la vente, si c'était de réelles convictions?
    je me tourne vers des marque qui du coup, se font connaitre grace à des produits purement bio, sans à coté qui ne répondent pas à ce critère. J'adore la marque Une Natural beauty, qui pour moi, est une marque réellement engagé sur le bio et pas seulement, car elle s'engage ausi auprès d'OMG, et ça c'est très important. je sélectionne mes produits également sur le fait qu'ils ne doivent pas être testé sur les animùaux, et si possible, avec des ingrédients issus du commerce équitable (The Body Shop m'a convaincu.)

    RépondreSupprimer
  46. je suis totalement d'accord avec toi! ça fait déjà un certain temps que je me suis mise au bio, et à cette époque il n'y avait que des marques qui ont commencé dans le bio et y sont encore, et ce, juste dans le bio! Et généralement, leur démarche n'est pas seulement de "verdir" leurs ingrédients, mais également leur chaîne de production, leurs packagings etc... c'est assez casse-pieds de voir que certains surfent sur la vague bio juste pour appâter le client, qui ne s'y connaît d'ailleurs pas assez pour démêler le vrai du faux... enfin, je comprends que tu aies envie de les frapper! ;)

    RépondreSupprimer
  47. Cher Teddy,

    Tu te doutes bien que sur ce sujet je ne pouvais rester silencieux...

    Pour commencer : Bio, bio, bio, bio, bio, bio, alors tu me frappes ? ;)

    La cosmétique bio de ces grandes marques correspond effectivement à ce que tu dis : une opportunité commerciale. Mais si ce tapage marketing et cette baisse des prix incite le plus grand nombre à faire attention aux étiquettes et ne plus se tartiner de pétrole ou autres cochonneries, ce sera déjà ça !

    J'ai parcouru les précédents commentaires et la question de la qualité/efficacité des produits de beauté bio revient souvent. C'est sûr que les marques (et il y en a...) qui se contentent de mélanger quelques huiles essentielles à une émulsion huile de tournesol / eau juste pour atteindre les 15% d'ingrédients bio demandés par Cosmébio déservent davantage le bio que les grands groupes dont tu parles. On a tous la crème épaisse qui sent le bouquet garni en tête...

    Mais la cosmétique bio ne se limite pas à cela ! Il y a des marques qui créent des produits de beauté qui sont beaux (eh oui ça compte quand on le voit tous les matins la gueule enfarinée sur l'étagère de sa salle de bain), efficaces (R&D et tests cliniques), sentent bon (très très bon) et ont une texture parfaite ! Par contre c'est sûr que la qualité se paye... Mais de la même manière qu'on ne demande pas à Clarins, Shisheido, Clinique ou Chanel de faire des produits de grande qualité au prix de Nivéa, on ne peut pas demander à Iroisie, Patyka, Absolution, John Masters Organics, 2moss de faire des produits aussi merveilleux avec un prix à la Weleda (pour n'en citer qu'une par politesse).

    Donc la cosmétique bio efficace et de qualité existe avec des marques engagées (certaines depuis plus de 20 ans) et croyez moi elles ont de quoi vous surprendre !

    RépondreSupprimer
  48. Moi aussi je trouve ça un peu lourd, surtout que niveau engagement c'est que dalle. Bref mais ce qui m'énerve encore plus c'est les gammes naturals (genre nivea naturals) alors là on est au maximum du foutage de gueule quand on regarde la composition on se demande où il est le natural de la crème. Bref j'aime le bio mais quand ça a un sens, et là ça n'en a aucun. Sur ce je vais aller me coucher, j'ai hâte de voir l'article sur la moutarde+ disney+contraception ^^

    RépondreSupprimer
  49. Ouaw j'ai lu tous les commentaires :-)) moi le bio me parle, mais j'achete uniquement chez les vrais, pas chez les opportunistes!

    RépondreSupprimer
  50. Et bien, voici un sujet qui suscite le débat et je vois que dans une grande majorité, on est tous raccord sur l'arrivée de plus en plus massive de toutes ces grandes marques qui n'ont pas franchement de légitimité sur le marché du bio.

    @ scollywogs : toi, tu n'es pas une femme Barbara Gould !

    @ Blandine : il y a quand même des gels douche bio très sympas (Melvita, Sanoflore...) et qui ne coutent pas 20 euros. Dans les 7 euros, je suis sûr qu'on peut trouver des trucs (même si je conçois qu'Ushchuia en propose à 3€ euros, c'est vrai).

    @ Fanny : de ce côté là, on est plutôt gâté depuis quelques temps.

    @ lillieblue : la vérité est ailleurs comme aurait dit X-Files !

    @ nonotiteblonde56 : "Ils n'ont meme plus d'arguments pour se démarquer des autres marques puisqu'ils font tous désormais la meme chose" : tout à fait d'accord d'autant que le bio vient systématiquement masquer l'ADN premier de la marque qui se lance sur le bio qui s'efface derrière le côté vert de la chose.

    @ Anonyme : "si tu veux du "vrai bio" avec la philosophie qui va avec, t'as qu'à faire attention à ce que tu achètes sous le label bio" : ok mais encore faudrait-il plus de transparence sur la lisibilité du pourcentage d'actifs bio.

    @ Tyra : après ça, bio ou pas, je dirais qu'il y a des bonnes et des mauvaises surpirses des deux côtés. Tiens d'ailleurs, as tu reçu le masque pour le banc d'essai ?

    @ Charlotte : Kibio et Sanoflore qui eux au moins sont droits dans leurs bottes puisque proposant 100% de références bio !

    @ Sapphire : oui, je pense aussi que la consommatrice est de plus en plus avertie mais il y en a toujours une partie qui doit se faire "avoir" par le label Ecocert.

    @ Ellana : "Moi qui fait une bonne partie de mes cosméto, quand je vois les compositions de certains produits "bio", je me marre" : tu m'étonnes !

    RépondreSupprimer
  51. Merci Teddy pour ce coupe de gueule une fois de plus super bien pensé et placé.
    Néanmoins: à ceux et celles qui disent "se foutrent du bio ou pas" ou " vouloir de l'innovation avant tout", moi je dis : le BIO et le respect des chartes est la SEULE garantie actuelle pour :
    - éviter les huiles minérales dégueu qui n'apportent RIEN à la peau
    - éviter les silicones qui certes donnent un toucher extra doux mais qui mettent 500 ans à se désagréger dans l'environnement
    - éviter les parfums de synthèse qui sentent très bons mais sot allergènes
    - éviter les packaging suicides pour la planète
    - et j'en passe...
    Alors si les "grands" s'y mettent, c'est vrai que c'est con (je pense à NIVEA qui me fait bien rire avec sa campagne actuelle pure et natural), mais au moins cela fait bouger un peu les choses pour ces marques qui nous ont fait rêver depuis tant d'années sans laisser la place à nos esprits critiques, aujourd'hui enfin un peu plus informés sur ce qui est contenu dans les formules...
    Je suis pour le BIO, le BIO et le toujours plus BIO, parce que ce sera toujours mieux que les formules complètement dingues et superficielles même les plus innovantes qui soient et cela fera reculer le marketing mensonger, juste un tout petit peu.

    RépondreSupprimer
  52. Anonyme16/2/11

    Hello!
    en découvrant le nouveau venu Diadermine dans le "bio", je m'étais dit si j'avais un blog j'écrirai un article comme celui-ci. Je suis totalement d'accord.
    Et je me demandais également si L'oréal rejoindrai la course, mais finalement je ne pense pas que ce soit judicieux pour Garnier car ce serait cannibaliser la gamme Bio Active et autant conserver la fine barrière qu'il reste encore entre ces 2 marques du même groupe.
    Amélie

    RépondreSupprimer
  53. @ Jezebel : totalement, je n'ai pas du tout parlé de commerce équitable alors que c'est typiquement le genre de démarche qui devrait aller de pair avec la cosméto bio lorsqu'elle est sincère.

    @ Dragonfly : Pour Nuxe, notons quand même que la marque a été très cohérente car Bio-Beauté est une marque disctincte de Nuxe (me^me si très liée je te l'accorde).

    Eve et Laetitia, en voilà des bonnes idées pour les prochaines interviews vanity !

    @ Zabinou : ton commentaire me fait penser qu'il faudra que je me penche sur le sujet du Baume du Pérou tiens, j'en entends souvent parler.

    @ AthenaSakura : merci Aurélie d'avoire relayer ce petit billet du jour ! Si cette vague bio arrive ç en "dégouter" celles qui y étaient pourtant sensibles, ça devient grave quand même.

    @ C.W. : avant tout, je proteste pour Sanoflore qui est justement pour moi l'anti exemple "du bio qui sent le foin".

    Après pour le reste, ce n'est pas forcément ainsi que je vois les choses mais je suis très content d'avoir aussi ce genre d'analyse qui permet de confronter un peu tous les points de vue, c'est toujours instructif.

    @ Florence : en même temps, Armonia quoi ! Mais j'avoue que je connais assez peu l'odeur de punaise écrasée, ça m'intrigue !

    @ mme-beaute : "le bio c'est beau, c'est bon" : en voilà un super slogan tiens !

    @ JujudeParis : quand j'y pense, je n'ai pas non plus tant de bio que ça dans ma salle de bains. Trois ou quatres produit tout au plus.

    @ TaniaL : "Je crois que tu pourra vraiment hurler quand l'Oréal s'y mettra! " : je pense qu'ils y viendront forcément et j'avoue qu'au contraire, j'ai hâte de voir ce que cela va donner.

    @ MarieJ : "Sortir les paraben et 2-3 autres molécules de la formule, ça ne suffit pas pour moi." : banco, tu m'en mettras deux, tout comme sur le fait que le bio ne peut plus du tout être pointé du doigt sur les odeurs(encore un peu sur les textures à la rigueur).

    @ C.W. : ah bah finalement on est tous d'accord sur Sanoflore ! Weleda, je ne me prononcerai pas car j'ai jamais utilisé de produits de chez eux.

    RépondreSupprimer
  54. franchement Teddy, je ne sais pas si je trouve ça bien que Diadermine fasse du bio ou pas... evidemment, je suis d'accord avec toi sur le fait qu'ils ne font pas cela par conviction mais juste comme une part de marché supplémentaire à grignoter, et ils sont assez naïfs ou tordus pour oser l'affirmer... Au moins, chez L'Oréal (Garnier etc,), ils font vraiment semblant d'y croire... Et les gels douche Ushuaïa bio ont largement contribué à faire connaître le bio à des gens qui n'auraient jamais poussé la porte d'un Naturalia. Mon rêve serait que le bio pousse à de nouvelles normes et que les consommateurs soient davantage concernés par ce qu'ils se mettent sur la peau ou ce qu'ils mangent...

    RépondreSupprimer
  55. @ maion59 : "si on y regarde de plus près, ces labels n'exigent qu'un certain pourcentage de bio dans le produit." : si ça ne tenait qu'à moi, cela ferait longtemps que j'aurais obligé les marques à afficher clairement le poucentage de bio dans chacune de leur référence.

    @ Jube : tu as remarqué aussi que plus ça va, plus je m'énerve ! C'est fou quand même !

    Et c'est bien de penser effectivement à ces petites marques qui jouent le bio à fond mais ont beaucoup de mal à se faire une place.

    @ debilementhol : et paf dans la tête à Diadermine !

    @ Chouby36 : "Quitte a jouer les bio pourquoi ne pas fabriquer nous même nos cosmetique la ce serais bio ecolo... " : ouh la, vaste programme que tu nous proposes là !

    @ Camille N. : c'est exactement ça, il n'y a aucun plus produit à part la promesse bio qui semble être la finalité de tout soin en ce moment.

    @ DelphineD : "Et si ce raz de marée faisait en fin de compte baisser les prix !" : ah mais ça, c'est certain puisque tout le monde proposant grosso modo la même chose, la concurrence se fait sur le prix plus que sur les promesses à mon avis.

    @ MyBeautyBox : euh, ça fait cinq mots ça !

    @ Jasmine : je pense malgré tout que certaines femmes se feront flouer par le matraquage publicitaire de toutes ces mastodontes qui jouent sur la carte verte.

    @ pamme : "Très maladroite la déclaration de la Directrice Marketing, mais au moins les choses sont claires! l'unique but est de conquérir de nouvelles parts de marché." : ça a au moins le mérite d'être clair !

    PS : "et le teint écrevisse n'est pas celui qui me sied le mieux, il faut bien le dire" : j'adore !

    @ Beauteetc : désolé pour TBS, mais franchement ça vaut trop le coup ! Tu as prix exactement les deux mêmes parfums que moi en tout cas !

    RépondreSupprimer
  56. oui bien sûr, 20 euros j'exagérai... pour poser le contexte ;)

    RépondreSupprimer
  57. rhaaa exagerais. Désolée

    RépondreSupprimer
  58. @ christine84 : "c'est vraiment une nouvelle mode et que ça va se tasser." : alors certainement un jour mais pas tout desuite tout de suite à mon avis...

    @ Pony : "Le bio oui, mais pas au détriment de la qualité." : sur ce point, je pense qu'on sera tous d'accord ! Il faut vraimenr que j'essaie les soins Bio Beauté by Nuxe car je me demande vraiment ce que ça vaut.

    @ Eugénie : les Naturalia Beauté sont effectivement super pour ça, avec assez souvent de bons conseils de la part des vendeuses.

    @ Lou : "il est indéniable qu'il faut que nous changions notre manière de consommer, et pour le moment ça passe par le bio." : ah mais ça je suis tout à fait d'accord sur ce point, le souci c'est que ça s'articule assez mal avec ce que pratiquent la plupart des grandes marques cosmétiques et que nous sommes du coup dans une période transitoire où les discours sont un peu étranges.

    @ spookey : merci beaucoup, c'est gentil ! Pour le prix des soins bio, c'est très juste car les matières premières bio coûtent souvent assez chères. Du coup, lorsqu'on voit des soins bio très peu onéreux, c'est souvent qu'il ne contiennent pas grand chose de bio.

    "Pour Diadermine, j'ai beaucoup ri..." : à mon avis, eux n'ont pas vraiment du trouver mon billet très drôle !

    @ Cleopat : c'est parfois si bon d'être naïf !

    @ nino19 : c'est le démaquillant Garnier Bio Active que tu n'avais pas aimé (tu as vu cette mémoire !).

    Et pour tout te dire, je suis plus incollable sur le prix des produits de beauté que sur celui des fruits et légumes ! Je sais, c'est mal !

    @ Angylara : "c'est pour le bien de la planète et celle de notre peau !!!" : exactement, c'est la sensation qu'on npus prend pour des débiles qui est le plus pénible.

    Pour ton PS, ce serait possible car je ne suis pas obtus et que je me dis que cela peut intéresser certaines d'entre vous. Mais bonà priori, c'est pas du tout prévu (mais j'ai d'autres choses bio très sympas à vous faire découvrir).

    @ Emiliepicasso : "est-ce que tous les produits dit bio sont controlés..." : je pense que oui, c'est assez sérieux tout ça mais le souci, c'est que l'info manque de transparence vis à vis du consommateur.

    @ gattacanne : c'est un rachat qui avait fait beaucoup jaser chez les puristes du bio mais honnètement, je trouve que L'Oréal a bien su conserver les valeurs de Sanoflore... et a grandement participé à la rendre plus attractive au niveau des packagings !

    @ *°*Notre Nature de Filles*°* : toi qui suit de près l'actu beauté bio est forcément très au fait de tout ça.

    @ Earendil : et pourtant, je prône généralement la non violence !

    @ ecocentric : hello Mickael ! Tu tombes à pic car toi qui connais ce secteur par coeur et participes au développement de la cosméto bio dans toute sa noblesse, tu ne trouves pas rageant que ces grands groupes viennent un peu brouiller le discours et que cela risque de créer un amalgame entre toutes les marques proposant du bio ?

    @ Girly and Glossy : Non mais c'est clair, cette gamme Nivéa est en plus un non évènement car faire du naturel lorsque c'est le bio qui fait vendre, c'est un coup d'épé dans l'eau.

    Encore un peu de patience, le billet de demain va lever le suspense sur ses trois éléments !

    @ THEBYBLE : lol, et encore, imagines moi qui y réponds !

    RépondreSupprimer
  59. oui c'est vrai que c'est agaçant, et j'utiliserai bien d'autres produits bio de marques vraiment engagé plutot que de grandes marques mais les prix ne sont pas toujours copain avec mon banquier!

    RépondreSupprimer
  60. Anonyme17/2/11

    Eh bin moi, ça me saoûle. Et pourtant, dieu sait si je suis bioaddict: j'utilise les produits Dr Hauschka depuis des lustres. Mais imaginons une seconde l'inverse: que des produits bio se lancent dans la chimie... Personne ne croirait à leur efficacité une seconde!
    Accessoirement, cela m'agace d'entendre que le bio est cheeer, c'est pas toujours vrai, en tout cas pour Hauschka et Weleda, qui sont tout de même des pionnières.
    POur conclure, je n'ai qu'un truc à dire: résistons au greenwashing!

    RépondreSupprimer
  61. Yipppeeee!! Bravooooo!!! Whooohooooo!!!!
    Non au greenwashing, oui à la vérité vraaaiii ^^

    RépondreSupprimer
  62. J'aime bien que nous "glissions" vers le bio en matière de cosmétique, mais quand je vois en gros sur un produit "sans paraben" et qu'en retournant le contenant je vois les noms dans la composition, je fais des bonds, on se fout de nous. Quelques marques jouent le jeu, trop peu encore. Excellent billet !

    RépondreSupprimer
  63. Article de fond, vraiment intéressant et avec une réflexion à laquelle j'adhère !
    Cela fait des années que je n'achète que des produits d'hygiène et des cosmétique "bio". Je choisit mes marques avec comme critère :
    - française ou européenne
    - indépendante (pas d'affiliation à un grand groupe)
    et quand je peux rencontrer les personnes ou avoir des infos précises sur l'entreprise, c'est encore mieux.

    Je pars du principe que acheter = un acte de pouvoir. Je choisit de donner mon argent à des gens respectueux non seulement de l'environnement mais aussi de leur employé. Et donner des sous à Carrefour et un véritable calvaire T_T

    Que des grands groupes "se mettent" au créneaux Bio, en dévoyant les valeurs n'est pas surprenant.
    C'est à nous, consommateurs de faire fonctionner notre cerveau et de choisir, de prendre en compte la conséquence de nos achats... La difficulté est de toujours réfléchir, toujours se demander pour quoi on paye. L'effort n'est pas simple et certainement pas facile.

    Merci encore pour ton article :)

    RépondreSupprimer
  64. Je suis d'accord avec toi sur le "je n'ai qu'une hâte, que le label Ecocert soit partout pour forcer les marques à passer à l'étape suivante". Je viens d'une famille très (trop) bio (ma mère m'envoie encore régulièrement "la liste des additifs à éviter dans les aliments", "pourquoi il faut boycotter les déodorants de telle marque" "qu'est-ce qui se cache derrière tel label" -_-) et j'avoue que par principe, si j'ai le choix entre deux produits similaires et que la différence de prix n'est pas trop grande, j'irais vers le bio, car même marketisé à mort et seulement comme effet de mode, j'espère pouvoir faire durer la mode. Maintenant, ça m'énerve aussi de voir les marques s'y mettre à grand renfort de pub, parce que je pense tout de suite "ah bon? ils commencent seulement maintenant? pas de quoi être fier".
    Je suis contente que le bio se démocratise et s'étende, tant en termes de prix qu'en termes de dispo, mais c'est un peu pitoyable que des marques l'utilisent comme argument marketing, ça ne me paraît ni innovant, ni révolutionnaire, juste normal. Alors certes, c'est très hypocrite de dire "on fait une gamme bio et on garde le reste", mais c'est aussi comme ça qu'on investit en R&D bio et contrairement à cette charmante commerciale Diadermine, je pense que la cosméto bio n'en est qu'à ses débuts et n'a pas fini de se développer.
    Autre bio, j'ai reçu aujourd'hui ma Bio-Oil, donc je commence le test ce soir :)

    RépondreSupprimer
  65. Anonyme17/2/11

    Je te cite : "Moi, ce dont j'ai envie, ce que j'attends de la Planète-Beauté, ce sont des soins toujours plus performants, toujours plus originaux, avec des actifs nouveaux, des méthodes d'applications inédites, des concepts forts... "

    Voilà exactement le genre de raisonnement qui poussent les sportifs à se doper : le public veut toujours du plus fort, plus loin, plus haut, plus nouveau. Pour exister, il faut battre le record du monde chaque année, sinon le public se lasse... N'est-ce pas un raisonnement ahurissant ? Pourquoi souhaites-tu toujours plus d'actifs nouveaux, toujours plus, toujours plus ? Si on se contentait un peu plus de ce qu'on a, si on arrêtait un peu la surproduction et la logique de "celle-ci a l'air de marcher mieux, je jette l'ancienne" ? Une bonne crème, qui marche, on en a toutes une. Je n'ai pas besoin de la dernière crème Caviar-Extense-Neo-Chirug-Lift-3D. Et vous non plus. J'ai besoin de moins de frustration, j'ai besoin de plus de simplicité.

    RépondreSupprimer
  66. @ Monsieurjulien : alors sur ce sujet, je ne dis trop rien car personnellement, tous ces dangers ne m'effraient pas personnellement. J'ai plus peur par exemple des ondes magnétiques dans lesquelles je suis toute la journée avec du Wifi non stop !

    Ou plutôt non, je m'inquiète pas pour ma peau mais plus pour la planète à la rigueur.

    @ Amélie : ah tu penses ? Moi, je suis presque certain qu'il y a aura une gamme l'Oréal Paris bio d'ici la fin 2011. Garnier ou pas ! On prend les paris ?

    @ Sof : "Au moins, chez L'Oréal (Garnier etc,), ils font vraiment semblant d'y croire..." : j'adore !

    Et bien d'accord pour Ushuaia que je n'ai d'ailleurs volontairement pas cité car ce virage bio est à peu près logique vu le positionnement de la marque.

    @ Gwen : vraiment, il y a plein de marques qui ne sont pas beaucoup plus chères qu'un soin Diadermine.

    @ Anonyme : "Mais imaginons une seconde l'inverse: que des produits bio se lancent dans la chimie... Personne ne croirait à leur efficacité une seconde!" : très bonne remarque !

    @ Mooglosaurus : lol, ça c'est de l'enthousiasme !

    @ Eve : ah mais les parabens, c'est le grand éventail préféré des marques qui, comme pour le bio, l'excluent de certains produits mais pas tous.

    @ Kaeru : "acheter = un acte de pouvoir." : c'est clair qu'en transformant l'acte d'achat en acte militant, ça changerait toute la manière de voir les choses.

    @ Fairy Lélie : lol, j'adore le coup de la maman super prévenante et super inquiète surtout.

    Enorme le coup de Bio-Oil, c'était suite à mon billet que tu l'avais découvert ? Il faut à tout prix que tu nous dises les résultats que tu obtiendras avec ?

    @ Anonyme : c'est vrai que àa peut être interprété comme ça mais en même temps, la recherche scientifique est telle que l'on peut décemment prétendre à des découvertes régulières. C'est quand même sain de vouloir toujours plus d'efficacité, non ?

    RépondreSupprimer
  67. D'un côté, je suis d'accord. Tous ces lancements très "uniquement marketing"... on se sent un peu pris pour des cons. C'est un poils fatiguant !

    D'un autre côté, j'aime ce que ça révèle : le bio devient incontournable. Je ne pense pas que ce débarquement en force soit juste une mode, moi j'y vois plutôt une mutation en profondeur de nos attentes. Une mutation durable qui va encore s'intensifier. Clairement, je pense que la dame se trompe en affirmant que le bio ne supplantera pas un jour le conventionnel. Je pense que le bio deviendra le conventionnel !

    La première grande marque qui sentira ce vent là, prendra une vraie longueur d'avance ! Elle nous présentera de vrais produits, vraiment novateurs... et nous on se sentira un peu moins pris pour des cons !

    J'ai hâte !

    RépondreSupprimer
  68. nino1917/2/11

    Merçi ma petite Spookey et à toi aussi cher Mr teddy, heureusement qu'il y en a qui ont une mémoire infaillible....Ah la quarantaine!!!!!

    RépondreSupprimer
  69. Et bien le problème avec toutes ces marques qu'y se mettent au bio,on y perd en qualité et quelque part, ça décrédibilise le vrai bio!

    RépondreSupprimer
  70. Le plus fort c'était quand même ce pauvre Yves Rocher qui a réussi à faire croire à la moitié de la population française qu'il faisait du bio... Alors que sa gamme bio ets sortie il y a 2 ou 3 ans... Il suffit qu'il mettio bio sur : camomille bio pour qu'on croit que le produit est bio !!!!

    RépondreSupprimer
  71. Personnellement, je suis pas mal aussi les actualités beauté et je connais quelques marques qui se veulent "bio" et qui le sont réellement...

    Par contre, elles ne faisaient pas de produits avant et conservent leur expertise.

    Les marques comme So'Bio par exemple, je trouve leur action plutôt non ?

    RépondreSupprimer
  72. Teddy,

    Je ne suis pas d'accord avec toi !

    Le bio n'est pas réservé aux marques de niche et le fait que des marques de grande conso se lancent sur le créneau (pour y faire de l'argent) ne me pose pas de problème dans la mesure où ils respectent les labels en vigueur. S'il y a des abus il faudra alors se poser la question de la légitimité des labels, mais c'est autre chose !

    Fabergé vend du parfum chez Carrefour, Chanel chez Séphora, Etat libre d'Orange en concept store. Les trois ont leur clientèle, les trois ont leur prix, mais les trois font du parfum.

    Je pense que personne ne s'attend à avoir le même produit en bout de course. Il en est de même pour le bio: A chacun son parfum, à chacun son bio !

    RépondreSupprimer
  73. Oh comme je suis d'accord. Mais bon les industries qui cherchent à se remplir les poches c'est pas nouveau !
    Le tout est d'apprendre à séparer le bon grain vraiment bio de l'ivraie ;o)

    RépondreSupprimer
  74. Ah !!! Moi je suis bien d'accord avec toi. Je trouve cela tellement hyppocrite. Sans parler de la campagne de lancement de ces produits pseudo bio sur les blogs des "influentes"qui a fini de décridibiliser, à mes yeux, toutes ces marques que, de toutes façons, je n'utilise plus. Ce marketting qui veut surfer sur la vague du bio parcequ'il pense que c'est une tendance qu'il faut saisir au vol pour ne pas perdre des parts de marché, je trouve ça tellement énorme qu'eh bien j'en serais presque outrée. Le bio n'est pas une tendance, un truc cool à la mode qui fonctionne en 2011. Le bio est le contraire de tout ça, justement. Il ne suffit pas d'utiliser Monculcestdupoulet BIO pour être bio et se respecter, respecter l'autre et tout le système. Bref. Ces produits qui hier empestaient le paraben, aujourd'hui l'ont remplacé par un autre truc tout aussi pourri et ce n'est pas parce que le package est vert et estampillé BIO que je vais l'utiliser. Cela reste un produit sorti tout droit des têtes des ex étudiants d'HEC qui ont des objectifs à atteindre, et ce n'est pas leur intelligence commerciale qui va me séduire. Bien au contraire !

    RépondreSupprimer
  75. Anonyme22/2/11

    Eh bien, voilà un article qui fait parler !
    Je pensais la même chose, sans forcément avoir envie de le dire... Bio, bio, bio ! Pfff du grand n'imp', oui ! Enfin, à mon sens et en règle générale.

    En cosmétique, formuler du Bio est un vrai casse tête car outre le fait de devoir respecter les contraintes imposées par Cosmébio ou autre organisme certificateur, il faut calculer le % de matière Bio dans la formule, tout en respectant les contraintes de prix imposées par le client ainsi que son cahier des charges. Que les matières premières soient Ecocert, avec certificat Ecocert valide à l'appui (administrativement, le Bio = énormément de paperasse !).
    Il faut également que les formules soient stables, que les textures soient top et ne déphasent pas et que le parfum soit correct et qu'il rende bien sur la base, ce qui est loin d'être évident, croyez moi !
    (J'adore le petit clin d'oeil au Sanoflore qui sent le foin, je l'ai utilisé un temps très court, un jour, mon mari m'a dit "mais qu'est-ce que tu as mis ? Tu pues !!! --> OK, j'ai compris le message, bye bye Sanoflore qu'on dirait de la pommade change tant la texture est épaisse et qui pue !).

    En industriel aussi c'est un vrai casse tête.

    Matières premières naturelles, certifiées Ecocert, certes, mais parfois beaucoup plus allergisantes que certaines matières premières chimiques. Rares sont les huiles essentielles et les concentrés parfumants sans allergènes... en général, ils sont bien chargés.

    Le Bio est qualifié comme étant un marché niche, mais en même temps, il faut y être ! Quelle contradiction !


    Alors, perso, le Bio... ben cause toujours, tu m'intéresse !!!

    RépondreSupprimer
  76. Moi je suis très branchée bio et produits naturels, mais de source sûre (Ecocert n'étant qu'à une quarantaine de km de chez moi...), les labels sur les produits cosmétiques sont parfois délivrés très très rapidement (au vu du nombre de produits présentés)...
    Mais je dis ça je dis rien hein...

    RépondreSupprimer
  77. Je ne me fie pas à l'écrito "bio", je regarde les ingrédients. Et de façon, pour du vrai bio, il faudrait avoir des nappe fréatique nickel (je ne crois pas que cela soit le cas) et quand ça vient d'autre pays, les normes ne sont pas forcément les mêmes, de plus il y a le transport et l'effet de serre. Alors une chose est sure, bio ne veut pas dire meilleur pour la santé. c'est plus une politique de préservation de l'environnement , mais bcp de marque se joue de ça laissant croire que c'est forcément meilleurs pour nous (où pour cacher des ingrédients plus nocif car un produit est ceertifier bio dès un faible pourcentage de produit naturelle (sachant que rien que l'eau compte comme tel).

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails