10 août 2010

Le boom de la beauté halal


Vous le savez si vous me suivez un peu, j'aime bien passez du coq à l'âne sur ce blog. Alors, après vous avoir parlé d'une gamme de soins champêtres hier, je voulais revenir à quelque chose de plus sérieux aujourd'hui. Tout ça sans transition bien sûr ! Du coup, je profite de l'actualité, puisque le ramadan commence demain, pour rebondir sur une tendance de fond que j'observe depuis quelques semaines, en me disant qu'il faut absolument que je vous en parle : le boom de la beauté halal.


Beauté halal, je dois vous avouer que j'ai eu du mal, au démarrage de mes recherches, à appréhender le concept. D'ailleurs, même après en avoir parlé avec plusieurs personnes, il reste encore quelques zones floues. Commençons par l'essentiel car je crois que c'est ce qu'il y a de commun à tous les produits que je vais vous présenter : apparemment, une crème, un rouge à lèvres, un parfum... peut prétendre à la certification halal lorsqu'il ne contient ni dérivés de porc, ni alcool. Finalement, rien de bien surprenant me direz-vous. L'une des premières marques à avoir investi ce marché est OnePure, sous l'initiative d'une canadienne convertie à l'islam et désireuse de pouvoir apporter à ses soeurs de foi une ligne de soins en adéquation avec leurs valeurs. Au delà de cette caractéristique, la gamme est structurée d'une manière tout à fait traditionnelle (acné, hydratation, anti-âge, blanchiment...).


En France, l'offre est encore assez peu étoffée. On peut noter néanmoins la présence de Jamal, ligne "soumise aux contrôles rigoureux de l'Institut Musulman de la Mosquée de Paris". Jamal est distribuée en vente en réunion, sur le même principe que les boites Tupperware pour vous donner une image ! A noter que les prix ne sont pas excessivement chers (environ 20 euros la crème hydratante et à peine plus pour le soin anti-âge). Il y aussi la marque Saaf, qui est un peu le haut de gamme de la cosméto halal. Packagings plus soignés, offre produits plus complète, prix plus élevés... le tout sur un positionnement un peu différent de Jamal. En effet, sur son site internet (ICI), Saaf met plutôt en avant ses formules pour leur côté safe plutôt que pour leur côté halal. Je le précise car j'y reviendrai un peu plus bas.


En tout cas, vous l'aurez compris, le marché de la beauté halal n'était pour le moment pas très palpitant. Mais cela risque de changer dans les prochaines semaines. Au rayon maquillage d'abord puisque fin juillet a été annoncée la naissance de Samina Pure Make Up, qui se proclame comme la première marque de maquillage halal. Même concept que pour les crèmes, il s'agit simplement de crayons, ombres à paupières, rouge à lèvres... exempts d'alcool ou de dérivés de porc. Là aussi, la marque communique un peu sur deux tableaux : d'un côté la beauté halal et de l'autre le maquillage des peaux sensibles puisque les formules sont dénués de conservateurs etc... Là j'avoue que le positionnement de Samina Pure Make Up (et de Saaf par la même occasion) m'embête un peu car clairement, il existe déjà beaucoup de marques spécialisées sur le soin et le maquillage des peaux sensibles (Innoxa, EyeCare, La Roche Posay, Couvrance...) alors quitte à proposer du make-up halal, autant le faire clairement plutôt que d'essayer de la jouer "il est hypoallergénique, parfait pour les peaux réactives...".


Je résume. Le soin halal, c'est fait. Le maquillage halal, aussi. Reste le parfum. Mais là aussi les choses sont en train de bouger car la marque Atelier des Parfums a annoncé fin juin, lors d'un salon en Malaisie (l'un des pays ou le marché halal est le plus important au monde), le lancement des premiers parfums halal. J'ai pu poser quelques questions à un responsable de la marque mais je me rends compte en écrivant ce billet que j'ai oublié une petite question purement technique : comment fait-on du parfum sans alcool ?! Je sais que pour les parfums bio, on peut utiliser de l'alcool de blé bio par exemple, mais là, est-ce que cela se rapproche plutôt d'une eau de senteur pour enfant ? J'irais chercher l'info et vous tiendrai au courant mais toujours est-il que L'Atelier des Parfums y est arrivé. Même qu'il y aura pas mal de fragrances (masculines et féminines), certaines étant des reformulations de parfums déjà existants chez la marque, d'autres de vraies créations. J'ai aussi appris que, plus encore que les ingrédients utilisés, les modes de production de ces parfums devaient répondre à un cahier des charges précis pour obtenir l'homologation halal. Par exemple, il faut que les travailleurs de l'entreprise soient de religion musulmane, qu'ils puissent faire leurs prières quant elles tombent pendant les heures de travail... Là, j'avoue que cela me pose plus de souci : est-ce que si un catholique ou un juif participait à cette chaîne de fabrication, le parfum ne serait pas conforme au standard exigé ? Ce genre de préférence communaitaire est un peu borderline à mon goût et cela mériterait une réflexion plus globale je pense.


Enfin bref, interrogeons-nous un instant à la vue de tous ces éléments. La question est toujours la même sur la Planète-Beauté : à qui profite le crime ?! Vous avez sans doute remarqué que le rayon alimentaire halal est en pleine croissance depuis quelques mois. Dans les supermarchés, un linéaire est maintenant parfois entièrement dédié à ces produits et d'ailleurs un magasin 100% halal avait ouvert il y a quelques semaines (c'est par LA si vous ne vous en souvenez plus). De grandes marques de l'agro-alimentaire (Fleury Michon par exemple) se sont déjà positionnés sur ce marché dont on peut du coup penser qu'il est 1) prometteur et 2) stratégique en terme de développement. Il n'y a donc aucune raison que cela n'arrive pas jusqu'au rayon beauté, et je pense que nous allons assister dans les prochains mois à de nombreux lancements dans ce sens. J'avoue que moi, l'athée de service par excellence, j'ai un peu de mal à concevoir comment l'expression d'une foi peut s'exprimer dans le choix d'un crayon khôl ! Mais si cela peut répondre aux besoins de certaines femmes (et d'hommes d'ailleurs) alors tant mieux. Au fond, la seule chose que je redoute un peu, c'est que cette hausse probable de la demande de produits de beauté halal ne vienne pas d'un besoin spontané des consommateurs mais soit plutôt le simple fruit d'un marketing communautaire initié par des marques qui ne verraient là qu'un simple filon juteux à exploiter. Car par respect pour ceux qui apportent de l'importance à la religion, je trouverai malvenu que ce genre d'initiatives ne viennent que de simples profiteurs...

Et vous, que pensez-vous de tout cela ?
Je vous laisse exprimer votre avis, dans la joie et la bonne humeur et toujours dans le respect de l'autre (je le précise car c'est un sujet qui peut "déborder", même si je sais que j'ai des lectrices et des lecteurs en or et dont les commentaires sont toujours truffés de réflexions intéressantes!).
PS : à ce soir pour le tirage au sort Sinagua et du rattrapage Codage. Suspense...

27 commentaires:

  1. Ce n'est pas un marché que je connais bien mais je pense qu'il peut être très intéressant. En effet, je peux très bien comprendre que la religion halal s'étende au niveau cosmétique et beauté et je pense que c'est un bon créneau à "exploiter".... après je n'y connais pas grand chose dans ce domaine :)

    RépondreSupprimer
  2. Ecoute, personnellement, je trouve cela presque comique. La nourriture, ok, mais le make up !!!!!! C'est clair que c'est dans un but purement commercial. Je ne pense pas que jusqu'à aujourd'hui, les femmes musulmanes faisaient attention à ça... Cela dit, peut-être que ce nouveau marché les attirera. Tout dépend aussi de la qualité des produits.

    Concernant l'Atelier des Parfums, là, je suis choquée. C'est de la discrimination pure et simple. Halal ne veut pas dire "ne pas employer des gens qui ne sont pas musulmans" que je sache...
    On a des lois et elles sont pareilles pour tout le monde : pas de discrimination à l'embauche.

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve que ça a du bon, et du moins bon.
    Pour le côté positif: je pense que ça fera plaisir à la communauté musulmane, car cela répondra sûrement à une attente, pour les plus croyants et pratiquants d'entre eux. J'ai toujours aimé à dire (et surtout à penser) que la beauté devait être accessible à tout le monde, et si certaines personnes de cette communauté se privaient de produits pour des raisons religieuses, les voilà comblés!
    Cependant, de tous les musulmans (notamment des femmes) que je connais, pratiquants ou non, aucun ne m'a jamais parlé de ce problème, et même plus globalement, je n'en ai jamais entendu parlé... Donc comme toi, je pense que c'est plus un segment prometteur économiquement parlant, que un besoin réel, du moins en France (je ne me prononce pas pour les pays musulmans).

    Ensuite je trouve dommage d'autant diviser la population, car cela pourra passer un message différent, du style: un bon musulman utilise des produits de beauté Halal. Ce qui pourrait les contraindre plus qu'autre chose non? Après tout s'ils veulent des produits Chanel contenant de la glycérine de porc (je ne sais pas s'il y en a, c'est un exemple, of course), ils devront se rabattre sur une marque qui les fera peut etre moins rêver.

    Bon je pars peut être un peu loin, mais, en résumé, je ne sais pas si ce développement sera bénéfique ou non...

    RépondreSupprimer
  4. @ Make Up By Yass : ah, voilà un commentaire qui fait plaisir de bon matin ! Merci.

    @ Malicia : Lorsque tu dis qu'il s'agit d'un bon filon à expoliter, est-ce que tu veux dire pour les marques ? Ou pour les consommateurs ?

    @ Véro : C'est rigolo car tu parles "justement d'un nouveau marché qui les attirera". Je sais que le propre du marketing est de créer le besoin mais ça me coince un peu que cette fois, on utilise la foi des gens pour cela.

    Pour la discrimanation religieuse à l'embauche, je ne peux que te rejoindre.

    @ Claim : merci pour ton commmentaire intéressant !

    Tu pointes notamment la question intéressante des pays étrangers. Car de mon côté, je suis comme toi, aucune personne de mon entourage et de confession musulmane ne m'a jamais dit qu'elle avait besoin / envie de soins cosmétiques halal. Mais je me dis que cela est peut-être différents ailleurs où c'est peut-être une vraie demande du consommateur.

    Les marques du réseau sélectif ne font déjà pas de bio, alors le halal chez Chanel, ce n'est pas pour tout de suite à mon avis !

    RépondreSupprimer
  5. gisele10/8/10

    Je suis tout à fait d'accord avec toi, Véro et Claim : encore une façon de différencier les gens, là selon leur religion, avec discrimination dans le travail qui donnera du grain à moudre à certains pas bien intentionnés,et inutilement, si les musulmans n'ont rien demandé.

    RépondreSupprimer
  6. Un bon filon pour les marques.
    Concernant tes interrogations, voilà ce que j'en pense :
    le marché du "halal" est pour l'instant une niche. Coté alimentaire, ça se développe mais touuut doucement (ou en tt cas ça n'a pas beaucoup de visibilité). A part dans les épiceries halal de quartier, et un micro-rayon en supermarché, c'est pas vraiment "le pied" pour les musulmans.
    Concernant la beauté, c'est encore "pire", limite de la micro-niche. Disons que ça permet à la personne très croyante d'aller au bout de ses pratiques (après tout, normalement, je crois que les musulmans n'ont même pas le droit de toucher du porc, donc en se tartinant le visage avec des produits qui en contient, c'est pas over top pour leur foi). Là ou messieurs les marketers et les marques entrent en jeu, c'est en donnant de la visibilité au "concept". En gros, on joue sur une petite demande en lui donnant peu à peu de la visibilité pour accroitre la demande et créer un besoin.
    Voilà mon avis à première vue, sans trop me renseigner.

    RépondreSupprimer
  7. Hasegawa10/8/10

    Le principe en soit même si je le trouve un peu étrange n'est pas mal pour ceux qui sont très rigoureux dans leur foi après tout c'est leur vie. Là ou ça coince pour moi c'est que pour avoir le sigle hallal "il faut que les travailleurs de l'entreprise soient de religion musulmane, qu'ils puissent faire leurs prières quant elles tombent pendant les heures de travail.."
    Les laisser faire leurs prières est compréhensibles mais n'embaucher que des travailleurs musulman, là j'avoue que ça coince car c'est extrêmement discriminatoire et il me semble que les discriminations raciales ou religieuses sont interdites dans les lois.
    Il faudrait qu'ils revoient ce point là.

    RépondreSupprimer
  8. laure10/8/10

    des produits specifiques aux peaux noires, aux chevx crepus, aux asiatiques (ca existe?), aux peaux sensibles, etc ...OK.
    des produits specifiques a 1 religion??....jai un peu envie de dire "n'importe quoi"..
    enfin, les gens sont libres de croire et faire ce qu'ils veulent. et si ca repond a un reel besoin, une reelle demande, alors tant mieux pour elles.

    RépondreSupprimer
  9. Montaw10/8/10

    Moi je suis du même avis que les commentaires précédents : ça me semble bien marketing et un filon à exploiter pour les marques : aucune des filles musulmane que je connais n'a jamais parlé de besoin de maquillage halal, et pourtant elles se maquillent.

    D'un côté je trouve ça bien que les gens très religieux puissent acheter du maquillage sans se poser de questions ou sans avoir à passer 3 plombes à detailler les étiquettes mais de l'autre je n'ai pas l'impression qu'il y ait une réelle demande.

    Ce qui me dérange c'est le risque de culpabilisation des femmes musulmanes qui n'utiliseraient pas ce type de maquillage.

    Quant à l'Atelier des parfums c'est me pompon ! J'ai les poils qui se hérissent rien qu'à lire ce que tu as écrit : c'est sacrement discriminatoire, ça ! A revoir très vite !

    Ce qui me dérange un peu c'est le risque de culpabilisation des musulmanes qui n'utiliseraint pas ce type de maquillage.


    Ce qui me gêne, c'est le risque de p

    RépondreSupprimer
  10. Pour ma part je pense que c'est avant tout un besoin totalement créé par les marques: les femmes musulmanes n'ont pas attendu le maquillage halal pour se faire belles. Mais bon après tout pourquoi pas, personne n'a besoin non plus réellement de se peindre les ongles.

    Par contre je me pose 2 questions:
    - Est-il interdit dans la religion musulmane de toucher du porc ou de l'alcool? Avec quoi désinfectent-ils les plaies par exemple? Il me semblait que pour ces 2 ingrédients, c'était s'en nourrir seulement qui était interdit...si quelqu'un de confession musulmane peut confirmer..
    - Je pense que ces produits sans porc ni alcool existent déjà: il suffit de trouver une marque qui n'utilise pas de produits animaux dans ses compositions, ils doivent bien avoir aussi des produits sans alcool.

    Bon après dans l'absolu j'ai rien contre, mais je pense que c'est plus un marché "gadget" qu'autre chose: c'est un peu comme si une marque de cosmétique sortait uniquement pour les rousses ou pour les femmes de moins 1m60...

    RépondreSupprimer
  11. nino1910/8/10

    J'ai même vu un burger halal, un mc do qui ne porte pas le nom de mac do, alors pourquoi pas les produits de make up!!! ma foi, i y en a qui sont prêts à tout pour se faire de l'argent, soyons honnêtes. Mais je pense que ça peut intéresser certaines personnes. Les musulmans, ont le sait déteste le porc...Mon père était marocain, et je le sais, oh combien!!! pour ma part, je mange du porc....Je trouve par contre que l'on sectarise une fois de plus cette communauté. Ils sont de plus en plus en dehors du système occidental....C'est bien dommage, mais bon, suis pas raciste moi, il manquerait plus que ça!!!!! Je pense que certaines personnes manipulent, en faisant une publicité pour des produits halal et une fois de plus on en a un bel exemple....Suis franche Mr Teddy et c'est ce que je pense réellement.....

    RépondreSupprimer
  12. @ Gisele : surtout, encore une fois, qu'on ne ressent pas vraiment de demande de la part des femmes musulmanes si j'en crois tous les commentaires ici.

    @ Malicia : "Là ou messieurs les marketers et les marques entrent en jeu, c'est en donnant de la visibilité au "concept". En gros, on joue sur une petite demande en lui donnant peu à peu de la visibilité pour accroitre la demande et créer un besoin." : viens que je t'épouse !

    @ Hasegawa : pour contourner la loi (en tout cas la loi française), il suffit de faire fabriquer cela à l'étranger, dans un pays musulman.

    @ Laure : et encore, nous n'avons pas encore eu les produits pour les femmes de 40 à 45 ans, d'origine asiatique, de confession musulmane et de groupe sanguin O !

    @ Montaw : "Ce qui me dérange un peu c'est le risque de culpabilisation des musulmanes qui n'utiliseraint pas ce type de maquillage. " : j'espère aussi que cela n'arrivera pas car cela serait la preuve qu'un besoin artificiel a été créé par le marketing.

    @ Junkan : je ne saurais répondre à tes questions avec précision, n'étant pas un expert ès religion. En revanche, je sais que certaines marques doivent, pour prétendre à la qualification halal, utiliser des produits ménagers sans alcool pour l'entretien de leurs entreprises.

    @ Nino19 : oui, tu as tout à fait raison, il y avait cette histoire de Quick Halal dans le Nord si ma mémoire est bonne. Merci de ton avis en tout cas.

    RépondreSupprimer
  13. Je trouve cela completement ridicule !! Mais jusqu'ou les humains vont aller, pourquoi pas des maisons halal aussi ? des casseroles halal ? du gel douche ? des voitures ?

    Et puis je suis désolée mais je trouve ca un peu raciste de faire une marque pour les musulmans, ce serait des chrétiens qui auraient fait cela il y aurait déja des associations qui les auraient accusées de tous les maux de la terre.

    Vraiment il ne manquait plus que ca, en plus ca met encore les musulmans de coté car c'est fait pour eux meme si personne ne m'interdit d'en acheter vu que je ne suis pas musulmane je me sens pas du tout concernée, meme exclue...

    Merci pour cet article et pour une liberté d'opinion.


    Les filles, cherchez pas, achetez du MAC ;)

    RépondreSupprimer
  14. sagattine10/8/10

    Si ça répond à une demande, je trouve ça très bien. Et puis les parfums (et les autres produits) peuvent aussi concerner les personnes qui ne sont pas intéressées par le halal mais juste par le fait d'avoir des produits sans alcool.

    Par contre le cahier des charges je suis assez sceptique (pour rester modérée) : si les produits sont fabriqués en France ça me paraît impossible à respecter (parce que concrètement ce serait une entreprise où l'embauche serait soumise à la religion...)

    RépondreSupprimer
  15. Anonyme10/8/10

    bon allez je me lance aussi à laisser un commentaire, puisque j'ai aussi écrit un article sur ce thème, donc on va dire que j'ai un peu étudié la question.
    Tout d'abord je pense que le maquillage halal a pour vocation de s'ouvrir à l'extérieure et non de ghettoiser une communauté, puisque n'importe quelle femme musulmane ou pas peut utiliser un maquillage halal! (je sais c'est logique, mais il ne faut pas penser que le maquillage halal ne s'adresse qu'à la femme musulmane, tout comme les boucheries halal qui sont ouvertes à tous, beaucoup de non musulmans y vont pour la qualité de la viande). De plus il existe bien aujourd'hui un segment ethnique pour les peaux noires dans la cosmétique. Et bien cette nouvelle segmentation suit cette tendance en s'adressant aux femmes arabes. Quelles sont leurs spécificités? D'après Sandrine Japhet, créatrice de Jamal"« La femme maghrébine correspond à un nature de peaux bien définie : elle a un grand besoin d’hydratation tout en ayant la zone T très exposée, elle est assujettie aux tâches de peau, et elle connaît un vieillissement cutanée plus important autour des lèvres et des yeux.(...) La femme maghrébine se reconnaitra aussi à travers le packaging qui a la particularité d’être écrit en français et arabe ! ».Concernant la charte halal: elle reprend en effet les mêmes exigences que les produits bio (produits naturels, pas de provenance animale...), et subit un contrôle d'une autorité religieuse pour pouvoir être estampillée halal. Il faut ainsi prendre le halal comme un label, au même titre qu'il existe Eco cert... Pour ce qui est du business autour, je dirai que ce sont les mêmes intentions que pour le bio. certains fabricants ont une démarche sincère et engagée et d'autres pensent aux profits...
    Voici mon humble avis sur la question!
    Et bravo pour Teddy pour soulever ce genre de polémique et pour ton travail de recherches...toujours aussi inédit. A chaque fois je me demande où tu peux bien aller chercher tout ça!!

    Karima

    RépondreSupprimer
  16. Marie10/8/10

    Je ne savais même pas que le make up halal existait! Je comprends que la nourriture halal existe mais le maquillage...? Je trouve ça un peu exagéré... mais bon si cela peut permettre aux femmes musulmanes très croyantes de se sentir belles tout en respectant leur religion, pourquoi pas.

    En dehors du côté "religion", je serais rassurée de savoir que mon maquillage ne contienne pas d'extraits de porc, ou de n'importe quel animal d'ailleurs. Je trouve ça un peu dégoûtant et j'évite de m'interroger sur la composition de mes produits.

    J'adore tes articles ils sont toujours complets et tout y est bien expliqué :)

    RépondreSupprimer
  17. Je rejoins complètement Karima, qui m'a devancer dans ma réponse ;)
    Très intéressant cet article :)
    Merci à toi :)

    RépondreSupprimer
  18. @ Linoa : Des maisons, des casseroles et des voitures halal ? Moi, cela ne m'étonnerait même pas si cela était inventé un jour !

    @ Sagattine : oui, je pense comme toi que cela n'est pas possible en France puisque le code du travail interdit normalement tout type de discrimination.

    @ Karima : merci pour ton commentaire éclairé qui participe au débat. Je te rejoins sur le fait que comme le bio, cela peut partir d'une bonne intention pour finalement déboucher sur du pur marketing. En revanche, tu cites la créatrice de Jamal qui explique que ces produits sont intéressants car parfaitement adaptés au profil de peau des femmes ciblées. Mais ne penses-tu pas qu'il existe déjà un tel choix de soins cosmétiques que ce type de produit existait déjà ? Pour moi, ce n'est pas vraiment un argument tenable.

    @ Marie : oui, c'est vrai qu'on est en droit de se demander ce que vient faire le cochon dans un crayon khôl, cela fait même un peu peur quant on y pense.

    @ Liloo : ravi que le papier t'ai plu, je trouvais que c'était un sujet qui pouvait être intéressant et que l'on avait pas encore forcément vu ailleurs.

    RépondreSupprimer
  19. selon moi, tu as la palme de l'article le plus intéressant de l'année en matière de beauté/société. Je n'ai encore rien lu ailleurs sur la question. Bravo !
    Sof

    RépondreSupprimer
  20. Puis que ce soit du pur marketing ou pas, au fond, qu'est ce que ça peut bien faire? loool
    Sleek et Black up cible les peaux noires, Laroche posay plutot les peaux blanches, MUFE et MAC un peu de tout... Si ça marche, tant mieux, non?
    :)

    RépondreSupprimer
  21. Montaw11/8/10

    Houlala, désolée pour mon message, j'ai eu des soucis avec l'iPhone et pas d'autre réseau internet en ce moment. So sorry.

    RépondreSupprimer
  22. Anonyme11/8/10

    Le discours de la créatrice de cette marque est peu faussé par le fait que le plus grand nombre de musulmans sont Asiatiques ou Indiens

    A moins que ce soit une marque dediée au marché français uniquement ?

    Lunasol7

    RépondreSupprimer
  23. @ Sof : merki belletebuzz ! Mais attends, il me reste encore 5 mois pour faire encore plus fort !

    @ Liloo : oui bien sûr, mais là, on est au delà d'une simple segmentation de gamme par type ou par couleur de peau. Et si le marketing ne me gène quasiment jamais (c'est la loi du marché), je trouvais le concept étonnant car moi, le halal ne concernait que ce qui était ingéré, non ?

    @ Montaw : allez, je vais demander à développer une application Planète-Beauté ! Y a t il un informaticien dans la salle ?!

    @ Lunasol7 : très pertinente remarque.

    RépondreSupprimer
  24. Avant tout hallal signifie "autorisé".
    Tout comme casher quoi.

    @ Linoa : Des maisons, des casseroles et des voitures halal ? Moi, cela ne m'étonnerait même pas si cela était inventé un jour !

    Impossible lol, les casseroles et compagnie ne sont pas toucher par le halal... ça n'aurait aucun sens religieusement parlant...


    @ Anonyme du 10/8/10 :" Et bien cette nouvelle segmentation suit cette tendance en s'adressant aux femmes arabes."

    Bien ils ont TRES TRES mal ciblés leur clientèle et ce sera un véritable casse tête pour eux, étant donné que des chinoises, métisses, arabes, maghrébines, pakistanaises etc etc.. sont musulmanes. Commercialiser des produits strictement halal pour les maghrébines serait être à côté de la plaque .

    Concernant le point discriminatoire, je ne sais pas d'où cela sort??? Ou alors, c'est une mouvance religieuse un peu spéciale qui a exigé cela. Car, il n'est nullement interdit d'embaucher un non musulman pour des entreprises musulmanes, qu'est-ce que c'est que cette inovation encore?

    Enfin bref, je pense de toute façon que cela est plus commercial qu'autre chose, surtout quand on sait que le secteur du halal alimentaire est tenu par des non musulmans.
    Je pense que ce sera de même pour les cosmétiques.
    On se rend vite compte qu'ils sont prêts à utiliser des points, des besoins afin de pousser cette "communauté à consommer des produits "plus proche de leur religion".

    @ anonymes: Pour ce qui est du business autour, je dirai que ce sont les mêmes intentions que pour le bio. certains fabricants ont une démarche sincère et engagée et d'autres pensent aux profits... = Tout à fait d'accord.

    Alors qu'en réalité les musulmanes comme moi, soit :
    1/Utilise des produits cosmétiques sans se soucier du côté halal, même si on n'utiliserai pas une super crême clairement revendiqué a base de graisse porcine (j'exagère à titre d'exemple).

    2/Ne se maquille pas au vu de leur pratique religieuse, ou alors juste un peu de khôl noir.

    3/utilise du bio ou tout autre produit exempt d'alcool, ce qui est quand même facile à trouver en cherchant bien.
    Concernant le parfum utilisation du musc (en provenance des émirats) est la parade la plus courante pour éviter d'utiliser du parfum contenant de l'alcool.


    Après même si ce genre de gamme est lancé, je ne pense pas que cela excercerait une quelconque pression sur les femmes musulmanes.

    RépondreSupprimer
  25. Je rejoins quelques commentaires :

    1/ Très choquée par la discrimination à l'embauche de l'Atelier des Parfums.

    1/ C'est très bien que l'on propose des produits adaptés à toutes les franges de population, mais attention aux dérives purement commerciales. J'avais parlé de One Pure à sa sortie : les seuls arguments halal que j'avais vus étaient l'absence d'alcool et de dérivés porcins. Or il y a peu de produits avec de l'alcool aujourd'hui (pour en être sûr, c'est facile à vérifier sur l'étiquette !!!) et aucun à ma connaissance à base de dérivés porcins... Donc pour moi le positionnement de cette marque ne tient pas debout, surtout vus les prix !! Les musulmanes peuvent très bien se fournir dans les marques classiques, juste en lisant les compositions.

    3/ Tous les musulmans ne sont effectivement
    pas maghrébins, je rentre d'Indonésie, j'en sais quelque chose ;)

    4/ Une question que je me pose : l'alcool est interdit par voie oral0e dans la religion musulmane, on peut bien comprendre pourquoi. Mais par voie topique ??? Je ne vois pas bien. D'autant plus qu'il y en a comme l'a dit quelqu'un dans les produits détergents / désinfectants etc...

    RépondreSupprimer
  26. @SO.

    Halal, ne veut pas seulement dire sans alcool ni graisse de porce.
    L'obtention d'un certificat "Halal" contient de nombreuses clauses !
    Notamment : l'absence d'essais clinique sur les animaux : car je te rappel qu'on ne doit pas faire souffrir les animaux inutilement.

    Cela passe aussi même par le controle des produits d'entretiens qui ne doivent pas non plus contenir d'alcool afin de ne pas venir se melanger au produits conçus.

    Bref c'est un peu plus compliqué que juste la présence d'alcool sur l'emballage ;)

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails